Famille

Les défis des mères monoparentales

Être une maman mono n’est pas toujours évident. Pour éviter l’essoufflement et se sentir moins seule, voici quelques trucs développés par des mères monoparentales d’expérience!

Être mère monoparentale, c’est avoir beaucoup de pain sur la planche. Quand on se retrouve seule à s’occuper des enfants du jour au lendemain, on se sent un peu déboussolée et vulnérable. Après tout, on devient soudainement la seule personne sur laquelle on peut compter et on n’a personne à portée de main pour raconter chaque petit sourire et chaque petite joie de notre enfant. Pourtant, avec le temps, les mamans et les enfants finissent par trouver dans cette relation mère-enfant une sérénité surprenante.

Peu de place pour l’imprévu

Quand on est une mère monoparentale, un rhume ou une gastro sont de véritables soucis professionnels parce qu’on n’a personne sur qui compter et qu’on devra s’absenter… encore. On doit aussi éviter de manquer de lait pendant que les enfants dorment parce qu’on ne peut pas sortir de la maison, même pour 15 minutes. Ce genre d’exemples pourrait se répéter à l’infini.

Quand on est maman solo, il faut s’organiser beaucoup plus que les autres mères si on veut que tout aille comme sur des roulettes. Plusieurs mères monoparentales nous ont confié leurs trucs et ceux qui reviennent le plus souvent sont :

  • Préparer les repas de la semaine durant le weekend;
  • Acheter les produits essentiels tels que la lessive, les couches et le lait avant d’en manquer;
  • Négocier des jours de vacances ou des façons d’accumuler des heures au travail afin de ne pas être doublement stressée quand notre enfant est malade;
  • Chercher longtemps d’avance des places en garderie et dans les camps de jour.
Et le père dans tout ça?

Une mère nous a confié que si elle avait su ce qui l’attendait, elle n’aurait pas été aussi souple en ce qui a trait à ses requêtes financières. Elle nous a raconté : « Je ne voulais pas de chicane, je voulais éviter d’avoir l’air de l’ex frustrée qui veut se venger, mais avoir su, j’aurais insisté pour que son père paie au moins un peu des vêtements. »

Oui, la principale difficulté rencontrée par les mères monoparentales est financière. Quand le père part sans laisser d’adresse ni de chèque, c’est difficile de ne pas se serrer la ceinture, mais s’il est là, mais qu’il refuse d’aider, vous n’avez aucune raison de vous rendre la vie plus difficile, même par compassion. Quand il n’y a rien à faire pour obtenir son aide, il reste la planification financière et une gestion serrée du budget. Les friperies et les sites de petites annonces vous aideront beaucoup si vous avez un budget serré.

L’entraide est votre meilleure amie

Si les mères monoparentales ont de la difficulté à trouver du temps pour souffler un peu, les sorties deviennent des extras « hors de question ». Une des mères à qui nous avons parlé nous a dit que sa vie avait changé quand elle a décidé d’échanger des soirées de gardiennage avec une autre mère qui habitait tout près. Elles sortaient à tour de rôle et pendant que les enfants s’amusaient, elles pouvaient souffler un peu et voir des amis. Quand on est monoparentale, l’entraide est notre meilleure alliée. Si la famille est loin ou peu collaboratrice, former son propre réseau de soutien est une solution constructive et payante à long terme.

Du temps pour soi… c’est facile à dire!

Pour bien des mères monoparentales, il est difficile de prendre du temps pour soi sans se sentir coupable. Une mère qui s’est séparée récemment nous a confié : « les enfants ont vraiment été obligés de s’adapter rapidement, ça a été difficile. À cause de ça, j’ai de la misère à ne pas me sentir coupable quand je prends du temps pour moi ».

Pour elle, c’est un passage important quand on est monoparentale. Il faut prendre le temps de réapprivoiser la solitude et le bonheur, sans les percevoir comme quelque chose qu’on enlève à nos enfants. Elle a terminé en nous disant : « c’est un long processus, mais je sens que j’y arrive peu à peu ».

Des mères qui se tiennent debout

Si vous venez de devenir monoparentale, il vous faudra certainement un moment pour vous sentir en contrôle. Ne vous mettez pas trop de pression, votre enfant apprendra à vivre dans votre nouvelle cellule familiale au même rythme que vous.

Parlez à vos amis qui ont eu une mère monoparentale, vous verrez qu’ils ont tous un profond respect et beaucoup d’amour pour celle qui les a consolés, nourris et aimés malgré les obstacles de la vie. Ces mères monoparentales ont peut-être beaucoup de travail, mais la complicité qui finit par se développer entre cette mère et ses enfants est si puissante que même si elles pouvaient revenir en arrière, elles ne changeraient rien.

Finalement, si vous êtes une mère monoparentale expérimentée, n’hésitez pas à ajouter des conseils et des trucs dans les commentaires ou sur le forum. Bien des mères qui nous lisent seront heureuses d’apprendre de votre vécu.

Par Anne Costisella

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Méli-Mélo de livres pour enfants de 3 à 5 ans

Gagnez 10 livres pour enfants de 3 à 5 ans

Prolongez votre été au Zoo de Granby!

Gagnez un laissez-passer familial pour le Zoo de Granby.

Apprendre avec les jouets Leap Frog

Gagnez un jouet éducatif de Leap Frog

Les Imageries pas seulement pour les petits !

Courez la chance de remporter 6 titres d’imageries pour les grands.

Commentaires