Famille

Passer de 2 à 3 enfants

Quand il y en a pour deux, il y en a pour trois, dit-on. Pourtant, dans un monde où tout est conçu pour les familles de quatre, avoir trois enfants peut s’avérer un peu plus compliqué…

Argent

La famille nombreuse (5 membres) est ce qu’on pourrait qualifier de « hors-norme ». En effet, de nos jours, tout est conçu en fonction des familles de quatre. Pensez au forfait dit « familial », qui comprend toujours un accès pour deux adultes et deux enfants. C’est dire que, dès qu’il y a une sortie familiale à l’horizon, les parents doivent s’attendre à payer un petit extra pour bébé numéro trois.

Même chose au restaurant, où les portions familiales sont conçues pour deux enfants et deux parents. Heureusement, les portions des restaurants sont souvent très généreuses et l’appétit des enfants est variable et conditionnel à leur âge. Il y a donc de fortes chances pour que les deux plus jeunes mangent à leur faim, et ce, même s’ils doivent partager un repas.

Finalement, toute famille qui décide de faire le saut et d’avoir un nouvel enfant devrait prendre le temps de revoir en profondeur son budget, en concentrant son attention sur le coût des frais de garde. Avec plusieurs enfants à la garderie en même temps, peut-être sera-t-il préférable que l’un des deux parents reste à la maison.

N’oubliez pas : selon votre revenu familial, vous aurez peut-être droit à un plus d’aide des gouvernements.

Voiture

Il est possible, mais pas toujours facile d’installer trois sièges-bébés sur la banquette arrière et, lorsqu’on y arrive, c’est le coffre de la voiture qui est trop plein. À cinq, la voiture standard est en effet au maximum de sa capacité! (Aussi bien dire qu’il faut oublier tout de suite la mini compacte hyper économique et super mignonne.) La majorité des familles nombreuses optent donc pour la fourgonnette, nettement plus pratique lors des longs voyages, mais aussi plus gourmande, en ce qui a trait à l’essence. Bien sûr, on met une croix sur la décapotable!

Réaménagement des chambres

Dans la plupart des familles nombreuses, deux des trois enfants doivent partager une chambre. Habituellement, on placera donc les deux enfants du même sexe ensemble. C’est une situation qui ne frustre pas, d’ordinaire, les enfants. Mais cette logique s’avère problématique s’il existe une grande différence d’âge entre ceux-ci. Pour des raisons évidentes, tout porte à croire qu’un préadolescent ne sera pas tellement chaud à l’idée de partager son espace vital avec un bambin! Dès lors, habiter en ville peut devenir compliqué puisque, en plus d’être coûteux, les appartements offrant quatre chambres à coucher sont plutôt rares.

Vêtements et autres achats

Les vêtements se passent d’un enfant à l’autre, alors, si vous avez trois enfants du même sexe, théoriquement, vous ne devriez pas avoir tant d’achats à faire pour le troisième – à part pour remplacer les vêtements usés. Évidemment, ça change si vous êtes les heureux parents de deux garçons et que le petit dernier est… une petite dernière (ou vice versa). Toutefois, une chose est certaine : attendez-vous à faire plus de lavage!

En ce qui a trait au matériel que nécessite un nouveau-né (parc, bain et compagnie), vous devriez vous en tirer à bon compte puisque, encore une fois, vous aviez déjà tout. Vous pouvez donc en profiter pour demander en cadeau les petits objets de luxe que vous n’aviez pas pu vous offrir aux deux premiers.

Routine

Pas tellement de changements ici, même que la plupart des familles comptant trois enfants affirment que l’arrivée du troisième s’est beaucoup mieux passée que celle du deuxième. En effet, les deux plus vieux s’amuseront ensemble, ce qui signifie que vous aurez plus de temps à cajoler bébé numéro 3. Cette routine changera néanmoins au fur et à mesure que les enfants grandiront, surtout si vous devez retourner au boulot.

Comme le confirment tous les parents de trois enfants, attendez-vous à avoir une maison bien animée. Deux enfants, ça déplace certes de l’air et les prises de bec ne sont pas rares. Ajoutez un troisième caractère à l’équation, et vous avez droit à quelque chose de carrément explosif!

Temps libres, loisirs et… gardienne?

Horaire chargé, calendrier familial bien rempli, impression de jouer au taxi : voici quelques-uns des commentaires laissés par les parents de famille nombreuse, sur notre forum. Le plus vieux s’adonne au hockey; celui du milieu, au piano; la plus jeune, au soccer. Imaginez le casse-tête! Si, à deux, vous réussissiez tant bien que mal à fonctionner dans un horaire serré et très chargé, à trois, ça devient plus compliqué.

En ce qui concerne les activités familiales, tout dépendant de la différence d’âge entre les enfants, vous aurez peut-être plus de difficultés à trouver celle qui conviendra à tout le monde, puisque le plus vieux n’aimera pas les mêmes choses que le plus jeune, et vice versa.

Quant aux gardiennes… Il semblerait que les offres de gardiennage disparaissent comme par magie avec l’arrivée du troisième rejeton. Garder un des trois, ou deux, passe encore : mais tous les enfants en même temps, c’est de la folie! De plus, certaines gardiennes vous chargeront un léger supplément par enfant.

On a seulement 2 mains!

Selon un sondage réalisé par TODAYmoms en mai 2013, les mères de trois enfants seraient plus stressées que celles de deux ou… quatre enfants! En effet, 7000 mamans de trois enfants ont répondu que, sur une échelle de 1 à 10, leur niveau de stress se situait à 8,5. Le pourquoi de cette angoisse? L’inquiétude financière, bien sûr, arrive au tout premier plan, suivi de près par les difficultés à concilier travail et vie de famille. Ironiquement, plusieurs d’entre elles avouent qu’elles angoissent à l’idée de stresser : ces femmes expliquent aussi se mettre énormément de pression sur les épaules.

« Passer de 1 à 2 enfants est une transition facile, témoigne une maman. De 2 à 3, tout change, car on n’a que 2 mains! Le seul fait de traverser la rue et de ne pas être capable physiquement de tenir la main à chacun de ses enfants est terriblement stressant. »

Mais alors, pourquoi les mamans de quatre enfants seraient-elles moins stressées? Tout simplement parce que, au-delà de trois enfants, elles deviennent plus confiantes et sont rassurées sur leurs capacités à être parents. Dès lors, elles sont moins exigeantes envers elles-mêmes et ne tentent plus d’atteindre la perfection, cette « inaccessible étoile ».

Peu importe les études : au final, tout le monde abonde dans le même sens : trois enfants, ça signifie plus d’organisation, peut-être plus de « trouble », mais, à tout coup, ça en vaut la peine!

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
L’haptonomie, rencontrer bébé avant la naissance

L’haptonomie – développée par Frans Veldman, médecin néerlandais - est la « science de l’Affectivité ». 

Les 5 conseils d’une maman monoparentale

Monoparentales ou non, en couple, divorcées ou en familles recomposées, avec un enfant unique ou une tribu, je croise beaucoup de mamans qui se sentent seules. On tente de faire de notre mieux avec notre propre situation.

Une brosse à dents électrique ou manuelle pour mon enfant?

Tout d’abord, il est important de savoir que l’hygiène dentaire débute dès les premiers jours de la vie de votre enfant.

L’autisme invisible

Pour la majorité des gens, lorsqu’un autiste parle et s’exprime, c’est signe que tout va relativement bien et que la personne a très peu de défis.

Nos Concours

Pour simplifier l'organisation familiale!
Minimo motivation ludique

Gagnez les nouveaux outils de planification des repas

Gagnez un coffret de produits Attitude

Participez pour gagner l'ensemble familial pour les mains

Commentaires