Famille

Quand les parents prennent des risques

Parfois, en tant que parents, on doit prendre des décisions majeures et croiser les doigts en espérant que tout se passe bien. Est-ce que ça vous est déjà arrivé?

La mère de Clara ne savait plus trop quoi faire quand sa fille a échoué la majeure partie de ses cours en première année du secondaire. Elle, qui avait réussi à l’inscrire à une superbe école internationale a essayé tant bien que mal de l’aider quand elle n’arrivait plus à réussir un seul examen. Éventuellement, le diagnostic de dyslexie et de trouble d’attention est tombé. La mère a donc décidé de changer la fille d’école, pour lui faciliter la vie, au risque d’empirer les choses.

Prendre de grands risques

En tant que parents, on peut être amenés à prendre de grandes décisions au nom de nos enfants. On peut les faire changer d’école, comme la mère de Clara l’a fait ou les faire changer de milieu de vie pour améliorer leur qualité de vie. On peut transférer l’enfant de club sportif, remplacer son coach, déménager de quartier ou décider tout bêtement d’exclure un enfant de son cercle d’amis parce qu’on ne lui fait pas confiance. Il ne faut jamais oublier que toutes ces décisions ont un impact direct sur la vie de notre enfant.

Clara, par exemple, s’est retrouvée dans une plus petite école où il y a moins d’activités parascolaires et où elle ne connaissait personne. Il lui a fallu du temps pour se tailler une place dans les groupes d’amis qui s’étaient constitués l’année d’avant. Par contre, ses notes sont revenues au beau fixe et ça a beaucoup aidé son estime de soi. Elle n’avait peut-être plus personne avec qui partager cette bonne nouvelle, mais son avenir redevenait brillant. Il y avait des bons et de mauvais côtés. Sa mère s’y attendait, mais elle ne s’attendait pas à ce que Clara lui en veuille d’avoir pris une aussi grande décision sans son accord. C’est aussi ça, les risques d’être parents.

L’importance de bien réfléchir

C’est pour cette raison qu’il est important de bien réfléchir avant de prendre les décisions importantes qui concernent vos enfants. Est-ce que c’est le bon moment de les déraciner quand ils ont enfin réussi à se bâtir un cercle d’amis? Est-ce que ce sera vraiment efficace de les changer de commission scolaire s’ils vivent de l’intimidation? Est-ce qu’un changement de club sportif leur donnera envie d’arrêter de pratiquer leur sport préféré parce qu’ils ont perdu leurs repères? Avez-vous bien mesuré l’impact d’un changement de pays, de ville, de langue et de culture sur votre jeune enfant?

Pour en avoir le cœur net, réfléchissez-y longuement et parlez-en avec vos proches, mais aussi avec des spécialistes. Un conseiller pédagogique, un professeur ou un psychologue pourront vous mener vers des pistes de réflexion qui vous aideront à bien peser les pour et les contre avant de transformer le quotidien de vos enfants de manière irréversible. Cette période vous aidera aussi à prévoir des solutions et des outils pour régler les problèmes potentiels.

Le rôle des parents

Après mûre réflexion, une fois que votre décision sera prise, souvenez-vous que vous êtes responsable de vos enfants. Ils ont beau vous faire des reproches et se plaindre de leur nouvelle situation de temps en temps, c’est vous qui décidez. Vous êtes responsable de prendre ce genre de décisions difficiles. Souvenez-vous des arguments qui ont motivé votre décision et prenez le temps de voir si vous avez finalement tiré votre épingle du jeu. Prenez des notes au besoin pendant les bonnes journées pour souligner les points positifs et rappeler à votre enfant combien la situation précédente était pénible. Les grands changements sont toujours pénibles par moments. Il faut se réadapter et développer de nouvelles routines, mais une fois que ce sera fait, votre enfant vous en sera reconnaissant.

En tant que parent, vous constaterez aussi tout le pouvoir que vous avez et tout ce que vos décisions ont comme conséquences, et comme la mère de Clara, vous apprendrez à vivre avec les points forts et les points faibles de ce que vous avez voulu faire avec les meilleures intentions du monde pour améliorer le sort de votre famille. C’est difficile de faire le saut, ça donne le vertige, mais c’est aussi ça, être un adulte et un parent.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours