Famille

Plus de mères au travail!

Selon l’Institut de la statistique du Québec, il y a deux fois plus de mères sur le marché du travail qu’il y a 30 ans.

En moins d’une génération, le nombre de mères québécoises occupant un emploi a plus que doublé! En effet, entre 1976 et 2008, le taux d'activité des femmes entre 25 et 44 ans ayant au moins un enfant de 12 ans et moins a passé de 35,9 % à 80,7 %. Durant la même période, le taux d'activité des pères du même groupe d'âge a pour sa part quelque peu diminué; il se situe donc à près de 90 % en 2008. Voilà l’une des conclusions qui se dégagent du rapport Le marché du travail et les parents publié par l'Institut de la statistique du Québec. Ce document examine comment la charge familiale influence la participation au marché du travail des hommes et des femmes.

Besoins d'aménagement du temps de travail

Toutefois, les femmes sont encore celles, dans le couple, qui travaillent à temps partiel.  En 2008, bien que la proportion est moins grande qu’avant, 20 % des femmes optent pour ce type de travail alors que cette proportion est inférieure à 4 % chez les hommes. Plus de la moitié des mères dans cette situation déclarent avoir fait ce choix pour prendre soin des enfants, alors que cette raison est très peu invoquée du côté des pères.

Effectivement, les enfants amènent une baisse de l'activité des femmes sur le marché du travail et à une hausse du travail à temps partiel. Pour celles-ci, plus précisément, le fait d'avoir un enfant d'âge préscolaire, celui d'avoir trois enfants ou plus ou le fait d'être chef de famille monoparentale sont des facteurs associés à une baisse de la participation au marché du travail, soit un plus faible taux d'activité ou une plus forte présence du temps partiel.

Maman et papa au boulot... de façon différente!

De façon générale, les parents, particulièrement les mères, se sentent plus pressés par le temps que les autres. Après la naissance ou l'adoption d'un enfant, les comportements diffèrent selon le sexe. En 2005, plus de 4 pères sur 10 retournent travailler alors que l'enfant n'a pas encore un mois, tandis que 86 % des mères réintègrent leur emploi au moment où l'enfant est âgé de 6 mois ou plus. En 2006, 90 % de pères retournent travailler à temps plein alors que c'est le cas pour seulement les deux tiers des mères.

Et 66 % des mères qui sont retournées à temps plein auraient choisi un horaire à temps partiel si on leur en avait donné la possibilité tandis que seulement 40 % des pères auraient fait le même choix. Parmi les parents qui n'ont pas modifié leurs heures de travail, 54 % des mères et 42 % des pères auraient aimé bénéficier d'un horaire variable.

Source : Institut de la statistique du Québec

Image de Nadine Descheneaux

Autrice jeunesse et conférencière.


Cette semaine
Dépister les difficultés et les troubles d'apprentissage

Quand un élève a des difficultés d'apprentissage ou d'adaptation à l'école, il vit aussi des difficultés à la maison. Comment agir dans ces situations?

Pleurer, c’est pour les filles!

Plus jeune, lorsque mon frère pleurait, mon grand-père demandait à ma grand-mère d’aller lui chercher une robe. Pleurer c’est pour les filles; mais pourquoi? Parce que les filles sont plus faibles ou parce que les filles ont des émotions?

Vacances : six idées pour dénicher de l’argent rapidement

Les vacances arrivent à grands pas et vous n’avez pas commencé à mettre d’argent de côté? Voici six idées pour dégager une marge de manœuvre dans le budget de votre famille, au cours des prochaines semaines.

Nutrition - les vitamines importantes pour la femme enceinte

Si l’on est ce que l’on mange, bébé, lui, naît selon ce que l’on mange! De nombreuses vitamines sont indispensables à l’aboutissement d’une grossesse sans heurts.

Nos Concours

Gagnez un coffret de dentifrices Attitude

Participez pour gagner les nouveaux produits Attitude

Commentaires

Non