Vie scolaire

Les enseignants au front pour nos enfants

La Semaine des enseignants est le moment idéal pour souligner le courage incomparable dont ils font preuve depuis le début de la pandémie. 

Tous les jours, les enseignantes et les enseignants se rendent au travail sans armure et sans masque N95 pour enseigner à nos petits porteurs de COVID-19 dans des classes trop remplies et mal ventilées.  

Pour rendre hommage à ceux et celles qui répondent toujours présents, nous avons demandé à quelques connaissances de nous partager leur expérience d’enseignement en ces temps de pandémie. Voici leurs messages empreints d’amour et d’espoir. 

Bonne semaine à vous, à nous, chers collègues! 

Quotidiennement, je nous vois réinventer la roue. Pour ce faire, on s'entraide, on s'encourage et on se motive. On partage, on échange, on félicite. On se consulte, on se questionne et on se console. Tous les jours, je nous vois réfléchir et découvrir. On veut faire vibrer nos élèves, on veut être témoins de leur progrès, de leurs efforts récompensés et de leur sentiment de fierté. 

Plus que jamais, je nous vois mettre les bouchées doubles lorsqu’un de nos collègues tombe malade. On fait des planifs en double, on fait des photocopies pour deux groupes, on se charge des élèves en difficulté de notre collègue, de son(ses) suppléant(s). On s’occupe de tout et de tout le monde. Notre métier, aussi beau qu’il soit, nous demande de l’adaptation (adaptation extrême ces temps-ci, bonjour COVID-19!), du bénévolat, de la flexibilité et de la motivation et, lorsqu’on en manque, il y a toujours un collègue pour nous tendre la main. Toujours! Nous sommes ainsi faits, les enseignants. On veut la réussite de tous, de nos élèves et de nos semblables. On fait notre métier par amour pour les élèves, certes, mais on continue grâce aux liens qui nous unissent entre enseignants.  

Laurence Gonthier, enseignante au primaire

L’enseignement version 2020 

Octobre 2020, me voilà en pyjama propre pour enseigner. Je n’aurais jamais pensé enseigner la géométrie de la réflexion de la lumière assis dans ma salle à manger, café à la main. Fébrile, j’ouvre le Google Meet. J’attends l’arrivée de mes grands ados. La brume dans leurs yeux, les visages maintenant démasqués s’animent peu à peu. Nous y voilà, 32 adolescents derrière leur écran prêts à apprendre. Et moi, un brin stressé, qui regarde dans leur vie à distance. Et c’est là qu’on voit que la vie continue… Au fil des semaines, j’ai vu apparaître sur mon écran des images uniques. Un élève torse nu qui fait des chin-ups, push-ups et j'en passe. Excuse-moi Mathieu, comment vont tes notes de cours? Des parents qui « oublient » que leurs enfants sont en classe… Caro, peux-tu demander à tes parents de s’habiller pendant la journée? Mais, jour après jour, semaine après semaine, ils sont là, résolument curieux. Ils sont beaux nos ados… surtout avec un masque!

Michel, enseignant de quatrième secondaire

Enseigner en temps de pandémie

Les circonstances actuelles et le contexte particulier de la pandémie amènent leur lot de défis dans nos écoles. Le quotidien scolaire des étudiants est chamboulé et martelé par de grands changements. Ce qui m'amène, en tant qu’enseignante, à m’adapter, à me renouveler et à faire preuve de créativité. Il n’est certes pas facile, mais pas impossible, d’accomplir ma tâche d’enseignante qui s'alourdit face à la dure réalité journalière et à la précarité de la situation. Mais malgré tout cela, c’est avec le sourire et dans la bienveillance que je continue d’accueillir chaque matin mes élèves en pensant au privilège que j’ai de les accompagner, de les guider dans leur cheminement, de les voir progresser et grandir. Merci à vous mes élèves d’être là, d’être là pour nous rappeler la chance que nous avons de nous rendre à l’école tous les jours pour continuer d’avancer!

Madame Joanie, enseignante en adaptation scolaire et sociale

Les enseignants sont indispensables pour nos enfants 

On dit souvent des enseignants qu’ils ont des yeux tout le tour de la tête : en plus d’enseigner une matière, ils surveillent la classe et font de la discipline. Mais ils font aussi beaucoup plus que ça : ils inspirent, motivent, consolent, écoutent et aident les enfants à s’épanouir. Ils arrivent aussi, l’espace d’une période, à faire oublier la pandémie à nos enfants. 

Alors, un immense merci à vous tous chers enseignants et chères enseignantes! 

Écrit par Michèle Laplante

Image de Michèle  Laplante

Maman de trois filles et passionnée par la maternité, Michèle adore écrire et proposer des idées originales pour simplifier la vie des parents! Elle est aussi rédactrice, traductrice et experte en référencement naturel.


Cette semaine
L'importance de dire « merci »!

Malgré les petits soucis de la vie, nous avons toutes plusieurs raisons d’être reconnaissantes. Ça tombe bien : il est prouvé que dire merci est un gage de bonne santé physique et relationnelle! 

5 bricolages pour l'Action de grâce

Voici quelques suggestions de bricolage qui pourraient servir à décorer la table le soir de l’Action de grâce.

Activités pour profiter pleinement de l'Action de grâce

Le long week-end de l’Action de grâce est arrivé et, avec lui, l’occasion de profiter à 100% de son petit nid familial  dans une ambiance de plaisir, de couleurs et surtout de détente. Voici comment vraiment profiter de ce congé bien mérité.  

Électricité : pour une maison à l’épreuve de bébé

Présenté par Hydro-Québec

On le sait, les bambins sont des êtres très curieux ! Ils découvrent le monde qui les entoure un peu plus chaque jour et, dès lors qu’ils apprennent à ramper, ils deviennent très difficiles à arrêter ! 
 

Nos Concours