Garderies

Difficile retour à la garderie

Après un été à se détendre avec sa famille, à être entouré de ses jouets et à avoir développé mille et un trucs pour éviter la sieste, il n’est pas toujours évident de retourner à la garderie à temps plein.

L’été, les semaines sont souvent plus courtes pour les petits. Les parents écourtent les après-midi en venant les chercher un peu plus tôt et prennent même des vendredis de congé de temps en temps. En plus, votre enfant passe plus de temps à l’extérieur avec vous, mange à des heures moins fixes, se couche parfois plus tard et a eu droit à quelques semaines de congé en famille. Après un été comme celui-là, retourner à la routine habituelle de garderie n’est pas toujours facile.

Un nouveau groupe

Retourner au service de garde à l’automne, c’est aussi changer de groupe si votre enfant est en CPE ou dans une grande installation. Un nouveau groupe, c’est aussi de nouveaux amis et une nouvelle éducatrice. Même si votre enfant continuera de voir son ancienne éducatrice ou son ancien éducateur, il ne pourra plus aller passer la journée dans son local. Pour plusieurs enfants, ce changement suffit pour ne pas avoir envie d’aller à la garderie du tout pendant un certain nombre de jours.

Pour aider votre enfant à s’habituer à ce changement, prenez connaissance des nouveaux noms de groupes. Souvent, les groupes portent des noms thématiques qui plaisent aux enfants et éveillent leur imagination. Seront-ils des papillons ou des animaux cette année? Auront-ils de nouvelles photos à coller sur la porte? Prenez le temps de remarquer la décoration du nouveau local et les jouets qui ressemblent à ses jouets préférés de l’ancien groupe. Toutes vos gentilles attentions l’aideront à voir son nouveau groupe d’un bon œil.

La routine

Pour ce qui est de la routine, elle sera plus facile à adopter si vous la suivez scrupuleusement (quitter la maison, prendre les repas, prendre le bain et dormir toujours à la même heure), votre enfant se réhabituera rapidement. En plus, le soleil qui se couche de plus en plus tôt vous aidera à rétablir une heure de coucher décente qui vous donnera des enfants plus reposés et conciliants au réveil.

D’ailleurs, c’est souvent au réveil que les enfants sont bougons et marabouts, alors il n’est pas surprenant que le fait de devoir déjeuner plus rapidement, s’habiller et partir à la garderie en courant ne fasse pas son bonheur. Toutefois, si votre retour à la garderie après le travail se passe comme sur des roulettes, dites-vous qu’il s’y amuse bien et que vous ne devez pas vous en faire outre mesure. C’est peut-être seulement le fait d’être pressé en se levant qui l’irrite.

Si la course folle du réveil est trop exigeante pour votre famille, pensez à des moyens de rendre vos activités matinales plus efficaces et moins stressantes, en préparant le déjeuner et les vêtements la veille, par exemple.

Quelques conseils

Même si votre enfant se plaint de ne pas aimer la garderie à la rentrée, mieux vaut l’y emmener quand même. Plus vous attendrez, plus ce sera difficile d’y retourner. Plutôt que de prolonger les vacances, parlez-lui de celles qui viendront prochainement. Montrez-lui les longues fins de semaine sur le calendrier, parlez-lui de vos congés et des moments que vous passerez encore à la maison. Si vous lui demandez ce qu’il aura envie de faire aux prochains congés, vous lui donnerez de quoi rêver aux prochaines vacances et il trouvera plus facile de retourner aux affaires courantes.

Il est aussi possible que votre jeune enfant ait pris des habitudes de jeu et trouve difficile de ne pas avoir un jouet précis en partant à la garderie. Si c’est le cas, autorisez votre enfant à jouer avec son jouet en route. Vous pourrez même le laisser dans son casier à la garderie et il saura qu’il pourra jouer comme il voudra avec son jouet d’un moment à l’autre. Ce n’est pas un caprice puisque votre enfant ne connaît pas encore les nouveaux jouets de son local. Quand il connaîtra l’inventaire des jeux, il ne ressentira plus le besoin d’apporter quelque chose d’intéressant au cas où il s’ennuierait.

L’important, c’est de ne pas lui mettre de pression. Sa tristesse est légitime et il est tout à fait naturel de trouver que l’été a passé trop vite. Comportez-vous comme si le retour à la garderie était normal et tout devrait bien aller.

Si votre jeune enfant trouve plus facile d’apprendre par l’exemple, vous pouvez lui faire écouter l’épisode de Caillou dans lequel il va à la garderie. Peut-être que vous lui rappellerez ainsi des choses qu’il aime à sa garderie.

Par Anne Costisella

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Célébrez l'arrivée du printemps avec les Imageries!

Gagnez 6 Imageries des Éditions Fleurus!

Commentaires