Santé

Les parents contribuent aux troubles du sommeil de l'enfant

La façon dont les parents traitent les troubles du sommeil de leur enfant peut influencer l'heure du dodo pendant toute la petite enfance.

La façon dont les parents traitent les troubles du sommeil de leur enfant peut influencer l'heure du dodo pendant toute la petite enfance, croient des chercheurs de l'Université de Montréal. Les chercheurs ont suivi 987 enfants québécois de l'âge de cinq mois à six ans et ont découvert que les bébés présentant des troubles du sommeil, incluant la difficulté à s'endormir, le réveil pendant la nuit et un sommeil de moins de dix heures par nuit, risquaient davantage d'avoir un sommeil difficile plus tard durant leur enfance.

L'étude, publiée mardi dans Archives of Pediatrics and Adolescent Medicine, démontre toutefois que la méthode utilisée par les parents pour traiter les troubles du sommeil peut régler ou aggraver le problème. Selon l'un des auteurs de l'étude, le docteur Tore Nielsen, de l'Hôpital du Sacré-Coeur à Montréal, offrir une bouteille ou de la nourriture à un enfant qui se réveille en pleine nuit ne constitue pas un problème les premiers mois. Si, toutefois, cette méthode est toujours utilisée lorsque l'enfant atteint l'âge de 29 à 41 mois, celui-ci court plus de risques de faire des cauchemars plus tard durant l'enfance.

Sortir brièvement l'enfant de son lit pour le réconforter physiquement et verbalement a, au contraire, semblé réduire les troubles du sommeil, a rapporté M. Nielsen. Le chercheur croit que les cauchemars résultent de difficultés interpersonnelles. Ils seraient ainsi plus communs chez les enfants de familles monoparentales ou de foyers où les conflits sont fréquents, a rapporté M. Nielsen.

Dans le cadre de l'étude, les chercheurs ont remis des questionnaires aux parents de 987 enfants âgés de cinq mois. Chaque année, jusqu'à ce que les enfants atteignent l'âge de six ans, les pères ou les mères ont répondu à des questions sur le sommeil. Les parents devaient aussi faire part de leur comportement à l'heure du dodo.

Source : Presse Canadienne, 8 avril 2008


Cette semaine
5 signes de détresse psychologique chez les mamans

En raison du confinement, la détresse psychologique chez les mamans est de plus en plus présente dans les foyers québécois. Depuis le début de la pandémie, la surcharge mentale est en croissance. 

Les meilleures activités et sorties de janvier 2021

Attachons nos tuques et nos mitaines; c’est le temps de jouer dehors en famille! On vous a préparé un cocktail d’activités hivernales extérieures pour les plus courageux et intérieures pour les plus frileux. 

5 astuces pour remplir la maison d’énergies positives

Pas toujours facile de garder le moral en ces temps de confinement. Qu’on soit ésotérique ou non, on aime bien tout essayer pour rendre l’atmosphère de notre chez-soi plus positive et sereine. 

Salade de filet de porc au fenouil et à la mangue

Saviez-vous qu’en plus d’être un puissant antioxydant, le fenouil est une très bonne source de vitamine C. Si vous ne l’avez jamais essayé, voici une bonne recette pour le découvrir. 

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires