Santé

Tubes et adénoïdes

Adieu les adénoïdes, enlevées les amygdales. Bienvenu le tube dans les oreilles. Ces opérations sont communes chez les enfants, mais pourquoi? Et en quoi consistent-elles?

L’époque où les trois quarts des écoliers québécois n’avaient plus d’amygdales est terminée, mais cette opération, tout comme l’extraction des adénoïdes et l’installation d’un tube dans les oreilles sont des « interventions de routine » pour les ORL (oto-rhino-laryngologistes). Ils effectuent en moyenne 12 000  extractions par année au Québec. En fait, elles figurent au deuxième rang des opérations les plus fréquentes pratiquées chez les enfants.

Pour les parents des enfants qui doivent les subir, l’annonce du médecin peut susciter un flot de questions. Voici les réponses.

À quoi servent les amygdales et les adénoïdes?

Ce sont de petites masses rondes de tissu lymphoïde : ce tissu, que l’on peut aussi trouver dans d’autres parties du corps, produit les cellules qui aident à combattre les infections (bactéries et virus). Les amygdales jouent ce rôle de « filtre » des infections dans le fond de la gorge, alors que les adénoïdes sont situées derrière le nez.

Ces masses de tissus se développent dès la naissance et augmentent peu à peu pour atteindre leur volume maximum avant l’âge de six ans, après quoi leur volume diminue progressivement.

Nez et gorge ne sont pas pour autant en danger une fois ces filtres retirés; le corps développera d’autres systèmes de défense contre les infections.

Pourquoi et quand faut-il les enlever?

Des infections à répétition des régions où elles sont situées peuvent finir par provoquer l’enflure des amygdales et des adénoïdes. Les chercheurs ne sont pas encore parvenus à déterminer les causes de ces infections répétées : selon le Dr Sam Daniels, ORL à l’Hôpital de Montréal pour enfants, l’élément génétique peut être en cause, tout comme on pourrait cibler une composante environnementale.

La seule manière de freiner cette hypertrophie est de retirer les masses de tissus.

Le médecin et l’ORL peuvent prononcer le diagnostic d’ablation des amygdales pour diverses raisons : si l’enfant (ou l’adulte) souffre d’apnée obstructive du sommeil, si l’enflure de ses amygdales fait en sorte qu’il a de la difficulté à avaler, si on décèle un abcès à ses amygdales ou s’il est aux prises avec des amygdalites chroniques, récurrentes ou graves.

L’extraction des adénoïdes est quant à elle nécessaire lorsque l’enfant (ou l’adulte) souffre de congestion chronique du nez accompagnée d’un écoulement nasal important, qu’il souffre de sinusites récurrentes ou d’infections des oreilles fréquentes (otites) – que les antibiotiques n’arrivent plus à combattre — ou encore s’il fait de l’apnée du sommeil.

Quelques informations sur l’opération
  • Vous ne devrez pas donner d’aspirine ou d’anti-inflammatoire à votre enfant pendant les deux semaines précédant la chirurgie.
  • La veille de l’opération, l’enfant devra être à jeun depuis minuit.
  • L’ablation des adénoïdes et des amygdales se déroule sous anesthésie générale.
  • Le chirurgien ne fait aucune incision : il retire les masses par la bouche.
  • L’opération dure en général entre 45 minutes et une heure.
  • On garde habituellement le patient – enfant ou adulte – une journée à l’hôpital. Les médecins peuvent ainsi contrôler les saignements qui surviennent parfois après l’extraction.
Après l’opération

Votre enfant aura mal à la gorge et il pourrait aussi avoir mal à l’oreille. Cette douleur peut durer de six à dix jours.

Voici quelques conseils pour atténuer la douleur et faciliter la guérison postopératoire :

  • Vous pouvez lui donner de l’acétaminophène (Tylenol ou Tempra par exemple), mais pas d’ibuprofène (Motrin, Advil ou Midol) ou d’Aspirine, et ce, pendant les deux semaines après la chirurgie.
  • Essayez de faire boire à votre enfant au moins quatre verres de liquide par jour, sauf des jus d’agrumes (orange, citron ou pamplemousse), qui sont acides et peuvent causer de la douleur lorsqu’ils sont avalés.
  • Lorsque votre enfant pourra boire sans vomir, vous pourrez commencer à lui offrir des aliments mous et lorsqu’il parviendra à manger ces derniers sans problème, il pourra recommencer à manger normalement, en évitant un certain temps les aliments durs tels que des rôties.
  • Placez un humidificateur dans sa chambre et surélevez légèrement son oreiller.
  • Votre enfant devrait éviter les activités physiques pendant une semaine après l’opération.
  • Si votre enfant a des saignements, qu’il a une fièvre de 38,5 ou plus ou qu’il refuse de boire, il vaut mieux consulter.
Les tubes dans les oreilles

Le liquide emprisonné derrière notre tympan est un terrain propice aux infections et il est souvent la cause de problèmes éventuels de surdité, mais surtout des otites à répétition dont souffrent plusieurs enfants.

L’ORL prescrit dans ces cas l’installation d’un petit tube dans le tympan. « Ce tube permet à l’oreille de ventiler pour faciliter la sortie du liquide de l’oreille », explique Dr Daniels.

Il s’agit de la chirurgie pratiquée le plus fréquemment auprès des enfants; environ un million de tubes sont installés chaque année en Amérique du Nord.

Quelques informations sur l’opération
  • Le chirurgien fait une petite incision dans le tympan pour insérer le tube qui restera en place pendant six à 18 mois et finira par sortir de l’oreille.
  • L’opération se déroule sous anesthésie locale ou générale, selon l’âge de l’enfant et vous pouvez quitter l’hôpital quatre à six heures plus tard.

La cortisone nasale et l’utilisation d’un masque respiratoire ou d’un appareil pour l’apnée du sommeil peuvent être des alternatives à l’ablation des adénoïdes et des amygdales, toutefois ils ne conviennent pas à tous les enfants et ils ne sont pas un barrage très efficace contre les infections.

Après l’opération
  • Les tubes ne causent ni douleur ni perte d’audition
  • Du liquide pourrait couler de l’oreille de votre enfant : c’est normal
  • N’insérez rien dans son oreille; pour la nettoyer, utilisez une serviette propre et humide
  • Il est possible que l’ORL prescrive des gouttes antibiotiques, et vous pouvez donner des médicaments antidouleur à votre enfant, au besoin.
  • Votre enfant peut reprendre ses activités habituelles le jour suivant l’opération, mais il vaut mieux obtenir l’autorisation du médecin avant de le laisser aller nager.
  • On pourrait lui demander de mettre des bouchons avant de mettre sa tête sous l’eau.
Image de Josée Descôteaux


Cette semaine
Guide cadeaux pour les 12 ans et plus

Ils ne sont plus des enfants… mais pas encore des adultes. Parfois, on ne sait pas comment faire plaisir à nos 12 ans et plus! Ces 10 idées devraient vous aider à garder le titre de « maman la plus cool au monde ». 

Hypocondrie et pandémie

On le sait, l’anxiété est un mal de plus en plus généralisé dans notre société moderne, et les événements des derniers mois n’ont rien fait pour aider les choses. 

Guide cadeaux pour maman

Les mamans priorisent toujours les besoins de ceux qu'elles aiment avant les leurs alors pourquoi ne pas mettre son nom en haut de la liste cette année? Voici des suggestions qui plairont à tous les types de mamans.

Des Fêtes écologiques

On peut montrer qu'ont tient à l'environnement en s'en souciant tout autant durant les Fêtes que durant le reste de l'année.

Nos Concours

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Gagnez 2 produits Petit Prince d'Homeocan

Participez pour gagner deux des nouveaux produits Petit Prince d'Homeocan

Gagnez le livre Recettes parfaites pour enfants un peu (beaucoup) difficiles

Participez pour gagner le livre de recette de Caroline Savard de Wooloo

Commentaires