Santé

La dyspraxie : l'école

La dyspraxie touchant plusieurs sphères du développement, elle entraîne des difficultés incontournables dans les apprentissages scolaires. Mais il est possible de limiter ces difficultés.

Afin d’augmenter le pourcentage de réussite des enfants dyspraxiques, de maintenir leur motivation et leur estime personnelle et de favoriser leur intégration auprès des autres enfants, il apparaît primordial de faciliter les apprentissages en adaptant l’enseignement. Il peut s’agir de modifier l’environnement, les attentes ou la tâche elle-même; ou encore d’offrir des mesures de soutien par de la guidance physique et verbale ou par l’utilisation d’équipements spécialisés.

Certaines matières, en raison de leur contenu et des habiletés qu’elles requièrent sur les plans moteur et perceptuel, sont susceptibles de placer l’enfant en échec ou du moins en difficulté d’apprentissage. C’est le cas notamment pour l’écriture, la lecture, les mathématiques et l’éducation physique. Nous décrirons brièvement certaines manifestations possibles dans chacune des matières ainsi que des pistes d’intervention.

L’écriture

Manifestations

  • Lenteur à automatiser les gestes pour écrire
  • Lettres de grosseurs inégales
  • Les patrons des lettres sont inadéquats, en particulier ceux avec des diagonales (v, w, N, M…)
  • Travail brouillon ou malpropre
  • Difficulté à se repérer dans l’espace, sur sa feuille
  • Difficulté à passer du tableau à son cahier
  • Difficulté à organiser séquentiellement ses phrases, ses idées

Interventions

  • Utiliser du matériel adapté tel que crayon de plus gros diamètre ou de forme triangulaire, feuille avec trottoirs élargis, plan incliné sous la feuille, traitement de texte à partir du 2e cycle, etc.
  • Tolérer une écriture imparfaite ou en gros caractère
  • Allouer plus de temps
  • Limiter la prise de notes et la copie
  • Faire travailler à l’oral
  • Surveiller la posture assise
Lecture

Manifestations

  • Difficulté avec l’entrée globale sauf pour les mots courts
  • Substitution ou déplacement de lettres
  • Difficulté à découper les mots en syllabes, présence d’inversion, oubli de mots ou saut de ligne
  • Difficulté à lire de gauche à droite
  • Difficulté à se repérer dans un texte, sur les affiches

Interventions

  • Utiliser toujours la même police de caractère
  • Agrandir les caractères et les espaces entre les mots ou les lignes
  • Placer des repères colorés sous la ligne à lire
  • Utiliser le plan vertical ou un plan incliné
  • Utiliser une cache, une règle pour suivre la ligne à lire
Mathématiques

Manifestations

  • Difficulté à dénombrer
  • Difficulté à écrire les chiffres
  • Mauvais enlignement des chiffres en colonnes lors des opérations
  • Difficulté à manipuler des instruments de mesure et des outils
  • Difficulté avec la géométrie, les graphiques et les tableaux
  • Difficulté à illustrer et à résoudre des problèmes

Interventions

  • Guider physiquement le dénombrement en utilisant des objets à déplacer
  • Utiliser une droite numérique ou du papier quadrillé pour faciliter les opérations
  • Permettre l’utilisation de la calculatrice
  • Stucturer l’espace en plaçant des repères visuels
  • Séparer les problèmes en étapes simples
  • Favoriser l’expérimentation concrète et la manipulation
Éducation physique

Manifestations

  • Maladresse et incoordination dans les jeux demandant de la précision motrice
  • Lenteur d’exécution
  • Difficulté dans les déplacements et les activités en mouvement
  • Inconfort dans les activités chronométrées ou compétitives
  • Mauvaise gestion des stimuli sensoriels (écho du gymnase, enfants en mouvement, quantité de matériel…)

Interventions

  • Décomposer une nouvelle activité motrice en plusieurs gestes simples
  • Utiliser du matériel adapté
  • Allouer plus de temps pour maîtriser une nouvelle activité
  • Placer des repères visuels
  • Réduire le nombre de stimulations

Toutes ces interventions visent à s’assurer que la tâche et le milieu d’apprentissage conviennent au mieux à l’enfant dyspraxique, tout en lui permettant d’exploiter son plein potentiel. C’est en comprenant ses besoins et en y répondant de façon adaptée que l’on pourra mener l’enfant dyspraxique sur le chemin de la réussite.

Lisez ce blogue contenant des dizaines d'articles sur la dyspraxie. Pour contacter l'AQED, écrivez à [email protected]

Par France Léger, ergothérapeute
France Léger est ergothérapeute au Centre de réadaptation Estrie auprès des enfants depuis 15 ans. Elle a développé une expertise particulière auprès de la clientèle dyspraxique, autant en intervention de réadaptation qu'en consultation auprès des milieux scolaires. Elle participe également à un projet de recherche-action pour outiller les intervenants scolaires. Siège sur le C.A. de l'AQED à titre de consultante experte.

Mon cerveau ne m'écoute pas! : comprendre et aider l'enfant dyspraxique
Sylvie Breton, France Léger
Montréal : Éditions du CHU Sainte-Justine, 2007.
ISBN : 9782896190812, 14,95 $

France Léger

France Léger est ergothérapeute au Centre de réadaptation Estrie auprès des enfants depuis plus de 20 ans. Elle a développé une expertise particulière auprès de la clientèle dyspraxique, autant en intervention de réadaptation qu'en consultation auprès des milieux scolaires. Elle participe également à un projet de recherche-action pour outiller les intervenants scolaires. Elle siège sur le C.A. de l'AQED à titre de consultante experte.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires