Santé

Les alternatives au Ritalin

Le Ritalin est un médicament efficace strictement recommandé aux enfants d’âge scolaire qui souffrent de dysfonctions neurologiques.

Dans notre société, beaucoup d’enfants sont agités non pas à cause d’une mauvaise circulation de l’influx nerveux dans leur cerveau, mais parce qu’ils ont adopté des habitudes de vie plus ou moins saines. Mamanpourlavie.com vous propose quelques solutions pour apaiser les enfants turbulents.

Une alimentation riche en acides gras essentiels

Il est évident que nos enfants auront tendance à être davantage excités s’ils mangent souvent des aliments « fast food » et riches en sucres raffinés. Dès leur jeune âge, on les habitue donc à apprécier les fruits, qui contiennent vitamines et sucres lents, et du poisson, source naturelle d’acides gras essentiels (oméga 3, 6 et 9). Pour compléter leur alimentation, on peut leur administrer des vitamines et des suppléments d’acides gras essentiels. D’ailleurs, certaines études scientifiques ont déjà démontré un lien entre un déséquilibre des gras dans le cerveau et le développement de maladies comme le déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Les sports et le « brain gym »

Nos jeunes ont l’occasion de défouler leur stress lors d’activités sportives. Plutôt que de passer plusieurs heures devant un jeu vidéo, ils ont intérêt à faire du ski, du vélo et autres sports. De plus, on peut les initier au « brain gym » ou gymnastique intellectuelle. Les mouvements croisés de cette technique ont été conçus de manière à diminuer le stress, favoriser la concentration et la connexion entre les deux hémisphères du cerveau. Par exemple, lors d’un mouvement, l’enfant doit lever sa jambe gauche et descendre le coude de son bras droit de manière à venir l’appuyer sur le genou de sa jambe gauche. Puis, il doit alterner ce mouvement avec un autre mouvement qui fait appel cette fois à sa jambe droite et à son bras gauche. Pour être efficace, les divers exercices de « brain gym » doivent être pratiqués sur une base quotidienne.

L’homéopathie : des médicaments sans effets secondaires

On veut tranquilliser nos enfants en leur administrant des médicaments qui ne causent pas d’effets secondaires, ni d’interactions médicamenteuses? Des médicaments homéopathiques, dont certains complexes développés spécifiquement contre la nervosité, peuvent être mis au banc d’essai. Afin d’optimiser la thérapie, on peut rencontrer un professionnel de la santé qui déterminera un traitement personnalisé, tenant compte de tous les symptômes de l’enfant.

La phytothérapie : des soins naturels

Certaines plantes comme la cataire et la camomille sont également utiles pour calmer nos enfants turbulents de manière naturelle. On doit choisir les plantes, tisanes, gouttes, sirops et autres produits de phytothérapie, dans le cadre d’un bilan de santé tenant compte des autres traitements. On s’assure ainsi que l’enfant ne sera pas victime d’interactions médicamenteuses.

Le neurofeedback : une action sur l’activité électrique du cerveau

Le neurofeedback s’adresse entre autres aux enfants atteints d’hyperactivité et de déficit de l’attention qui ont des dysfonctions neurologiques. Cette technique d’entraînement agit en effet sur l'activité électrique du cerveau. À partir d’un appareil couplant imagerie cérébrale et logiciel ludique, l’enfant apprend graduellement à inhiber certaines impulsions de son cerveau. Dans la pratique, il pose des capteurs sur sa tête. Par l’entremise d’une sorte de jeu vidéo, il visualise ensuite les ondes de son cerveau sur un écran d’ordinateur. Pour faire grossir un ballon, par exemple, il doit arriver à diminuer certaines ondes (thêta) au profit d’autres (SMR). L’exercice a pour but de conditionner son cerveau à retrouver un état plus calme. De plus, l’enfant découvre ainsi la manière dont il peut faire fonctionner son cerveau de façon optimale, tout en augmentant sa capacité de concentration.

Autres solutions :
  • Retirer les jus et tout ce qui contient trop de sucres rapides. Attention aux additifs artificiels . Attention aux intolérances alimentaires ( produits laitiers, gluten etc.)
  • Favoriser une alimentation complète (Éliminer tout ce qui est raffiné)
  • Ajouter une multivitamine de qualité
  • Dans certains cas l'aromathérapie peut aussi être très bénéfique
Image de Isabelle Roy
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez un trousse complète d’apprentissage de OLO Fusion!

Participez pour gagner la trousse “La Futée” de OLO Fusion.

Commentaires