Santé

Les douleurs de croissance et la naturopathie

Votre enfant se réveille en pleurant la nuit et en se plaignant de douleurs aux jambes? Malgré vos inquiétudes devant sa souffrance, il est peut-être seulement en train de grandir!

Lorsque ma fille avait 5 ans, elle a souffert de douleurs aux jambes. Une visite chez le médecin m’a donné un diagnostic de « douleurs de croissance ».

Les douleurs de croissance atteignent 3 à 37 % des enfants. Elles frappent généralement au cours de deux périodes principales : dans la petite enfance entre 3 et 5 ans et, plus tard, entre 8 et 12 ans.

Personne ne sait vraiment ce qui cause des douleurs de croissance, même si elles ont tendance à se retrouver dans les mêmes familles et semblent disparaître spontanément à la fin de l’enfance.

Selon Goodyear-Smith, « les douleurs de croissance sont généralement des douleurs non articulaires bilatérales intermittentes, dans les jambes, qui se produisent dans la soirée ou la nuit chez les enfants âgés de 3 à12 ans. Le diagnostic de douleurs de croissance en est un d’exclusion. »1 Curieusement, malgré le nom de « douleurs de croissance », cette douleur ne semble pas être réellement liée à la croissance.

Voici les symptômes communs pour les douleurs de croissance2 
  • Pour 2 enfants sur 3, la douleur se situe soit dans les tibias, les mollets, les cuisses ou à l’arrière des genoux.
  • La douleur est presque toujours sur les deux côtés.
  • La douleur apparaît généralement vers la fin de la journée ou de la nuit, réveillant souvent l’enfant.
  • La durée de la douleur peut varier de quelques minutes à quelques heures.
  • L’intensité peut aller de légère à très grave.
  • Au matin, l’enfant est presque toujours sans douleur.
  • Il n’y a pas de signes objectifs d’inflammation à l’examen physique.
  • La douleur vient par épisode, avec des périodes sans douleur pouvant durer de quelques jours à quelques mois, bien que la douleur puisse également être présente tous les jours.
  • 43 % des enfants ont des épisodes de douleurs de croissance au moins une fois par semaine.
  • Les parents peuvent souvent prédire quand l’enfant ressentira de la douleur après des jours d’activité accrue.
Si vous pensez que votre enfant souffre de douleurs de croissance, il est important de visiter votre médecin pour écarter toutes autres conditions potentielles, notamment si la douleur est d’un seul côté ou est accompagnée d’un gonflement.

Le point de vue d’un naturopathe agréé est que les douleurs de croissances sont plutôt reliées à un déséquilibre dans l’assimilation de certains minéraux comme le calcium, le phosphore, le magnésium, la silice et le fluor. Un excès de sucre et de protéines peut également déséquilibrer l’organisme de l’enfant. Le sucre est très acidifiant pour le corps.

Laissez-moi vous raconter mon histoire. Ma fille a souffert de douleurs aux jambes, surtout au moment de s’endormir. Au début, nous ne savions pas pourquoi, mais un jour j’ai remarqué que chaque fois qu’elle mangeait du bœuf haché en grande quantité, c’est-à-dire deux repas de suite, elle souffrait systématiquement de douleurs de croissance aux jambes le soir!

On constate que les enfants qui consomment beaucoup de produits laitiers ont plus tendance à souffrir de douleurs de croissance que les autres enfants. Il ne faut pas oublier que le lait est un aliment riche en protéines et qu’il est possible d’en abuser. Un excès de protéines acidifie les tissus et peut causer des douleurs osseuses, des douleurs musculaires, et même de l’irritabilité et de la fatigue. Le bœuf est la viande la plus acidifiante. Sachez également que les aliments de sources animales sont riches en acide arachidonique qui stimule l’inflammation, et donc la douleur.

Quelques conseils alimentaires
  • Diminuez la consommation de produits laitiers et de viandes rouges.
  • Coupez les sucres, les jus, le lait de soya au chocolat, les biscuits et les friandises.
  • Donnez-lui des noix et des graines. Essayez les graines de tournesols et de citrouilles ou les beurres de noix tels que le beurre d’amande ou de sésame, excellente source de calcium.
  • Privilégiez les poissons riches en oméga-3, 2-3 fois par semaine : hareng, maquereau, sardine, saumon. Les oméga-3 aideront à combattre l’inflammation.
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

La tête tranquille grâce à Braun!

Gagnez un thermomètre frontal sans contact de Braun!

Méli-Mélo de livres pour enfants de 6 à 8 ans

Gagnez 10 livres pour enfants de 6 à 8 ans

Commentaires