Santé

Femmes et insomnie : l'hypnose à la rescousse!

L’insomnie est un problème pouvant avoir de nombreuses origines. Si notre hygiène de vie est souvent responsable de nos difficultés à trouver le sommeil, pour les femmes, des dérèglements hormonaux causés par l'arrivée de la ménopause, la grossesse et à la suite de l’accouchement pourraient également être en cause. C’est un problème qui touche plus de 10 % de la population adulte. Elle se traduit par une diminution de la quantité et de la qualité du sommeil (difficultés d'endormissement, éveils nocturnes, réveil précoce le matin…). Le sommeil est alors vécu comme non reposant. La journée s’accompagne de fatigue, de somnolence et l’insomniaque est souvent irritable. Attention ! On parle d’insomnie lorsque celle-ci est chronique et perturbe la vie de tous les jours.

Dans le cas d’une maman qui attend un bébé : Alors qu'il avait progressivement augmenté tout au long de ces neuf mois, votre taux de progestérone chute en l'espace de quelques heures après l'expulsion du placenta. Vous comprendrez que face à un tel bouleversement hormonal, votre horloge interne ainsi que vos émotions se trouvent fortement perturbées. La fatigue de la grossesse, les réveils pour allaiter, la faiblesse due aux saignements et au ralentissement de la circulation sanguine, tout cela entraîne naturellement des réactions telles que sautes d'humeur, insomnies, etc. Outre cette fatigue physique, la jeune maman peut ressentir une grande lassitude.

La privation de sommeil peut être importante et influencer l’équilibre général. Un tiers des femmes interrogées se plaignait d’un repos insuffisant et 11 % mentionnaient un manque majeur de sommeil. Une sur cinq avait passé régulièrement des nuits blanches au cours des huit semaines suivant la naissance. Parfois les circonstances étaient véritablement épuisantes, certains bébés se réveillant jusqu’à quinze fois par nuit. Ces nuits agitées retentissaient sur l’humeur, mais aussi sur les performances des mères : 58 % déclaraient éprouver des difficultés à effectuer des tâches simples pendant la journée. Dans certains cas, le manque de sommeil est si important que la conduite automobile devient comparable à celle observée après la prise d’alcool. (Source : Dr Heather Engleman, chercheur au centre du sommeil d'Édimbourg).

Quel remède apporter à ce manque chronique de sommeil? Profitez des moments de sommeil de l’enfant pour dormir pendant la journée, même si cela conduit à négliger quelque temps les tâches ménagères. Il ne faut surtout pas hésiter à demander de l’aide, car il ne faut pas négliger les conséquences concrètes que peut avoir la privation de sommeil. Pour éviter qu’elle n’affecte trop profondément l’équilibre psychique et la sécurité quotidienne, il est indispensable que l’entourage et la mère fassent en sorte de se ménager des moments de repos.

Les parents ne doivent pas hésiter à consulter si les réveils nocturnes sont trop fréquents ou persistent au-delà des premières semaines. Enfin, il est important que la mère aille consulter également si elle se sent épuisée, incapable de gérer le quotidien. En effet, les dépressions du post-partum sont fréquentes et peuvent entraîner par elles-mêmes un besoin continuel et irrépressible de dormir.

Des problèmes d’hygiène de vie peuvent être également à l’origine de ces difficultés à s’endormir. Ainsi, la consommation abusive d’excitants (café, thé, alcool, tabac) ou le fait de manger trop ou pas assez le soir peuvent être responsables des difficultés à trouver le sommeil. Le manque d’activité physique ou au contraire une activité physique trop intense peut aussi être en cause. L’insomnie peut être associée à certaines maladies organiques (asthme, ulcère...) ou à la prise de médicaments excitants (cortisone, bêta bloquants...) qui perturbent le sommeil. Il ne faut pas oublier des causes tout simplement liées à l’environnement : chambre bruyante ou trop lumineuse, sommier ou matelas de mauvaise qualité, les nouvelles responsabilités,  telles que d’avoir un bébé, un enfant qui grandira, des craintes, peut-être, de ne pas être un bon parent, etc.

L’insomnie peut parfois avoir une cause organique, telle que le syndrome des jambes sans repos. Le syndrome des jambes sans repos est fréquent chez les femmes enceintes et les personnes de plus de 60 ans. Il se traduit par sensations de brûlure, d'agacements, de picotements (paresthésies) dans les jambes au moment du coucher. Ces sensations obligent la personne à se lever, à marcher, à se rafraîchir les jambes sous la douche et empêchent l’endormissement. Ce syndrome s’accompagne de mouvements périodiques des jambes durant la nuit, qui peuvent gêner le conjoint. Ces problèmes de jambes sans repos sont généralement mis en évidence grâce au témoignage du conjoint. En hypnose, je travaille à détendre encore davantage tous ces muscles et ses nerfs en utilisant de la visualisation. Juste le fait d’amener mes patientes en état de transe, elles en ressentent les effets bénéfiques dès la première séance.

Il ne faut pas non plus mettre de côté l’aspect psychologique. Dans un grand nombre de cas, l’insomnie est en fait liée à un épisode traumatisant (opération chirurgicale, accouchement…) qui, bien que passé, a laissé une angoisse de la nuit blanche. Dès que la personne se couche, les systèmes d’éveil sont activés, empêchant l’endormissement. Les problèmes de dépression sous-jacente ainsi que l’anxiété et le stress sont également des causes majeures d’insomnie. (Source Dr. Alain Dubos).

Pour les nouveaux parents, le téléphone qui n'arrête pas de sonner et les nombreuses visites n'arrangent évidemment rien... Mais comment faire comprendre à toutes ces personnes enthousiastes que vous avez simplement envie d'un peu de calme? C'est le rôle du papa de mettre le holà : vous avez avant tout besoin de repos et votre entourage aura bien le temps de faire connaissance avec bébé plus tard! Les photos et vidéos n’existent pas pour rien!

En plus de toute l'information utile que je vous donne lors de mes cours en HypnoNaissance, ceux-ci vous aident tout au long de votre grossesse à retrouver le calme et le sommeil. En vous apprenant l’auto-hypnose et en vous libérant des craintes et inquiétudes qui pourraient survenir pendant la grossesse, vous pourrez retrouver un sommeil récupérateur. L’auto-hypnose est un moyen très efficace de retrouver l’harmonie intérieure et si besoin, je travaille directement sur le sommeil. L’auto-hypnose est très appréciée même après la naissance du bébé. Je travaille effectivement avec certaines mamans sur la confiance en soi, les émotions « up and down », se recentrer sur soi, etc. En pratiquant chaque jour l’auto-hypnose, vous optimisez vos périodes de repos, ce qui vous permet d’être plus calme et de prendre bien soin du plus beau cadeau que la vie puisse vous donner, votre bébé!

Voici quelques témoignages :

« En comparaison avec ma première grossesse (sans l'hypnose), je peux affirmer qu'il y a deux mots que j'ai éliminés presque en totalité de mon vocabulaire après la naissance de mon deuxième garçon; "fatigue et stress". Je me sens plus calme et moins tendue, j'ai récupéré beaucoup plus rapidement en période post-naissance grâce à l'hypnose. Mon bébé a pu profiter de tous ces bienfaits, car mon état général s'est fait ressentir sur lui aussi. Quelle belle complicité!!! ...En effet, comme prévu, j'ai été provoquée le jeudi 14 juillet, mais cette fois, rien de comparable au premier bébé... le travail a débuté vers midi et à 3h57 le petit Antoine se pointait le bout du nez...15 petites minutes de poussées, pas de déchirure, pas de coupure et SURTOUT, PAS D'ÉPIDURALE!!! Quelle différence ça fait sur le comportement du bébé... un « ti-boutte » super réveillé qui prend si bien le sein… » Christine, Laval

« Pour ma part, c'est l'auto-hypnose qui m'a permis de bien me reposer pendant ma grossesse, de demeurer calme et de bien récupérer après l'accouchement. Le fait de compter jusqu'à 5 et de me retrouver si rapidement dans un état de relaxation profonde me permettait de me reposer en quelques minutes seulement. Également, le fait d'avoir appris à chasser mes craintes à travers l'hypnose et à visualiser les événements tels que je désirais qu'ils se produisent m'a permis de demeurer calme, confiante et sereine malgré ma grossesse difficile. » Ariane, Terrebonne.


Cette semaine
Fêter Halloween à la maison

Cette année, on fête Halloween à la maison avec un party Glow in the dark façon Fiesta mexicaine! Voici comment préparer tout ça. 
 

Le dépistage prénatal, à qui faire confiance?

Chaque femme enceinte sait à quel point notre tête est remplie de questionnements du moment où le test de grossesse s’avère positif jusqu’à l’accouchement. 

Desserts parfaits pour Halloween

Pour souligner l’Halloween dans la bonne humeur, quoi de mieux qu’un dessert drôle et thématique? En voici plusieurs que vous pourrez facilement faire avec les enfants.

Déguisement : pour rester dans la limite de l’acceptable

À l’origine, ce n’était qu’une fête. Une soirée spéciale où on enfilait des costumes terrifiants, pour éloigner les fantômes. Cette Halloween, ludique et festive, s’est ensuite invitée dans les écoles et voilà qu’elle nous cause de sacrés maux de tête. 

Nos Concours

Gagnez 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Participez pour gagner 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires