Santé

Hypnose : une alternative à considérer

De nos jours, de plus en plus de gens se tournent vers des sources alternatives pour calmer leurs maux, leurs malaises physiques et psychologiques ou même pour accoucher le plus naturellement possible.

En effet, les chiffres démontrent qu’au Canada, une confiance de plus en plus accrue est accordée aux médecines alternatives par l’ensemble de la population : 12 % en 1998, 16 % en 1999, 19 % en 2000, 23 % en 2001, 32 % en 2002, 42 % en 2003 et 67 % en 2004!

Lorsqu’on m’a demandé d’écrire un article sur l’HypnoNaissance®, je ne pouvais en parler sans d’abord expliquer ce qu’est l’hypnose. Et alors, je me suis demandé par où commencer puisque dans les faits, l’hypnose existe depuis la nuit des temps! L’Homme préhistorique n’était-il pas hypnotisé par le feu ? Pendant les guerres, certains hommes et médecins s’en servaient pour les blessés. Lors d’opérations mineures ou de chirurgies majeures, ils n’avaient pas la chance d’avoir d’anesthésie ou même de chloroforme. Je pourrais également vous parler de Mesmer qui, en 1766, a parlé de magnétisme, de La Fontaine, en 1803, qui faisait des démonstrations d’hypnose sur scène, en public, et qui traitait des malades, de Braïd, de Freud, d’Érickson et j’en passe! Ils ont tous des histoires plus intéressantes les unes que les autres, mais là n’est pas le but de cet article.

En fait, l'état d’hypnose n'est considéré comme une science que depuis quelques dizaines d'années et est maintenant utilisé par certains professionnels de la santé tels que psychologues, dentistes, et médecins. Qu’est-ce qu’un état d’hypnose ou transe hypnotique? La transe est interprétée et vécue de toutes sortes de façons. La méditation, la prière, la création mentale, la visualisation, le Zen impliquent une démarche en soi, laquelle "dépotentialise" le conscient au profit de l’inconscient. Le mot "hypnose" est dérivé du grec upnos qui  signifie sommeil. Il s'agit, effectivement, d'un état modifié de la conscience (EMC) où la personne hypnotisée se sent comme dans une sorte de somnolence. Ce n'est pourtant pas un sommeil naturel, mais plutôt un état d'hyper suggestibilité provoqué par une décontraction profonde. On peut donc considérer l'hypnose comme un état de relaxation librement consentie. Pendant l'hypnose, le patient entend parfaitement la voix de l'hypnothérapeute, il assimile donc très bien ses instructions et y réagit. L'hypnothérapie, c'est tout simplement une thérapie brève sous hypnose qui vient en aide aux personnes qui ont un réel désir de se reprendre en main.

Il est important d'abord de savoir que personne ne peut rien faire qu’elle ne veuille pas. Même sous hypnose, elle fera obstruction à toute suggestion qui ne lui convient pas. C'est au thérapeute qu'il appartient d'aller chercher les raisons de sa résistance. Aucun changement durable ne pourra se produire si à l'intérieur d’elle, elle ne veut pas ce changement.

L'hypnose est la façon consciente la plus efficace d'entrer dans le subconscient, avec l’accord de la personne, en utilisant un autre moyen que la volonté. Entre le conscient et l'inconscient, c'est toujours l'inconscient qui est le plus fort. S'il y a conflit entre la volonté et l'imagination, c'est toujours l'imagination qui gagne ! L'hypnothérapeute se sert de cette rêverie consciente, l'amplifie et la modifie.

L'hypnothérapeute aide la personne à se mettre en état d'hypnose ou detranse hypnotique (état de relaxation qui atteint différents niveaux de profondeur). Elle devient, par le fait même, beaucoup plus réceptive à toutes suggestions. La réception et l'activation des suggestions au niveau du subconscient visent à lui redonner le contrôle de sa vie. Elle peut enfin apprendre à vivre plus harmonieusement tant sur le plan physique que sur le plan affectif ou émotionnel. Toute personne est "hypnotisable", il s’agit de le vouloir et de se détendre.

Parlons maintenant d’HypnoNaissance®!

Il semble, selon le peu de statistiques accumulées depuis les années 1990 au cours desquelles la technique a pris son essor aux États-Unis, que les bébés nés avec cette méthode jouissent d’une meilleure santé générale, tètent mieux, sont plus calmes et sereins, plus éveillés et curieux, et se développent plus rapidement.

Voici donc un petit historique de l’HypnoNaissance®. En 1913, l’obstétricien Grantly Dick-Read accompagne une femme dans son accouchement et, à sa grande surprise, cette dernière ne ressent aucune douleur. Par la suite, pendant la guerre des tranchées en Europe, il rencontre une autre femme qui n’éprouve aucune douleur et qui ne veut pas le chloroforme habituel. Plusieurs années plus tard, il écrira un ouvrage à succès, Childbirth Without Fear, dans lequel il maintiendra que le corps féminin en travail ne devrait pas ressentir de douleurs. Son hypothèse? Le syndrome peur-tension-douleur, c’est-à-dire la surcontraction des muscles utérins due au stress et à la peur, fait du travail un pénible cauchemar. Son livre redonne aux femmes l’espoir d’un accouchement vraiment naturel. Selon le Dr Dick-Read, la peur, une des plus fortes émotions, est l’élément malveillant de la salle d’accouchement.

En raison du stress qu’elle engendre, les messages envoyés à notre corps provoquent des réactions exagérées et déformées, créant ainsi des changements physiologiques et chimiques. Nous subissons alors une réaction de fuite/combat. Dans le cas d’une mère en salle d’accouchement, ni la fuite ni le combat ne sont des options parce qu’ils causent des tensions musculaires, notamment à l’utérus. Nous savons que les catécholamines (hormones de stress) sont déversées en grande quantité lorsque la mère n’a pas résolu ses peurs au moment de l’accouchement. La solution proposée par le Dr Dick-Read sera donc de vivre la naissance en relaxation totale.

Dans son livre HypnoBirthing®, a celebration of life, Marie Mongan, fondatrice du programme HypnoNaissance®, reprend les idées du Dr Dick-Read en y ajoutant l’autohypnose. Ce programme prénatal différent est fondé sur le fait que toute pensée produit une réaction physiologique dans l’organisme. Puisque le corps suit l’esprit, on peut empêcher la douleur et même l’éliminer. D’un point de vue pratique, en HypnoNaissance®, les premiers mois de la grossesse sont tout à fait conventionnels: visites chez le médecin, surveillance de l’alimentation, etc. Durant les trois derniers mois, la future mère assiste à cinq cours qui lui permettent de connaître les fonctions de son utérus. Elle apprend à se détendre grâce à une séance d’autohypnose enregistrée, de manière à ce que ce type de relaxation devienne un réflexe. Le futur père suit le même cours où il apprend à maîtriser la transe de sa conjointe pour permettre à cette dernière de revenir à son état de détente après tout dérangement, comme les examens internes et autres pratiques hospitalières. Il sert souvent d’intermédiaire entre le personnel infirmier et la mère qui semble souvent inconsciente, bien qu’elle soit tout à fait présente.

Le Dr Lorne R. Campbell père, professeur de médecine familiale à la University of New York et à la Faculté de médecine de la Buffalo University et aussi professeur adjoint en médecine familiale à la Faculté de médecine de la Rochester University, déclare que depuis qu’il enseigne l’HypnoNaissance® à ses patientes, son taux de césariennes est passé de 25 % à 1 % par année. Au 12 décembre 2001, il avait assisté à plus de 100 accouchements par HypnoNaissance® et déclarait que son « nouveau rôle ne consistait plus qu’à observer le miracle de l’HypnoNaissance®. »

«Au centre hospitalier de Rockport, sur la côte du Maine, le Penobscot Bay Medical Centre, Morna Crafford, infirmière à la maternité, donne ses ateliers d’HypnoNaissance® depuis janvier 2002 affirme : « Les femmes qui ont opté pour l’accouchement sous hypnose et ont participé aux cours-ateliers préparatoires ont vu le processus raccourcir de façon notable dans une proportion de 87 % »
* Article de Louise Gauthier

Qui ne rêve pas d’avoir un accouchement calme, détendu et avec le moins de douleurs possible? Au cours de ma première année de pratique, je faisais les suivis de grossesse à l’aide de l’hypno-anesthésie en obstétrique et j’avais de très bons résultats, mais je voulais aller encore plus loin. Le cours d’HypnoNaissance® est un cours pensé et conçu pour les mamans et les papas afin de leur apprendre à retourner aux sources, soit d'accoucher de façon calme, relaxe et naturelle. Ce que j’ai aimé de ce cours, c’est que nous apprenons également aux papas à être des compagnons de naissance mieux préparés pour vivre cette belle aventure. Avec mes connaissances en hypno-anesthésie combinées au cours d’HypnoNaissance®, j’obtiens des résultats excellents!

En HypnoNaissance® il y a 5 séances en tout et dès la première séance, on enseigne à la mère l’autohypnose. Elle apprend à s’amener elle-même en état de transe hypnotique et ainsi reprendre le contrôle de son corps. On lui remet des cassettes de ces séances qui pourront lui servir également après l’accouchement à se détendre et ainsi optimiser ses périodes de repos. Les mamans apprennent à se relaxer et à vivre leur grossesse de façon plus harmonieuse. Elles - et leurs conjoints - apprennent également, sous hypnose, à libérer leurs craintes, à se débarrasser de fausses croyances concernant l’accouchement et surtout à rester calmes et détendues tout au long de leur grossesse et de leur accouchement.

Ainsi, le déroulement de celui-ci est facilité par l'élimination des peurs et des tensions. Il en résulte une réduction et parfois même l'élimination de l'anesthésie chimique et de ses effets secondaires. Les mamans se remettent donc beaucoup plus rapidement. Si des complications surviennent, elles sont présentes d’esprit et ont toujours suffisamment d’énergie pour collaborer avec le personnel soignant afin de remédier à la situation.

Des gynécologues comme les docteurs Pierre et Julie Guimond reliés à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal me réfèrent certaines de leurs patientes. Dans certaines cliniques médicales de Terrebonne/Mascouche, les médecins obstétriciens m’autorisent à afficher l’information sur l’HypnoNaissance® et sur les traitements pour cesser de fumer.

C’est donc dire qu’il commence à y avoir une certaine ouverture de ce côté. Lors de mon premier accompagnement à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, le 8 juillet 2002, les infirmières et les internes n’en revenaient tout simplement pas. L’infirmière a laissé la maman et le papa faire leur beau travail ensemble et me disait : « Ce serait bien si ça se passait toujours comme ça!» L’interne m’a dit : «Il fallait que je le vois pour le croire. Vous m’avez vendu l’hypnose! » Nous avons également été très bien accueillis à l’Hôpital Cité de la Santé, les infirmières et le Dr. Guay ont été très gentils et la collaboration s’est très bien passée.

Voici quelques commentaires des parents :

« Quand on se prépare à la naissance d'un premier enfant, on passe par toute une gamme d'émotions, on entend toute sorte d'histoires de peur en plus de nos propres craintes. L’HypnoNaissance a enlevé tout stress pendant les derniers mois de grossesses. La présence de l'hypnothérapeute à l'accouchement nous a aussi grandement aidés à nous détendre, on sentait qu'on avait vraiment quelqu'un de ''notre bord''. Mon accouchement s'est passé dans le calme et la sérénité au travers des complications imprévues, on aurait pu facilement céder à la panique sans l’HypnoNaissance et l'hypnothérapeute à nos côtés. »
Geneviève Rinfret et Simon

«Grâce à l’HypnoNaissance, j’ai enfin appris à respirer! Depuis que je suis toute petite, j’ai toujours respiré superficiellement. J’ai également apprivoisé la douleur de façon positive (...) je n’aurais jamais imaginé être aussi calme. À mes trois premiers enfants, je faisais de l’hyper ventilation dès mon arrivée à l’hôpital (…) Là, j’étais très calme et ça été la plus belle expérience de notre vie! Mon conjoint était un peu nerveux avant de prendre les cours, car il connaissait mes expériences précédentes, alors lui aussi était plus calme et bien heureux de la tournure positive des événements!»
Nadia Mailly et Jérôme Couturier, Boisbriand

«Malgré un conjoint dans le domaine médical, j'avais une peur démesurée d'accoucher. L'autohypnose m'a permis de me désensibiliser et d'apprivoiser l'accouchement afin que ce soit une expérience positive et d'enlever toutes mes appréhensions. J'ai appris que c'est moi qui a le contrôle et à ne plus me laisser envahir par la peur et la douleur! »
Nancy Ladouceur et Patrick, Montréal

«L'expérience vécue avec Carole nous a permis d'acquérir des moyens pour accueillir Sabrina tout en douceur. Même avec un danger de préclampsie, une hypertension très haute et un accouchement provoqué, nous avons su rester très détendus. Quelques tours sur ballons, quelques massages avec grandes respirations, effleurements avec paroles rassurantes et 4h30 plus tard, notre petite merveille faisait son apparition. Maman et papa, encore très calmes et sereins, ont pu lui souhaiter la bienvenue sur cette terre. Merci à toi Carole. ».
Pascale Chaume et Martin Ginge, Lachenaie

«L’HypnoNaissance ne m’a apporté que du positif, et ce, tant pendant ma grossesse que pendant l’accouchement. En fait, grâce à l’HypnoNaissance, j’ai appris à gérer mes peurs, à ne visualiser que des éléments positifs, à contrôler mon anxiété et à m’amener rapidement dans un état profond de relaxation. Pendant l’accouchement, l’HypnoNaissance m’a permis de contrôler ma douleur et de demeurer en tout temps dans un état de calme et de contrôle interne. Je sors donc grandie de cette expérience qu’est l’HypnoNaissance. Un gros merci à mon hypnothérapeute!»
Ariane Létourneau et Guillaume Côté, Terrebonne

«… j’ai pu conserver mon calme tout au long de la naissance, à aucun moment je n’ai paniqué (…) je travaillais beaucoup avant l’accouchement et j’étais très fatiguée. Grâce à ce cours, j’ai appris à me détendre et plus j’écoutais la cassette d’autohypnose moins j’étais fatiguée. Même après l’accouchement je continue à faire de l’autohypnose et mes moments de repos sont optimisés. J’ai récupéré beaucoup plus vite! »
Cindy Asselin et Jean-Michel Rodrigue, Mirabel

Références

  1. * Jean-Claude Zekri, Centre Hypnos
  2. ** Article de Journal par Louise Gauthier - Ilona Fritsch, HBCE, CHt -Rosèmere, Québec
Carole St-Pierre
Hypnothérapeute certifiée

Carole St-Pierre est hypnothérapeute certifiée de l’École de Formation professionnelle en hypnose du Québec (EFPHQ) depuis 2002, mais elle a cessé sa pratique en 2008. Si vous voulez de l'information sur l'hypno-anesthésie en obstétrique, sur HypnoNaissance® et Hypno-Vie©, vous pouvez adresser vos questions à Jacques Camiré, de l'école de formation professionnelle en hypnose du Québec.


Cette semaine
Chaudron de sorcière à croquer – Brownies d’Halloween

AVERTISSEMENT : Ce dessert festif risque d’attirer vampires, licornes et petits fantômes du quartier. Préparez-vous au pire! 

Des conseils pour une bonne santé dentaire à l'Halloween

Difficile pour les jeunes de résister à l’attrait des mille et une sucreries récoltées à l’Halloween. Il existe des conseils simples que les parents peuvent suivre pour permettre à leurs enfants de célébrer l’Halloween tout en veillant à la santé de leurs dents.

Fêter l'Halloween à la maison

Cette année, on fête Halloween à la maison avec un party Glow in the dark façon Fiesta mexicaine! Voici comment préparer tout ça. 
 

La peur et l'anxiété chez l'enfant

Plusieurs enfants vivent des peurs et des craintes, voire même des phobies, qui sont angoissantes et qui requièrent une bonne compréhension du phénomène.

Nos Concours

Gagnez 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Participez pour gagner 10 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires