Santé

La douleur de croissance

La chiropratique chez les enfants couvre une vaste sphère de conditions. La douleur aux jambes touche 25 à 40 % des enfants. Elle est fréquemment rencontrée chez les jeunes enfants de 3 à 5 ans et de 8 à 12 ans 1. Elle touche plus fréquemment les filles 2.

Typiquement, l’enfant présente une histoire de douleur profonde aux jambes qui le réveille la nuit pour une période allant de 30 minutes à 2 heures. La douleur est unilatérale et localisée à l’avant de la cuisse, au genou ou au mollet. Elle peut être associée à une sensation d’engourdissement dans la jambe. Fréquemment, la douleur se développe après une journée d’activité physique intense. Plusieurs enfants se plaignent aussi d’une douleur vague aux jambes sur une base régulière3.

L’intégrité structurelle du système neuro-musculo-squelettique de l’enfant est une condition essentielle au bon fonctionnement de son système nerveux et de tous les mécanismes qui en dépendent. De légers traumatismes au cours de l’enfance ont donc un effet sur le développement futur de la colonne vertébrale et peuvent mener à l’apparition d’interférences au niveau du système nerveux et empêcher le fonctionnement maximal du corps.

Les causes

Les causes exactes des douleurs aux jambes sont encore méconnues. La douleur de croissance est un diagnostic d’exclusion, ce qui signifie que d’autres conditions doivent être éliminées avant de conclure que l’enfant souffre de douleurs de croissance. Ainsi, une anamnèse et un examen physique complet sont essentiels. La prise de radiographies et des tests sanguins peuvent parfois s’avérer nécessaires.

Un examen chiropratique

Chez l’enfant qui présente une histoire de douleur aux jambes, l’examen physique chiropratique révèle la plupart du temps une restriction articulaire au niveau sacro-iliaque qui produit une irritation articulaire du coté de la douleur. Les symptômes seraient peut-être causés par une douleur référée de l’articulation sacro-iliaque. La correction de la dysfonction articulaire entraîne habituellement une diminution des symptômes. Des massages au niveau des jambes et certains exercices d’étirement peuvent aussi contribuer à l’amélioration de la condition de l’enfant 4.

Il est important de comprendre que le Docteur en Chiropratique ne guérit pas les maladies. Son expertise lui permet d’évaluer la colonne vertébrale dans le but d’identifier les dysfonctions articulaires qui pourraient affecter le fonctionnement optimal du système nerveux.                   

L’ajustement chiropratique a pour but de restaurer la fonction nerveuse permettant au corps de s’exprimer et de parvenir à un état de bien-être et de santé. Il permet d’améliorer l’alignement propre et la mobilité des segments vertébraux.

Un suivi régulier chez le chiropraticien permet d’identifier les sources possibles de dysfonctions vertébrales et ainsi prévenir l’apparition de problèmes futurs. En plus des ajustements chiropratiques, les soins peuvent inclure des recommandations pour un style de vie sain comme des façons d’améliorer la posture de votre enfant, des conseils sur le port du sac à dos et des exercices. Une bonne hygiène vertébrale est la clé d’une meilleure santé.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter. Il me fera plaisir de répondre à vos questions.

Références
  1. Healthy Children, winter 2007, American academy of pediatrics
  2. Fish, Peter N., Chiropractic care for the pediatric patient, ICA, 2002
  3. Idem
  4. Idem
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires