Santé

Mise en garde contre les fêtes de « grippe porcine »

Des fêtes de « grippe porcine » sont organisées par des personnes désirant être mises en contact avec des porteurs du virus. Attention, danger!

Un nouveau type de fête, qui viendrait de faire son apparition en Grande-Bretagne, est loin d'obtenir l'approbation des autorités publiques.

Selon certaines rumeurs, des fêtes de « grippe porcine » sont organisées par des personnes désirant être mises en contact avec des porteurs du virus. Certains parents chercheraient également à ce que leurs enfants contractent la maladie.

Ceux-ci croient qu'il est préférable d'attraper la grippe A (H1N1) maintenant que le virus n'est pas trop virulent, plutôt que cet automne. Des spécialistes estiment que la grippe pourrait devenir plus meurtrière d'ici quelques mois.

Mais des experts des maladies infectieuses affirment que ce n'est pas une bonne idée de tenter délibérément de développer une immunité contre la grippe A (H1N1).

Le docteur Michael Gardam de la University Health Network, à Toronto, affirme qu'il a entendu parler de personnes jonglant avec l'idée d'organiser de telles fêtes pour leurs enfants.

Mais il soutient que le virus n'est pas toujours bénin. Des enfants ont été fortement malades et certains sont morts après avoir contracté le virus, a-t-il rappelé.

M. Gardam a lancé cet avertissement aux parents : « Comment vous sentirez-vous si vous avez exposé délibérément votre enfant au virus et qu'il est le patient sur 100 ou 500 autres qui tombe vraiment malade ou en meurt? »

La British Medical Association a aussi mis en garde contre de tels rassemblements. « Personnellement, je n'y prendrais pas part, a affirmé le docteur Colin Hamilton, président du comité de santé publique de l'association, en Irlande du Nord. Nous conseillons toujours aux gens de faire ce qui est possible pour éviter de contracter le virus d'ici à ce que des vaccins soient produits. »

Le médecin hygiéniste en chef du Canada, le docteur David Butler-Jones, a aussi dit croire qu'il s'agit d'une pratique dangereuse. « Même s'il est vrai que pour la majorité des gens, la maladie est bénigne, on ne peut pas prédire quel enfant sera gravement malade ou mourra, a affirmé jeudi M. Butler-Jones. Qui veut tenir une telle fête et vivre avec les conséquences? »

« Éviter l'infection est la première priorité. Et une fois que l'on aura un vaccin à l'automne, ce sera la meilleure façon de se protéger », a fait valoir le médecin.

Source

La Presse Canadienne

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires