Santé

Le taux de cancers infantiles est partout le même au Québec

Le Québec affiche néanmoins un taux légèrement supérieur à la moyenne canadienne.

Aucune région ne semble plus à risque qu’une autre en ce qui concerne les risques de cancers infantiles au Québec. L’analyse de leur distribution géographique montre en effet une répartition aléatoire pour les sept principales formes de cancers apparues entre 1994 et 2003 chez les enfants de moins de 15 ans.

« Ce n’est pas un résultat intéressant pour un statisticien, mais c’est une bonne nouvelle puisque nous n’avons relevé aucune augmentation de l’incidence de ces cancers au cours des deux décennies observées ni aucune épidémie où que ce soit au Québec », déclare Jean-François Émard, auteur de cette étude réalisée à l’Unité de recherche en épidémiologie de l’Hôtel-Dieu sous la direction du Dr Parviz Ghadirian.

Stabilité
Les deux chercheurs avaient déjà mené une étude épidémiologique identique en 2000 à partir des données de la décennie 1984-1993. Cette première étude avait également fait ressortir une distribution aléatoire pour les mêmes cancers, soit les cancers des os, du rein, de l’encéphale, des ganglions (lymphomes de Hodgkin et non hodgkinien) et du sang (leucémies lymphoïde et non lymphoïde), qui constituent 70 % de tous les cancers infantiles. La leucémie demeure le plus fréquent et représente le quart des nouveaux cas recensés.

En chiffres absolus, le nombre de cancers a légèrement diminué puisque les données font état de 1541 nouveaux cas entre 1993 et 2004, contre 1570 entre 1984 et 1993, et cela, malgré l’accroissement de la population. Par contre, avec 17,2 cas de cancer par 100 000 enfants de moins de 15 ans, le Québec affiche un taux supérieur de 6 % à celui du Canada. Cela est dû aux cancers du rein, aux lymphomes et à la leucémie chez les garçons.

Les garçons forment en fait 57 % de tous les cas de cancer, contre 43 % chez les filles. Ces différences intersexes sont conformes aux résultats des autres études sur les cancers.

Source : Université de Montréal, 28 avril 2008


Cette semaine
Cuisiner en famille durant la semaine de relâche!

La semaine de relâche est idéale pour renouer avec le plaisir de cuisiner en famille. Dites bonjour aux fous rires et aux nez poudrés de farine!

La micro-aventure : pour créer de beaux souvenirs en famille

Entre le travail, l’école et les routines, on n’a pas toujours le temps de préparer de grandes activités avec nos enfants. Les micro-aventures pourraient être une solution pour vous, parents pressés à la recherche d’idées simples!  

Une semaine de relâche pour grands et petits!

La relâche scolaire est un point de ralliement pour tous les âges! C’est l’occasion rêvée pour organiser des activités ou des escapades en famille.

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Nos Concours

À gagner : une carte cadeau de 100$

Participez pour gagner une carte cadeau de 100$ en épicerie