Santé

Éclosion de rougeole au Québec

Les autorités de santé publique ont observé 14 cas de rougeole dans la région de Montréal. Bien qu'une large portion de la population soit déjà vaccinée contre cette maladie, plusieurs personnes demeurent encore non protégées face à ce virus.

Les autorités de santé publique ont observé 14 cas de rougeole dans la région de Montréal. Rare de nos jours en raison de l'efficacité des campagnes de vaccination passées, la rougeole est depuis peu en circulation au Québec, cette fois en Montérégie, à Montréal, dans les Laurentides et à Laval. La direction de la santé publique s’attend à voir éclore d’autres cas au cours des prochains jours. Pour l’instant, deux bambins de moins de 5 ans et des adultes dont l’âge varie de 22 à 39 ans sont touchés. La Montérégie est la plus affectée, avec neuf cas tandis que trois autres personnes ont la rougeole à Montréal.

« Bien qu'une large portion de la population soit déjà vaccinée contre cette maladie, plusieurs personnes demeurent encore non protégées face à ce virus. C'est pourquoi le ministère de la Santé et des Services sociaux invite les personnes à se prémunir du vaccin contre la rougeole, si ce n'est déjà fait », a expliqué le directeur de la protection de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux, le docteur Horacio Arruda.

  • La rougeole est une maladie très contagieuse dont le virus se transmet facilement par voie aérienne.
  • Les contacts directs ne sont pas essentiels à la transmission de cette maladie.
  • Le seul fait d'avoir partagé un même espace avec une personne infectée contagieuse durant une courte période de temps peut suffire pour devenir infecté et développer la maladie par la suite.
  • La rougeole se manifeste par une forte fièvre, un écoulement nasal et de la toux.
  • Des rougeurs au visage et sur le corps surviennent dans les jours qui suivent les premiers symptômes.
  • Les personnes infectées vont également être affectées par la lumière ambiante et ressentir des douleurs aux yeux avec des larmoiements.
  • La maladie dure d’une à deux semaines.
  • La personne est contagieuse de quatre jours avant jusqu'à quatre jours après l'apparition des rougeurs.
  • La rougeole se complique souvent d'otite, d'infection pulmonaire et dans un cas sur 1 000, d'une complication cérébrale (encéphalite) qui cause souvent des dommages permanents au cerveau, voire un retard mental.
  • La mort survient dans un cas sur 3 000.
  • Il n'y a pas de traitement spécifique pour cette maladie.
  • Chaque année, deux ou trois cas de rougeole sont déclarés au Québec.
  • En 1989, une épidémie de rougeole a touché plus de 10 000 Québécois, surtout des enfants. Des décès avaient aussi été enregistrés.

Le programme de vaccination contre la rougeole a commencé au Québec au début des années 70, mais a réellement été implanté en 1976 avec la venue du vaccin trivalent RRO (rougeole, rubéole, oreillons). Une campagne de vaccination s'est tenue en 1996 pour les personnes de 18 mois à 16 ans, pour prévenir les épidémies.

Les enfants de moins d'un an, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est déficient, comme celles infectées par le VIH, sont particulièrement à risque de développer des complications. Il est donc particulièrement important, pour ces personnes, de consulter rapidement si elles ont été exposées à une personne atteinte de la rougeole afin de recevoir les soins appropriés. Étant donné le fort potentiel de contagion, il est recommandé aux personnes qui présentent des symptômes de la maladie de prévenir de leur état de santé par téléphone avant de se présenter dans une clinique médicale ou dans un établissement de santé. Ainsi, des consignes sur les précautions à prendre pourront être données dans le but d'éviter la transmission de l'infection à leurs proches et à leur arrivée en milieu de soins. Pour recevoir le vaccin contre la rougeole, les personnes peuvent s'adresser à leur médecin ou s'informer au CLSC de leur centre de santé et de services sociaux. Elles peuvent également obtenir des précisions en contactant Info-Santé.

Source : MSSS et La Presse, 5 juin 2007


Cette semaine
Initier les enfants au compostage

Présenté par Cascades Fluff & Tuff®

Nul n’ignore désormais l’importance de composter à la maison afin de réduire sa production de déchets et, par le fait même, son empreinte environnementale. 
 

Soins beauté pour mamans pressées!

Présenté par Bioderma

Quand on devient maman, chaque minute compte ! Concrètement, on a peu, voire pas de temps pour se coiffer et se maquiller le matin et on est souvent trop fatiguées le soir pour s’offrir une routine de démaquillage digne de ce nom.

10 recettes parfaites pour le thermos

Parce que les enfants, comme les adultes, n’en peuvent plus, au bout d’un moment, du sempiternel sandwich au jambon, voici 10 recettes nourrissantes qui se transportent très bien dans un récipient isolant (en plus de faire de bons soupers!).

École : Mon enfant ne semble pas s’adapter

Lorsque, du haut de notre vie d’adulte nous regardons la vie d’élève de nos enfants, nous avons tendance à l’idéaliser. Pourtant, il suffit d’un simple petit saut dans le passé pour se souvenir qu’à l’école, tout n’est pas si rose et si simple.

Nos Concours

Gagnez une échelle de croissance d'une valeur de 40$!

Suivez la croissance de votre enfant grâce à Odie!

J'explore la mer des Caraïbes - Mon premier guide de voyage

Participez pour gagner le guide voyage “J’explore la mer des Caraïbes”

Éloignez les poux rapidement grâce à SOS Poux!

Participez pour gagner la trousse complète et le shampoing de SOS Poux

On se prépare pour l'Halloween avec Auzou!

Gagnez deux livres d’Halloween de Auzou

Simplifiez les lunchs grâce à Geneviève O’Gleman!

Gagnez le livre de recette Les Lunchs de Geneviève O’Gleman

La collation idéale pour votre pause santé!

Gagnez une boîte de collation Sesame Snaps

Commentaires