Femme

Être ou ne pas être comblée par la maternité

Comment se fait-il que des femmes qui ont toujours voulu être mères se retrouvent confrontées au fait qu’être maman n’est pas suffisant pour elles? Que d’autres qui se disaient femmes de carrière voient leurs ambitions fondre comme neige au soleil une fois devenues maman? Comment se fait-il que des mères soient enchantées alors que d’autres se sentent limitées et parfois frustrées dans leur rôle de maman?

Être comblée

Voilà ce qui résume l’état de plusieurs personnalités connues! Combien de fois ai-je lu le premier paragraphe d’un article de magazine pour y découvrir la citation suivante : « Je suis comblée! » Étant donné que je ne connais pas personnellement ces vedettes qui se disent comblées, je ne peux juger de la situation! Ce que je sais toutefois, c’est que ce type d’affirmation répétée et l’absence de confidence qui démontre l’autre côté de la médaille nuisent à l’épanouissement de nombreuses mamans pour qui le cheminement est moins facile.

Je constate que nous sommes nombreuses à aspirer à cet état de pur bonheur! Un état que nous convoitons et jugeons à la fois puisque nous ne nous sentons pas comblées! Mais qu’est-ce que signifie être comblée par la maternité?

Si on se fie au dictionnaire, être comblée veut dire recevoir quelque chose en surabondance. C’est d’avoir tous nos désirs, nos espérances, nos souhaits et nos vœux entièrement et totalement satisfaits. Nous sommes alors ravies, fières et satisfaites!

Voici différentes caractéristiques des mamans se disant comblées (attention : chaque mère est unique et peut avoir une ou plusieurs de ces caractéristiques)

  • Elles sont des femmes avec peu d’attentes vis-à-vis de la maternité.
  • Leur grossesse et leur accouchement se sont déroulés sans difficulté.
  • Elles ont une facilité à s’adapter aux changements et ont une vision assez positive de la vie.
  • Dans certains cas, elles s’oublient à travers la maternité et elles négligent certains aspects de leur vie, elles ne sont alors que maman.
  • Il est possible qu’il s’agisse de femmes accomplies et épanouies à la base pour qui la maternité est un plus.
  • Parfois, elles se sentent comblées du fait qu’il y avait un sentiment de lacune, de vide ou de manque et l’arrivée d’un bébé comble ce vide.
  • Elles ressentent une grande fierté d’avoir donné la vie.
  • Elles sont peu conscientes de leurs émotions.
  • Certaines sont prises dans l’image et dans le paraître. Elles ne parlent que des aspects plaisants et positifs.

Comme vous le constatez, le sentiment « d’être comblée » est variable d’une mère à l’autre et, étant donné la complexité de l’être humain, il existe encore plus de variantes! Celles décrites plus haut proviennent de mes observations et de mes nombreuses rencontres avec des mères.

Il est important de préciser qu’aucune femme ne peut prédire comment elle vivra la maternité et qu’il n’y a pas de recette magique! Au risque de me répéter, être maman est une aventure sur laquelle nous avons bien peu de contrôle! Toutefois, nous pouvons travailler sur soi pour mieux nous connaître et ainsi mieux comprendre notre parcours. Nous ne sommes pas nécessairement responsables de la façon dont les choses se produisent, mais nous sommes responsables de la façon dont nous les apprivoisons.

Ne pas être comblée

Beaucoup de mères se disant non comblées se font des reproches ou encore sont déçues de cette réalité. Elles voudraient tant que leur rôle de maman suffise à leur bonheur et qu’il soit source d’une grande satisfaction!

Pour mieux comprendre ce qui contribue à cet état, nous pouvons dire que de ne pas être comblée signifie que nous sommes déçues, insatisfaites, mécontentes et que nos désirs sont inassouvis.

Voici différentes caractéristiques des mamans se disant non comblées (attention : chaque mère est unique et peut avoir une ou plusieurs de ces caractéristiques)

  • Elles ont de nombreuses attentes (souvent inconscientes) liées à la maternité.
  • Leur grossesse ou leur accouchement ne s’est pas bien déroulé.
  • Certaines espéraient qu’être maman allait les combler et les apaiser
  • Elles vivent difficilement les changements et regrettent leur vie d’avant.
  • L’engagement et les tâches d’être maman sont lourds à porter.
  • Elles sont exigeantes et critiques envers elles-mêmes.
  • Elles se considèrent comme étant inadéquates.
  • Souvent, elles sont très conscientes de leurs émotions.
Être bien

De toute évidence, la maman qui se dit comblée ne cherchera pas à améliorer sa réalité, mais pour celle qui vit plus difficilement la maternité, c’est autre chose… Cette quête du bonheur total peut sembler sans fin, voilà pourquoi je propose un objectif plus réaliste qui est celui d’être bien le plus souvent possible! Comment y arriver? Voici quelques suggestions :

  • Se fixer des objectifs réalistes comme être bien le plus souvent possible
  • Reconnaître et nommer nos attentes déçues et nos désillusions
  • Se donner le temps de faire le deuil de ce que nous voulions vivre
  • Accepter qu’il soit parfois difficile d’être maman!
  • Vivre la maternité comme un cheminement vers le meilleur de soi
  • Faire une liste de nos exigences et en éliminer deux ou trois.
  • Oser parler de notre réalité et de nos défis
  • Se rendre vulnérable pour obtenir du soutien
  • Faire de notre bien-être émotionnel une priorité

Et pourquoi ne pas participer à une des activités d’Être Maman qui a pour objectif de contribuer à votre épanouissement? Au plaisir de vous rencontrer!


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!