Consommation

Les enfants et les ordinateurs en 10 points

Votre enfant grandit et il commence déjà à utiliser votre ordinateur. Voici dix petites choses à ajuster ou à lui dire afin d’éviter bien des ennuis.

Créer un deuxième compte avec contrôle parental

Si vous ne tenez pas à changer les paramètres de votre ordinateur chaque fois que vous l’utilisez, prenez quelques minutes pour créer des comptes utilisateurs pour tous les membres de votre famille. C’est plutôt simple.

Sur un PC, il suffit d’aller dans le menu Démarrer et de choisir « Panneau de configuration ». Dans la section « Comptes et protection utilisateurs », cliquez sur « Ajouter ou supprimer des comptes d’utilisateurs ». C’est également à cet endroit que vous pourrez activer le contrôle parental et déterminer les heures d’utilisation et le contenu accessible par ce compte.

Sur un Mac, il faut aller dans le menu « Préférences système », dans le sous-menu « Utilisateurs et groupes » et appuyer sur le « + ». Encore une fois, c’est en créant ce profil que vous pourrez activer le contrôle parental.

Régler la recherche à « strict »

Google vous permet de régler le contenu qui peut apparaître lorsque vous faites une recherche. En réglant ce paramètre à « strict », vous êtes pratiquement assurés de ne pas avoir de résultats louches en cherchant des images triviales, même si le mot-clé a un double sens bien connu. De même, certains mots seront exclus automatiquement de la recherche si votre enfant les tape volontairement ou par mégarde.

Enlever l’option d’achat

De plus en plus de jeux et d’applications sur vos tablettes et téléphones intelligents offrent d’acheter un meilleur outil, un plus beau personnage, du temps additionnel, etc. Dans certains jeux, il est même facile de dépenser jusqu’à 100 $ pour accélérer les choses. Afin d’éviter des dépenses importantes et indésirables, il est préférable d’empêcher ses achats avant de prêter votre téléphone à votre enfant. Sur iPhone, il suffit d’accéder à Réglages, dans la section Général et sous restrictions pour le faire. C’est là que se trouve le bouton « achats intégrés » que vous pourrez désactiver.

Le viral

Expliquez le concept de viralité à vos enfants. Votre fils espère peut-être qu’une trentaine de personnes de son école voie sa danse et le trouve comique. Votre fille, elle, veut probablement bien faire en se filmant quand elle donne son opinion sur un sujet d’actualité. Mais ils pourraient trouver cette situation bien moins drôle s’ils voyaient ces chiffres monter à 5000 vues, puis 10 000 et que leur vidéo était dédoublée de sorte qu’ils ne puissent plus l’effacer et que la planète entière les trouvait bien plus intéressants que prévu. Afin d’illustrer votre propos et d’éviter qu’ils ne mettent n’importe quoi en ligne, vous pouvez leur raconter l’histoire de Ghyslain Raza, le Star Wars Kid.

Courriels

La boîte de réception d’un compte courriel figure parmi la liste des choses les plus difficiles à gérer pour un enfant et même pour certains adultes. Avec tous les courriels qui semblent être envoyés par la famille, mais qui conduisent finalement à cinq pages pour adultes, sans compter les fichiers exécutables, le courrier indésirable et les tentatives d’hameçonnage pour lui soutirer ses mots de passe, il est possible que votre enfant ne comprenne pas tout. Pendant quelques mois, assoyez-vous avec lui et regardez ses courriels ensemble jusqu’à ce qu’il sache détecter les fraudes, les imposteurs et les virus.

N’oubliez pas de lui dire de ne pas donner son adresse courriel à n’importe qui s’il ne veut pas se retrouver sur toutes les listes d’envoi. Vous pouvez aussi lui donner une adresse alternative à fournir sur certains sites de jeux afin d’éviter que sa boîte de réception soit inondée de messages sans intérêt.

Carte-cadeau iTunes

Si votre enfant a reçu un iPod pour sa fête, offrez-lui aussi une petite carte-cadeau du iTunes Store plutôt que de le laisser farfouiller dans votre compte… lié à votre carte de crédit. Il comprendra mieux la valeur de ses achats, il sera tenté d’essayer les versions gratuites des jeux avant de les acheter et il aura tendance à ne choisir que les chansons qu’il aime vraiment.

Facebook

Tout d’abord, il est interdit d’utiliser Facebook avant l’âge de 13 ans. Donc, si vous cédez à la pression de votre enfant qui dit être le seul de son école à ne pas avoir de compte, vous devrez mentir lorsqu’on vous demandera son année de naissance. Dès le départ, ce n’est pas un très bon exemple à donner.

Souvenez-vous que l’âge de 13 ans n’a pas été choisi au hasard; il a été fixé parce que les enfants plus jeunes ne sont pas assez matures pour y être, que ce soit pour ce qu’ils vont y écrire ou ce qu’ils vont y lire. En effet, Facebook n’est pas aussi innocent qu’il parait et tous les amis des amis de votre enfant ne feront pas attention au contenu qu’ils y mettent et aux commentaires qu’ils font.

Finalement, il n’est pas rare que les enfants s’intimident par le biais des réseaux sociaux. Quand votre enfant aura l’âge d’y être, prenez le temps de lui montrer comment cacher son contenu à certaines personnes et comment trier ses amis. Apprenez-lui aussi à ne jamais embêter un autre enfant en se liguant à plusieurs contre lui. Ça pourrait un jour se retourner contre lui et ce n’est pas très agréable à vivre.

Les mots de passe

Un mot de passe, c’est personnel. Point. On ne partage pas un mot de passe, comme on ne partage pas un N.I.P. Si quelqu’un mettait la main sur son mot de passe, il pourrait accéder à de l’information privée et se faire passer pour votre enfant. Il pourrait lui causer beaucoup d’ennuis avec des amis qui ne remarqueraient probablement pas l’imposture à cet âge.

Cette idée de ne jamais partager les mots de passe qui assurent la sécurité de nos informations personnelles et bancaires n’est jamais enseignée assez tôt aux enfants. S’il a de la difficulté à retenir ses mots de passe, vous pouvez toujours lui installer le logiciel 1password qui s’en souviendra pour lui. Il faudra tout de même qu’il y inscrive un mot de passe maître et celui-ci devra, aussi, demeurer secret.

Les paroles s’envolent, mais les captures d’écran restent

Parfois, le besoin de faire rire dépasse la raison. Raconter des blagues douteuses dans un corridor d’école n’a pas la même portée que sur Internet et il est important que vos enfants le comprennent. Que ce soit sur Skype, sur un forum, sur Facebook, sur Twitter, sur Google Plus ou par courriel, proférer des menaces est un acte criminel. Un acte illégal ne devient pas légal parce qu’il est sur Internet. Des preuves pourraient être retenues contre votre enfant et « c’était une farce » ne pourra pas les aider lorsqu’ils rencontreront une personne qui a l’intention de se défendre. Plusieurs jeunes ont appris à leurs dépens qu’on n’a pas le droit de salir la réputation de quelqu’un, de le harceler ou de le menacer.

Il est également bon de lui dire d’éviter de se chicaner par écrit. Ses paroles pourraient dépasser sa pensée et son ami blessé pourrait lire et relire des méchancetés qui, au fond, n’auraient jamais dû être écrites. Évitez-lui bien des ennuis et conseillez-lui de ne rien écrire qu’il ne voudrait pas que sa tante Marie lise.

Les photos et les vidéos

Une photo coquine ou un petit vidéo entre amoureux peut sembler bien anodin pour un adolescent qui ne comprend pas toujours que son amour ne rime vraiment pas avec toujours. Il suffit d’une bonne querelle pour que les photos soient partagées ou même imprimées et utilisées pour se venger d’une mauvaise rupture. Ce concept est possible même entre adultes puisqu’il existe des pages web destinées exclusivement aux anciens amoureux frustrés qui y mettent des photos compromettantes de leur ex. Mieux vaut éviter les photos qui pourraient les suivre longtemps.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

L’allaitement sans filtre avec Léo Désilets et Maman pour la vie

Une conférence virtuelle tout en franchise sur les diverses réalités de l’allaitement.

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 désinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac à dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires