Consommation

Banc d'essai 52 Défis Parents - les résultats

Mamanpourlavie.com a demandé à 5 parents pour tester un jeu de 52 cartes présentant chacune un défi d’éducation à relever auprès de leurs enfants de 2 à 10 ans. Voici leurs commentaires.

Qu’est-ce que 52 Défis parents?

Comme plusieurs parents et adultes ayant un rôle d’éducateur à jouer auprès d’enfants de deux à dix ans, vous vous trouvez souvent au cœur d’un tourbillon d’activités où le temps devient une denrée rare.

Dans ce contexte, l’éducation des enfants est un défi et malgré tout l’amour que vous portez à vos enfants et toute votre bonne volonté, il est normal de vous sentir à court de moyens. Les 52 Défis parents peuvent vous soutenir dans l’éducation de vos enfants. Spécialement conçus pour vous permettre d’enrichir vos stratégies et de développer des aptitudes éducatives efficaces, les 52 Défis parents vous aideront au quotidien à devenir un meilleur accompagnateur pour votre enfant ou ceux auprès de qui vous intervenez.

Déjà utilisés par des milliers de parents et recommandés par divers intervenants psychosociaux, des milieux de garde et de l’éducation, c’est maintenant à vous de relever le défi! 

Description
  • Un outil pratique pour les parents sous la forme d’un jeu de 52 cartes présentant chacune un défi d’éducation à relever à l’aide d’exercices concrets et de réflexions stimulantes.
  • Un moyen simple et économique d’avoir accès à des conseils d’experts pour un impact positif sur votre enfant.
  • Plus facile à utiliser au quotidien qu’un livre, facilitant l’expérimentation et l’intégration d’aptitudes parentales.

Le format de cartes facilite l’expérimentation et l’intégration au quotidien :

  • un court énoncé sous forme de défi positif au recto de la carte;
  • un court texte explicatif du contexte d’utilisation, des effets et de l’utilité du défi, le tout illustré par des exemples concrets, à l’endos de la carte;
  • cinq thèmes de développement visés : l’autonomie et l’estime de soi, les relations et la communication, la gestion des émotions, la discipline et la créativité/imagination.
  • le tout à expérimenter au rythme d’une carte par semaine, pendant une année.

Note : les 52 Défis parents ont été conçus pour être utilisés par le plus grand nombre de parents possible. Ils abordent des thèmes de développement généraux qui peuvent toucher les enfants de 2 à 10 ans à différents niveaux. Si vous êtes un parent dans un contexte d’éducation présentant une problématique spécifique tel que déficit d’attention, hyperactivité, trouble de l’opposition, déficience mentale, etc., les 52 Défis parents ne sont pas le meilleur outil pour vous.

L’ensemble 52 Défis parents est disponible en boitier imprimé contenant 52 cartes de jeu (21,95 $) et en version électronique (14,95 $). Notez que la version imprimée donne accès à la version électronique.

Les personnes qui ont participé à ce banc d’essai ont reçu un jeu de 52 cartes présentant chacune un défi d’éducation à relever avec leurs enfants de 2 à 10 ans, d’une valeur de 21,95 $. Elles disposaient de 4 semaines pour réaliser 4 défis sur les 52 proposés, et ensuite nous faire part de leurs commentaires et appréciation.

Les commentaires

J’ai beaucoup aimé l’outil 52 Défis parents pour nous aider à mieux gérer certaines situations ou des comportements dans la maison. Pas toujours facile de savoir comment s’y prendre! Le concept de carte, juste à sa lecture, nous fait prendre conscience que la discipline et les consignes ne sont peut-être pas toujours bien exécutées. L’outil nous propose un défi, nous l’explique, nous donne un exemple et nous explique la réaction positive possible de l’enfant. Je ne pense pas que les 52 défis sont possibles sous un même toit, mais je pense qu’avec 52 cartes différentes, on peut facilement en trouver qui nous conviennent, tout en respectant l’âge des membres de la famille, les forces et les faiblesses de chacun et le temps qu’on souhaite allouer à l’exercice. Pour les défis, plusieurs étaient déjà en pratique dans notre foyer par exemple le congé d’écran! Parfois la télévision se brise chez nous! Ça nous oblige donc à fouiller un peu plus loin dans le bac de jouets et d’avoir du plaisir à redécouvrir un jouet oublié! La gestion de la colère est quelque chose que nous travaillons beaucoup et qui est loin d’être acquis! Plusieurs cartons nous donnent des pistes à ce sujet… Pour ma part, j’ai tenté de travailler sur « Calmez-vous avant de le réprimander »… Effectivement, lorsque je suis calme, la crise se termine beaucoup plus rapidement! Récompenser les bons comportements aussi est quelque chose que nous travaillons et travaillerons encore et que nous ajusterons avec l’âge!

Je crois que c’est un outil que tous les parents devraient avoir sous la main, pour les moments plus difficiles, mais aussi savoir comment récompenser, prendre le temps, féliciter et encadrer nos enfants.
A. St-Amand, Vaudreuil-Dorion

J’ai beaucoup apprécié les cartes de 52 défis parents pour plusieurs raisons. Tout d’abord, leur format très pratique, qui se place facilement sur le frigo, où toute la famille peut le voir et le consulter. Les défis s’adressent aussi bien à maman qu’a papa, et j’ai particulièrement aimé celles qui mettent toute la famille au défi. Nous avons choisi, entre autres « Fixez-vous un défi familial », comme tout le monde l’a apprécié, nous avons même décidé en famille qu’une semaine par mois, pendant toute l’année nous allons nous trouver un défi famille à réaliser (comme garder l’entrée bien rangé, manger plus de légumes, bouger au moins 30 min par jour, 30 min de lecture par jour... les possibilités sont infinies). Les cartes sont aussi très claires et faciles à comprendre, les exemples sont aussi très appréciés. C’est certain que certaines cartes ne représentent pas un défi en tant que tel, puisque certains « défis » représentent des actions ou des attentions que nous faisons déjà naturellement (comme « reconnaître ses bons coups », « récompenser ses bons comportements », mais elles peuvent l’être pour d’autres parents.

J’ai beaucoup aimé le produit, car les cartes m’aidaient à faire plus attention à mes agissements, par exemple celle de « Utiliser les questions ou des affirmations plus neutres plutôt que des ordres » que j’ai trouvé plus difficile à réaliser, car il s’agit de quelque chose que je fais naturellement, cela me poussait donc à prendre conscience et améliorer la façon dont je parlais à ma fille... ce qui a grandement amélioré notre communication et l’ambiance familiale! Merci 52 défis parents!
M-E Gauthier, St-Eustache

Dans le cadre du banc d’essai « 52 défis parents », nous avons choisi les défis suivants : 1- Reconnaître ses bons coups, 3- Communiquer des limites précises, 7- Porter un intérêt à ses histoires, 26- Identifier ensemble des alternatives à la violence, 49- Montrer de l’intérêt pour ses activités. Ce que nous constatons, comme parents, le défi no 1 permet de contrebalancer les choses lorsqu’une situation négative survient. Nous sommes trop souvent rivés à cette dernière qui ne nous permettait pas de voir les positives. Cela permet d’avoir une vision différente d’un événement désagréable. On a tendance à plutôt garder en mémoire le négatif. Alors, ce défi permet aussi à l’enfant et à ses parents de reconnaître que oui il a fait une erreur, mais qu’à côté, il y a aussi des choses bonnes qu’il sait faire. Le défi no 3 a facilité les débuts de journée. Faire en sorte que notre enfant sache qu’il a 10 minutes pour s’habiller, 5 minutes pour se brosser les dents... diminue le stress et aussi m’a permis de ne pas avoir à répéter une même consigne plusieurs fois. J’ai appliqué ce défi dans d’autres sphères et cela a été gratifiant et combien aidant. Quant au défi no 7, nous le faisions déjà, mais porter davantage intérêt aux histoires de notre enfant fait en sorte que nous nous arrêtons un moment et que ce dernier se sente plus important. La relation n’en est que meilleure surtout dans un monde de course folle où tout le reste prend souvent trop le dessus sur la relation avec notre enfant. De concert avec le défi no 49, comme maman, j’ai essayé de faire les efforts pour participer et aller à ses activités sportives. Mon travail prenant beaucoup de place, papa allait aux activités sportives avec fiston. J’ai tenté plus souvent de m’impliquer et de me laisser séduire par ce que faisait mon enfant. Le défi 26 a été traité plus particulièrement en classe avec mes élèves de 5 ans de la maternelle. Nous avons eu de bonnes discussions ensemble sur la violence. Mes enfants ont compris qu’ils avaient le droit d’être fâchés, mais que jouer des poings, pousser ou tout autre acte de violence ne réglait pas le conflit. Nous avons convenu qu’on devait le dire avec des mots, mais pas n’importe comment ni en prenant une voix sérieuse et convaincante. De plus, on pouvait s’éloigner de la situation si on était trop fâché. Ce sont quelques alternatives que mes élèves et moi avons trouvées ensemble face à la violence.

Somme toute, je recommande ce matériel. Il permet de s’assoir un instant et surtout de réfléchir sur nos actions au quotidien. C’est un matériel facilement applicable et sur le champ. Ça ne demande qu’un peu d’efforts de la part de l’adulte. Et que dire de l’implication de l’enfant dans ce processus... c’est gagnant!
K. Cotton, Gatineau

J’ai eu l’honneur de pouvoir essayer votre boitier de 52 Défis parents, et je dois vous dire que j’ai vraiment aimé. Cela m’a permis de mieux comprendre mes enfants ainsi que ma façon de faire avec eux, en ayant un petit coup de pouce. J’ai choisi de faire choisir les défis à mes enfants et j’en ai aussi choisi. Mon fils a choisi le # 51, soit impliquez-le dans l’une de vos activités... Donc, afin d’aider Alain à être motivé à l’école, papa lui a demandé sa collaboration pour construire LA CABANE de rêve d’Alain! Lorsqu’il avait ses 3 bonshommes, sourire sur 5, ils travaillaient ensemble sur la construction de la cabane et je dois vous dire que c’était beau à voir! Alors, papa a réussi le défi #51 avec son fils! Deux mois ont été nécessaires pour la belle cabane, mais nous sommes fiers de lui! Cela a largement amélioré la relation entre papa et Alain qui battait de l’aile depuis quelque temps. J’ai pour ma part choisi le défi #27 : je dois vous avouer que j’ai eu plusieurs difficultés! Lorsque je suis fâchée, je le dis tout de suite et je donne la conséquence tout de suite. Utiliser les conséquences indirectes a été pour moi (et est encore) un défi non acquis, mais pour lequel je travaille encore. Océanne a pour sa part choisi le #40 et ensemble nous avons trouvé la bonne méthode : elle et son frère ont participé haut la main à ce défi et maintenant il fait partie de la routine quotidienne, chacun a son moment dans le bain (nous avons un grand bain). Nous avons aussi des lumières de couleur tout autour et chaque enfant choisit sa couleur du moment, on met de la musique nature et un bon coulis d’huile naturelle à la lavande. Nous avons appris que nous avons besoin de ce moment de calme pour pouvoir profiter grandement de notre nuit de sommeil. J’adore ce défi! J’ai aussi choisi le défi #44 : je me suis aperçu que mon ton de voix était plutôt sec et sévère. Je dois encore travailler là-dessus.... À force d’entendre le mot « maman », je finis par répondre exaspérée : « QUOIIIII? », mais je vais encore travailler sur ce ton de voix qui n’est vraiment pas adéquat à tout moment. Au contraire de ce défi, je dois un peu m’amollir, car j’ai tendance à être très sévère et autoritaire.

Votre défi m’a fait réaliser des choses! Alors voilà pour les défis que j’ai faits, mais je vais surement en faire d’autres, car avec ces défis on retrouve de nouvelles façons de faire et de nouvelles pratiques qui améliorent notre vie familiale! Merci!
J. Roberge, Gatineau

J’ai beaucoup aimé le format des 52 Défis parents, le fait que ce soit sur des cartes plutôt que dans un livre fait que c’est plus simple et plus facile à utiliser. On peut afficher la carte choisie bien en vue pour se souvenir de notre défi en cours. Il s’agit là d’un outil très concret versus les livres de psychologie qui sont souvent beaucoup plus théoriques. Toutefois, certains défis bénéficieraient d’explications plus élaborées. D’autres sont un peu compliqués pour un enfant de 2 ans (#4 : Distinguez les désirs des besoins – où on suggère d’apprendre à l’enfant à faire la distinction entre les deux).

En feuilletant les cartes, j’ai réalisé que je mettais déjà en pratique plusieurs des défis suggérés. Aux fins du banc d’essai, j’ai choisi de pratiquer les 4 premiers défis, simplement pour suivre l’ordre suggéré. Je trouve les défis très pertinents pour la plupart. Toutefois, je me questionne sur le rythme proposé (une carte, soit un défi, par semaine). Les défis demandent un changement dans les façons de faire du parent et parfois même dans ses façons de penser. Il m’apparaît impossible qu’une seule semaine soit suffisante pour que la nouvelle méthode soit acquise, tant pour l’enfant qui doit s’ajuster aux nouvelles façons de faire de ses parents, que pour le parent qui doit conserver cette nouvelle façon de faire. Surtout si l’on considère qu’en théorie il y aura un nouveau défi la semaine suivante, puis un autre, et un autre… ça fait beaucoup de changements rapidement. J’aurais tendance à croire qu’une période de 2 à 4 semaines pour chaque défi serait plus réaliste et plus efficace à long terme.

Je suis contente d’avoir participé à ce banc d’essai et je garde précieusement ces cartes. Bien que le rythme d’une carte par semaine soit trop intense pour moi, je crois bien continuer à en piger une de temps en temps…
K. Provost, Vaudreuil-Dorion

Image de Mamanpourlavie.com


Cette semaine
Ménage de votre garde-robe

Vos tiroirs ont peine à ouvrir et votre penderie est sens dessus dessous, c’est le temps d’affronter ce chaos une fois pour toutes et de faire le grand ménage. Mais par où commencer?

Donner le bain à bébé

Le bain permet bien sûr de laver votre bébé, mais c'est aussi un super moment de détente, de plaisir et de complicité.

10 points positifs d'être parents d'un enfant unique

Avoir un enfant unique a longtemps été perçu négativement, et encore aujourd’hui. Pourtant, les enfants uniques sont de plus en plus nombreux alors que la carrière et le désir de liberté prennent de plus en plus d’importance dans la vie des parents.

Stimuler le cerveau des enfants

Le cerveau se transforme à mesure qu’on apprend et a besoin d’une belle variété d’activités pour se développer de manière équilibrée. Voici les meilleures activités à proposer à notre enfant.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau chez Little Yogi

Participez pour gagner 100$ chez Little Yogi

Gagnez La Trousse Masque Hyaluronic2 de IDC+

Participez pour gagner une trousse de produits pour femmes

Commentaires