Activités

Faut-il attendre minuit pour les cadeaux?

Jadis, c’est au retour de la Messe de minuit que les enfants ouvraient leurs présents. Mais est-ce que cette tradition est toujours au goût du jour?

La magie de Noël

Plusieurs d’entre vous conservent de magnifiques souvenirs reliés à cette tradition du réveillon de Noël et racontent comment, le soir du 24 décembre, on les mettait au lit tôt pour mieux les réveiller, vers les 11 heures ou minuit. Chez certaines, on assistait à la messe de minuit en famille et, alors que la maison était vide, le père Noël en profitait pour glisser les cadeaux sous le sapin! Chez d’autres, c’est pendant cette première moitié de la nuit que l’homme à la barbe blanche entrait par la cheminée pour venir semer un peu de surprises et de bonheur dans la chaumière.

Est-ce que le sommeil était bon? Non : trop excitées, la plupart du temps vous n’arriviez même pas à dormir! Mais, peu importe, puisque toute cette construction et cette aura de mystère rendaient la soirée du réveillon simplement unique. Tout le reste de l’année, la routine était plus ou moins la même, sauf à Noël. À Noël, tout changeait. C’est cette cassure de l’ordinaire, entre autres, qui insufflait au temps des Fêtes sa magie. Une fois dans l’année, les enfants avaient le droit de veiller avec les adultes et, juste ça, c’était un cadeau qui valait son pesant d’or!

Celles qui défendent et perpétuent cette tradition du réveillon sont, habituellement, habitées par ces souvenirs. Évidemment, la décision de réveiller un enfant autour de minuit n’est pas rationnelle, mais romantique. Elle est motivée, entre autres, par la nostalgie des Noëls d’antan. Malgré tout, il faut bien se rendre à l’évidence que cette tradition est, non seulement en majeure perte de vitesse, elle est pour ainsi dire morte.

Noël au XXIe siècle

À une époque où l’on vante les bienfaits de la routine et la nécessité d’une bonne nuit de sommeil, il n’est pas si étonnant de constater que peu de gens perpétuent la tradition du réveillon. Dans le même ordre d’idée, la messe de minuit n’est plus aussi courue et, bien souvent, ceux qui fréquentent toujours les églises assisteront à l’office de 18 ou 20 heures. Réveiller un enfant qui dort, briser son cycle de sommeil et se retrouver avec des enfants de mauvaise humeur ou trop excités? Non merci, d’autant plus que, pour plusieurs, la semaine de Noël s’apparente à un marathon, et on ne commence pas un marathon avec des enfants fatigués sur le dos!

Chez plusieurs, on a donc pris l’habitude de donner les cadeaux tout de suite après le souper, le 24, ou, plus souvent, d’attendre au matin du 25 décembre. La magie s’exerce aussi comme ça : en effet, le père Noël passe pendant la nuit et, au sortir du lit, les cadeaux attendent les petits sous l’arbre. Les yeux des enfants ont autant d’étoiles… et ils sont nettement plus grands, puisqu’ils ont bien dormi!

Comme la plupart d’entre vous le soulignent bien, l’important, au fond, c’est de faire survivre la magie!

Voici quelques témoignages recueillis sur notre forum :

« Nous mettons discrètement les cadeaux sous le sapin dans la nuit du 24 au 25, une fois que les enfants dorment à poings fermés. »

« Maintenant, ça varie d’un endroit à l’autre, mais on ne fait plus ça à minuit. Certains travaillent, et les autres sont trop fatigués pour veiller tard. C’est dommage, car ce sont mes plus beaux souvenirs de Noël! »

« Chez nous, c’est le matin du 25 que ça se passe. Je trouve ça plus amusant de pouvoir jouer avec les cadeaux, une fois déballés. Quand on les déballe à 1 heure du matin, après, il faut aller se coucher, alors... »

« Chez nous, on se faisait réveiller vers 11h, 11h30. On entendait des cloches de Noël sonner, et nos parents venaient nous réveiller en disant : “Vite! Venez voir! Le père Noel vient juste de partir de la maison!” Il y avait plein de cadeaux et on avait les yeux brillants et tout ronds! Cette année, ma fille a 2 ans et demi et je vais la réveiller vers 10h30, le 24 au soir. Puis le lendemain matin, elle jouera avec ses cadeaux! »

« On a toujours fait ça le 25 au matin, c’était magique pour nous de se réveiller et de voir tous ces cadeaux en dessous de l’arbre! »

« J’ai vraiment de la difficulté avec le concept de réveiller un enfant qui dort. Alors, moi, j’ai opté pour que le père Noël passe durant la nuit et, au réveil, les cadeaux sont sous l’arbre. »

« Moi, j’aime mieux le 25 au matin. Comme ça les filles ont dormi toute la nuit et elles ont la journée pour jouer avec leurs nouveaux jouets. Avec un bon petit déjeuner dans le salon et du café TRÈS FORT! »

« Ah! La magie de la nuit, le réveil avec les paquets qui sont arrivés, pour moi c’est ze moment, quoi! Voir ces yeux ensommeillés s’écarquiller : j’adore, tout simplement! »

« Si quelqu’un de la famille se déguise en père Noël, c’est plus crédible de le faire le soir. Dans les livres, quand on le voit avec ses rennes et son traîneau, il fait nuit! Si personne n’est déguisé, nous offrons les cadeaux le matin, car le père Noël est passé trop tard dans la nuit… L’important, c’est que la magie créée autour de Noël reste intacte. »

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 7 – Buropro Citation

Gagnez une carte-cadeau d'une valeur de 100$ chez Buropro Citation

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Stodal® : le sirop à toujours avoir à porter de la main!

Gagnez une bouteille de fabuleux sirop pour la toux.

Commentaires