Activités

La faune du Québec sur l’ïle de Montréal : C’est ça, le Zoo Ecomuseum!

À notre première visite au Zoo Ecomuseum, fiston et moi allions vite découvrir pourquoi cet endroit (situé à l’ouest de l’île de Montréal) est aussi populaire et comprendre ce qui le rend si unique.

Saviez-vous que chaque animal du Zoo Ecomuseum a une histoire? En effet, chaque animal qui s'y retrouve a une histoire particulière qui fait en sorte qu'il doit vivre au zoo: il ne peut simplement pas retourné vivre dans la nature. Au cours de notre visite, on a découvert l’histoire de Timothéa, Kaya et Moki qui sont tous des animaux victimes d’accident, de blessures ou même de rénovation (Kaya vient tout droit du Biodôme de Montréal).

Le Zoo Ecomuseum leur offre un habitat naturel où ils sont libres de s’aventurer, de jouer et même se cacher. Certains d’entre eux sont peu timide - on pense à Kaya, le porc-épic qui se pavane avec ses deux nouvelles colocs, Hansel et Rapunzel - et on peut facilement les appercevoir. Ce trio aime bien dormir à la vue de tous et étant tous nés sous les bons soins d’humain, ils aiment bien leur compagnie.

Durant la visite, nous avons été particulièrement touché par l’histoire de Timothéa. Cette renarde rousse s’est blessée à quelques semaines de vie et bien qu’elle fût reconduite dans un centre par un bon samaritain, elle a dû être amputé d’une patte. Elle a ainsi trouvé refuge au Zoo Ecomuseum et s’est même faite quelques amis. Même histoire pour Moki, le cerf, qui s’est retrouvé orphelin dans les jours suivants sa naissance. Ces deux animaux n’avaient pas les outils pour survivre en forêt, hors le Zoo Ecomuseum met tout à leur disposition pour leur offrir un environnement le plus semblable à leur habitat naturel tout en assurant leur santé et sécurité.

Apprendre en s’amusant...et en participant!

Durant notre visite, nous avons eu la chance de vivre l’une des expériences offertes par le zoo soit « Animalier d’un jour ». Que vos enfants aiment un peu, beaucoup ou passionnément les animaux, je vous recommande vivement cette activité. En plus d’avoir une guide animatrice qui transmet des informations tantôt scientifiques, tantôt loufoques sur chacun des animaux au zoo (oui, oui, elle les connait tous personnellement), vous mettez la main à la pâte et préparez le dîner pour certains d’entre eux. Quelques légumes pour les cerfs, du poisson pour les loutres et même des petites collations dissimulées dans un jeu pour les renards. Une fois le dîner préparé, c’est le temps de manger et les animaux adorent manger. Ils s’approchent des gens qui viennent les nourrir, avec aisance.

Coup de cœur du Zoo Ecomuseum

Les loutres! Ces petites charmeuses ont raffolé des poissons que nous leur avons lancés et c’est surtout leurs acrobaties dans le bassin d’eau qui nous ont épatées. À les regarder, on croirait vraiment qu’elles tentent de se donner en spectacle pour nous impressionner. Et bien, mission réussie chères loutres!

Expérience « Animalier d’un jour ». Oui, je me répète! Notre expérience était incroyable et de s’impliquer dans la routine des animaux est un privilège. On lève notre chapeau à ceux et celles qui font ce travail jour après jour (p.s : le zoo est ouvert 364 jours par année!)

Les tarifs sont abordables! Sortir en famille peut devenir très dispendieux et c’est rafraichissant d’avoir une sortie que l'on peut se permettre. D’autant plus que le Zoo Ecomuseum est un organisme sans but lucratif.

L’espace pique-nique et amusements. Bien que le zoo n’offre pas de restaurant sur place, il offre une aire de pique-nique extérieure et une aire de repas intérieure. Petit twist : on vous met au défi de thématiser vos dîners. Un sandwich en porc-épic? Une galette en forme de hibou? Laissez-aller votre imagination.

En plus, le Zoo Ecomuseum se trouve à seulement 25 minutes du centre-ville, donc pas besoin de remplir la voiture. On peut y aller sur un coup de tête!

Ce billet a été rendu possible grâce à la générosité du Zoo Ecomuseum qui nous a fait vivre son expérience VIP le 9 juin dernier.

Image de Bianca Laflamme


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!