Grossesse/Maternité

L'instinct maternel

Catapultées dans la société 48 heures après leur accouchement, les futures mères doivent apprendre rapidement à jongler avec la fatigue, la nouveauté et… le bébé.

Catapultées dans la société 48 heures après leur accouchement, les futures mères doivent apprendre rapidement à jongler avec la fatigue, la nouveauté et… le bébé.

Bien qu’au comble du bonheur, certaines en viennent pourtant à douter de leur instinct maternel, si chèrement exploité dans la société. S’attendant à ressentir des bouffées d’amour envers leur nourrisson ou une envie de le surprotéger, elles demeurent mal à l’aise ou coupables devant l’absence de ces sensations décrites dans les livres.

Même si l’on a tendance à croire que les femmes ont d’instinct le sentiment maternel, la psychanalyse nous affirme le contraire. Il semblerait que la majorité des femmes le possède, tandis que d’autres ne l’ont tout simplement pas. Même si Mère nature a doté les femelles d’un instinct animal parfaitement planifié au moment où elles mettent bas, la réalité est différente chez les humains. En effet, de nombreuses femmes qui ont donné naissance se souviennent, dans les jours qui ont suivi leur accouchement, ne pas avoir ressenti cet instinct de départ, cet amour inconditionnel envers son nourrisson. Pourtant, elles demeurent conscientes que le lien qui les unit est éternel et perpétuel et, par conséquent, parfois lourd à porter.

Pourtant, l’amour maternel est puissant et, au fil du temps, il s’incrustera de manière indélébile pour ne plus jamais disparaître. Un amour puissant et indispensable à la croissance du bébé et qui, en même temps, adoucira le traumatisme causé par sa naissance.

Qu’est-ce l’instinct maternel?

La psychanalyse est formelle, l’instinct maternel n’est pas inné! Il s’agirait plutôt d’une tendance à reproduire ce qui a été donné dans l’enfance. Une femme qui a vécu avec une mère froide aura tendance à reproduire ce même schéma. Une femme qui n’a jamais eu de mère pourra minimiser son rôle ou au contraire l’anticiper fortement.

Désirer un enfant prend une forme bien particulière pour de nombreuses femmes. Cela peut se traduire par l’envie d’avoir un bébé, l’envie de perpétuer son nom, la peur de la mort, prouver à sa propre mère que l’on n'est plus une enfant ou encore à la société entière que l’on est devenue une adulte à part entière. L’instinct maternel est donc un lien puissant qui prend ses racines au fil du temps. De la joie de la première risette du bébé à ses premiers pas, la maman développera un lien puissant qui ne lâchera plus jusqu’à la fin de ses jours…

En 1999, des chercheurs ont identifié un gène de l’instinct maternel chez la souris. Bien que présent chez le mâle et la femelle, tout porte à croire que ce gène serait transmis par le père uniquement. Une nouvelle incroyable puisqu’il semblerait que ce même gène ne fonctionnerait pas chez la femelle. Collaborant à l’étude de ce dossier, le docteur Sam Aparicio du Wellcome Trust à l’Université Cambridge a dit souhaiter étudier les variations de ce gène afin de vérifier si celles-ci affecteraient l’instinct maternel des humains.

Révision avril 2008

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez un sac cadeau incluant un shampoing et revitalisant de Attitude!

Participez pour gagner un sac cadeau Attitude d’une valeur de 30$.

Participez pour gagner votre planificateur familial 2021!

Gagnez un des 4 planificateurs familial de Pomango d’une valeur de 12.95$.

Participez pour gagner le guide de voyage pour enfant: J’explore le Québec.

Gagnez un guide voyage pour enfant d’une valeur de 19.95$.

Commentaires