Grossesse/Maternité

Anecdotes d'accouchement

Il y a toujours de ces histoires qui resteront dans vos annales familiales. Des trucs à raconter qui maintenant vous font rire, mais qui peut-être n’étaient pas drôles alors que vous accouchiez. Reste que les anecdotes d’accouchements sont des histoires savoureuses à se raconter entre copines. Et c’est ce qu’on a fait via la page Facebook de Mamanpourlavie.com.

Je dansais comme une dingue pour passer mes contractions avec la musique dans le fond! Quand l'infirmière est entrée, elle était morte de rire, ma mère et ma sœur aussi, bien entendu, mais ça passait vraiment le mal de mes contractions!
Jessika

J’ai dû prendre mes pompes pour l’asthme entre chaque poussée! Haha!
Catherine

Ma chum de fille et le médecin allaient regarder le hockey entre les contractions. On était quand même dans les séries...
Julie

Ma péridurale a lâché! Elle était toujours connectée dans mon dos, mais c’est le soluté en haut de mon dos qui a lâché! Il s’est simplement décroché! Alors, vers 3h30 j’ai senti la douleur, à 4h30 ils m’ont rebranchée (on venait de trouver le problème...), j'ai eu une dose de plus, à 5h00 j’étais complète, alors j'ai presque tout senti! À 6h04 mon petit ange est né… et j'étais toute gelée! Ce fut toute une aventure!
Jessica

Je peux dire que pousser en étant couchée sur le côté gauche, avec la grand-mère qui pousse dans le dos, le papa qui tient une jambe et la maman qui tient l'autre, ce n’est vraiment pas facile! On en rit aujourd'hui, mais... j'ai fini avec une césarienne.
Isabelle

J’ai vécu quelque chose hors de la normale. Mes eaux n’étaient pas crevées et j’étais dilatée. Ils m’ont fait pousser sans que la poche soit percée, c’était la première fois que les infirmières voyaient cela. La poche s’est mise à sortir, mais toujours sans percer. À la dernière poussée, pour que le bébé puisse enfin sortir, tout a éclaté. Tout ça pour vous dire que j’avais un petit bébé tout propre, à la naissance!
Mélanie

Quand ils m'ont provoquée, j'avais un résident et puis je lui ai dit « j'ai l'impression d'être comme une dinde qu'on farcit pour mettre au four », le résident était tellement gêné et rouge qu'il n'osait plus bouger.
Josianne

Je me suis rendue à l'hôpital à genoux sur le banc de derrière, dans la fourgonnette de mon accompagnante! Incapable de m'asseoir... et, en s'en allant, on a rencontré une famille de ratons et on en a frappé un... Mon accompagnante n'arrêtait pas de me dire « Parle-moi! » et moi qui ne voulais que me concentrer sur mes contractions...
Lyne

J'avais mal au cœur et l'infirmière m’a donné un très petit pot pour vomir. Moi, je me disais « Ouin.... si ça sort, ça m'en prendrait trente comme ça! »
Nathalie

J'ai accouché le 22 octobre 2009 de ma fille (ma première). J'étais en travail et on m'avait installé un ballon de Foley. Ma gynécologue arrive, elle l'enlève et crève mes eaux. J'ai eu l'impression de n'avoir plus aucun contrôle sur mon corps. Je me suis mise à pleurer sans raison. C'est alors que l'infirmière me dit « T’en fais pas, on te laissera pas dans l'eau de même, je vais aller chercher quelqu’un pour m'aider ». Elle part, revient et la personne qui la suit... était un de mes très bons amis du secondaire, il est infirmier, mais je me souvenais plus qu'il travaillait dans le département d'obstétrique. Et lui de me regarder « Heyyyy! Tu accouches ce soir! Yéééé! Come onnnnn… ça va bien aller ! » en me donnant une petite tape dans le dos. En tout cas, j'ai tellement ri! Enfin, bref, je peux vous dire que mes larmes de panique se sont rapidement transformées en larmes de rire…
Julie

 

Il y a un TRÈS beau médecin-obstétricien à notre hôpital. Ma meilleure amie et moi, on jasait que ça devait être très gênant de ne pas être à notre meilleur devant lui. Il a fallu, un moment donné, installer un capteur sur la tête de ma fille, car on perdait souvent le cœur avec la ceinture. Et devinez qui est entré dans la chambre pour installer le capteur, car mon médecin était déjà avec une autre patiente. Le beau docteur... ma meilleure est sortie en pouffant de rire et on en rit encore, six mois plus tard!
Marie-Ève

Après que la docteure m'ait dit « On voit ses cheveux! », je lui ai demandé s'ils étaient roux!  
Jolaine

Mon fils est né la journée des 25 ans du décès du grand-père de mon chum. Son père n’avait jamais été sur sa tombe et ce matin-là quand on l’a appelé pour lui dire que j’étais en contraction, il était en route pour le cimetière. Arrivé aux poussées, une des médecins entre dans ma chambre et me dit « Est-ce que ça va être un petit à 10h43 du soir? » en blaguant... mais mon fils est effectivement né à 10h43 du soir!
Cynthia

Mon anecdote à moi... Un gros bébé de 9lbs, 21 pouces 1/2, sans épisiotomie! Sinon, en travail, les infirmières n’en revenaient pas, comment j'étais. Je riais aux blagues du docteur, je me promenais dans le corridor presque en marche rapide, mon chum avait du mal à suivre avec mon poteau...
Mélanie

J'ai eu ma première fille seule pendant que la garde était partie chercher le médecin. Pour mon autre fille, le lendemain, les gardes ont mélangé les bracelets des bébés durant le bain du matin et je me suis retrouvée avec le bébé d'une autre. Une chance que j'ai reconnu ma fille, car je ne sais pas ce qui se serait produit. L'autre maman trouvait ça drôle, mais pas moi. Il faut dire que cela s'est produit il y a 28 ans, mais il reste que c'était toute une mauvaise aventure!
Ginette 

Ma poche des eaux n'était pas crevée au moment de la poussée et mon médecin a décidé de la crever... pendant une contraction. Le liquide a revolé à la grandeur de la chambre et le médecin a été plus qu’arrosé. Sinon, le travail s'est mis à avancer très vite et j’ai passé près d'accoucher dans le bain de l'hôpital (ils ne font pas d'accouchement dans l'eau) sans aucun personnel médical dû à une alerte dans le département. Après les avoir alertés 3 fois, on a réussi à accrocher une infirmière qui passait dans le couloir pour me sortir de là. Et mon papa était parti dîner... il a manqué de cinq minutes la naissance de son deuxième petit-fils et son premier accouchement naturel sur cinq.  
Marise

À l'accouchement de mes jumelles, il y avait tellement d'infirmières et de médecins dans la chambre que je me demandais s’ils n’étaient pas pour sortir mon chum pour se faire de la place.
Maryse

À mon premier, j'ai dit à mon chum, lors d'une contraction, « Viens me tenir la jambe, je dois pousser! » Il m'a dit « J'ai mal à l'épaule et au bras là, ça fait 3h que tu pousses! ». Euh… je m'en foutais pas de son mal de bras! Au deuxième, mon chum a eu un malaise. Le personnel a dû le coucher et lui mettre une débarbouillette froide, etc., et ce, lors de mon échographie! Tout un solide de 6 pieds et 3 pouces! 
Sophie

À ma première, ça a été très long. Alors, à ma deuxième, je suis arrivée à l'hôpital dilatée à six. Une heure plus tard, on me donnait mon épidurale. Quinze minutes plus tard, on perce mes membranes, vingt minutes plus tard, l'infirmière me dit « Tu veux accoucher quand? » Tu parles d’une question! « Ben, quand le bébé va être là! »  Elle me dit que je suis dilatée à dix... « Euh, hein? » Elle appelle le docteur... En passant devant moi, les jambes écartées, elle dit « Je vois la tête ». Moi, un peu nounoune, je lui demande « Quelle tête? » En trois poussées, le bébé était sorti... Encore un peu gelée, j'ai dit « C'est tout? » Mettons que je m'étais préparée à quelque chose de long...
Johanne

J'ai failli perdre mes orteils quand on m'a « garrochée » dans le fauteuil roulant (mes pieds n'étaient pas sur les appui-pieds) parce que, tout à coup, alors que j'étais tranquillement dans le bain à seulement cinq centimètres depuis cinq minutes, je me suis mise à pousser! Les infirmières ont vu que le bébé était juste là et ont eu peur qu'il naisse et qu'il tombe sur la céramique par terre...
Geneviève

La doc qui m’a accouchée est allée à la maison faire de la paperasse durant la journée, on attendait après elle pour crever mes eaux. Quand elle me les a crevées, elle a dit que je n’avais pas grand liquide alors ce serait un gros bébé. Quand elle est revenue pour m’accoucher, elle était en tailleur! C’est là que la tête du bébé a débouché et mon liquide l'a tout arrosée, dans les manches de son tailleur... Elle a donc été obligée d’aller se changer avant son 5 à 7! 
Shelley

J'étais avec ma mère et en essayant de m'aider à calmer mes contractions et ma bonne humeur de femme en travail, elle s'amusait à me dire à chaque contraction forte... « Mitaine, mitaine, mitaine dehors »... une phrase de Radio Enfant qu'on écoutait ensemble lorsque que j'étais adolescente.
Francine

Moi, je devais accoucher à la maison des naissances. Donc le samedi matin 8h00, c’était les premières contractions et je suis tombée aux cinq minutes à 2h00 du matin. Comme ma sage-femme reste à trois maisons de chez nous, elle est venue à la maison vérifier à combien j’en étais. Comme j'étais à 3cm, elle me dit « Prépare toi tranquillement, pis on se rejoint à la maison de naissance ». À la maison de naissance, le travail n'avançait pas beaucoup, mais comme j'allais bien et la petite aussi, c'est allé au dimanche soir où là plus capable d’endurer les contractions, on me transfert à l'hôpital où j'ai eu une péridurale... Mais quand ça a fait effet… ouf! Tellement de fatigue accumulée, j'étais droguée, mais vraiment DROGUÉE! Je riais toute seule, je faisais des blagues sans queue ni tête que juste moi trouvais drôles (en fait mon chum riait plus de moi!) Donc finalement le lundi matin après 45 heures, à 5 h 03, j'avais ma petite dans mes bras :) Et en passant je n'hésiterais pas à retourner à la maison de naissance pour le prochain, l'ambiance et les soins ne sont pas du tout à comparer...
Marjorie

À ma première, ils m'ont dit à l'échographie que j’attendais un petit garçon. À la naissance, le médecin me dit en me donnant le bébé « Voici ton beau bonhomme!! ». Mon conjoint coupe le cordon et on est tous contents! Mon conjoint me dit « Regarde, ce n'est pas un pénis! ». Je fais « Hein? » et dis fort « C'est quoi là? Ce n'est pas un garçon? » Le médecin surpris me reprend mon bébé et dis « eh bien en fait non c'est une fille! ». Je pleurais à chaudes larmes. On était très content, mais on n’avait que des vêtements bleus et verts. Le lendemain, mon conjoint est allé acheter pour 150 $ de vêtement pour la petite. Les enfants étaient très surpris. La plus vieille disait « Mais tu disais que c'était un garçon! » et le plus jeune disait « Mais où est mon frère? Je veux mon frère! »
Cindy

Lors de mes 2 derniers accouchements, mes enfants avaient décidé de sortir la main avant la tête... au premier accouchement, le médecin a réussi à replacer le bras du bébé pour que la tête passe en premier, mais lors de mon 2e accouchement, rien à faire, le bébé replaçait sa main sur sa tête pendant le travail. Il faisait même bouger le fil du moniteur qui était branché sur sa tête. Finalement, le bébé n'a jamais replacé sa main, donc l'accouchement c'est terminé en césarienne.
Isabelle

J'ai accouché il y a environ 2 semaines dans une maison de naissance. Là-bas, on accouche dans un vrai lit double. Comme j'étais complètement dilatée, la sage-femme m'a dit de me laisser aller si j'avais envie de pousser. Alors, je me suis mise à pousser sans avertir personne. Deux contractions plus tard, pouf! ma fille sortait si rapidement qu'elle est tombée dans le lit, sans que personne la rattrape! Comme je participais à l'émission Quand passe la cigogne, l'accouchement a été filmé. Je suis très heureuse de savoir que je vais avoir ce moment sur DVD!
Cynthia

Moi, à 41 ans, j’ai accouché naturellement en 5 heures! Ma mère ma dit : T’es vraiment moumoune d'avoir pris l’épidurale! L'infirmière a eu la bonne idée de faire sortir ma mère de la chambre le temps que je me calme.
Nathaly 

J'ai accouché debout! Je ne voulais pas m'asseoir pendant mes contractions. Je me mets à pousser bien fort. L’infirmière m'a dit d'arrêter parce que j'étais juste à 7cm. Je lui ai dit « Ce n'est pas de ma faute! Elle veut sortir et je ne peux pas la contrôler! » À la deuxième poussée, l’infirmière me redit la même chose. « Non, je ne peux pas! » Mon accompagnante regarde et dit que je suis vraiment en train d'accoucher. Il n’y avait rien de prêt dans la chambre. Elle a vite sauté sur le piton pour appeler tout le monde. Le médecin est arrivé à temps. À la troisième ou quatrième poussée, bébé était là. Le médecin s'est installé à genou derrière moi avec mon conjoint et ils ont sorti bébé! Ça a fait le tour de l'hôpital! Ils n’avaient jamais vu un accouchement debout!
Mélanie

À ma première, on a eu une panne d’électricité à l’hôpital… deux fois en plus! Disons qu’on s’en souvient! À ma deuxième, le médecin n'a pas eu le temps d'arriver alors c'est l'infirmière qui a fait l'accouchement! De bons souvenirs à raconter à nos enfants plus tard... !
Jessica

Mon accouchement pour ma fille a été naturel à 100 %. J'ai 2 anecdotes cocasses durant les poussées... Puisque mes jambes étaient en l'air depuis quelques minutes, j'ai senti une de mes jambes bloquer comme ça m'arrive souvent. Mais quand ça arrive, je dois me lever tout de suite pour que le sang redescende dans ma jambe. J'ai donc dit « Je dois me lever, ma jambe est bloquée ». L'infirmière me dit « non » et je continue à lui dire « ouiiii ça fait trop mal! ». Elle me redit « Non, la tête du bébé est sortie! Reste couchée! » Aussi, lors de mon accouchement, je portais de gros bas laineux et il y a eu du sang sur mes bas donc l'infirmière a voulu me les enlever. Je ne voulais pas. « Je vais avoir de la mousse entre les orteils ». Tout le monde a bien ri!
Audrey

La vielle en me couchant, j'ai regardé mon chum et je lui ai dit : « Dors bien, j'accouche demain! » Le lendemain, je le réveille à 8h00 du matin pour lui dire que ça fait 2-3 heures que j'ai des contractions (il ne me croyait pas trop vu mes propos de la veille); j'ai accouché la journée même comme promis.
Mélanie

J'ai toujours eu des contractions très faibles, sans trop de douleur. Au 3e accouchement, j'étais dilatée à 8 cm, je me promenais dans le corridor en souriant et c'est là que le médecin accoucheur est venu me voir en me disant : « S.v.p., ne dites à personne que vous êtes dilatée à 8 cm sans souffrance, vous allez vous faire étriper par les autres patientes! »
Isabelle

Après avoir demandé à la gynéco de garde si elle pouvait faire quelque chose pour calmer la douleur parce que le tampon d'hormone avait déclenché les contractions ( qui duraient 2 minutes, à intervalles de 30 sec.), celle-ci m'a dit en me regardant droit dans les yeux : « C’est ça accoucher... Dieu l'a voulu ainsi! »  Le plus sérieusement du monde! Je voulais l'étriper!
Marie-France

On en rit maintenant.... J'étais en état de choc en plein accouchement de m***de qui s'éternisait, la fièvre qui commençait à monter et moi à être vaguement dans les vapes... J'entends juste l'infirmière dire qu'elle va chercher du Tylenol!!!! Je demande alors à mon chum « Voyons donc! Elle pense faire quoi l'idiote avec du Tylenol quand 2 épidurales n’ont pas fonctionné? » Heuuu, c’était pour faire descendre la fièvre, pas pour la douleur.
Delphine 

J'ai accouché à la maison, à la veille de passer chez le notaire, alors je m'amuse à dire que j'ai accouché mon garçon dans une boîte de déménagement...
Julie

Ma gynéco m'a dit que j'avais à peine déchiré! Pourtant c'était long à coudre, selon moi. Je lui ai dit « Coudonc, es-tu en train de me broder? »
Catherine

Mon 1er accouchement a duré seulement que 2h30 en tout et partout. Mon 2e, 15 minutes sans contractions pour dilater, et le 3e, 7 minutes et encore sans contractions pour dilater. Disons que mon corps m'a fait la vie facile lors des accouchements. J'en aurai eu dix, mais je me suis retenue car il faut les élever ces enfants-là.  
Chantal

J'ai perdu mes eaux dans un stand de crème glacée, très chic!
Nadia

La veille de mon accouchement, on a passé une soirée en famille. On a énormément ri. Pendant la nuit à 3h15 du matin, je perds les eaux, direction l'hôpital. La sage-femme me confirme que les fous rires ont provoqué l'accouchement! Lukas est né dans la joie et la bonne humeur! Ça, c'est sûr.
Florence

J'ai tellement serré la main de mon conjoint (qui est assez costaud!) qu'il est tombé à genoux! Après, sa mère veut m'aider et elle me dit : « Prends ma main, fille! ». J'ai dit « Non! Je vais te casser la main! » Ensuite, j'ai décidé de prendre le côté du lit d'hôpital. Je l'ai tellement serré, qu'il a craqué! Alors, j'ai regardé ma belle-mère et lui ai demandé : « Veux-tu toujours me donner ta main? » Elle m'a fait signe que non!
Karoline

Après un petit 26 h de travail avec 1h30 de poussées, le médecin vient me voir et moi, vraiment sur l'épidurale et la morphine, de lui dire « Ahhhhh madame! Là franchement votre gomme à la menthe ou à la cannelle, elle est vraiment de trop! Vous me tombez sur le cœur ben raide! » Elle n'a pas apprécié mon petit commentaire, je crois! Mais disons que je suis plus discrète que ça d'habitude
Josianne 

J'étais en travail et le moniteur installé sur le ventre perdait toujours le pouls du cœur du bébé. Le médecin décide alors d'installer une suce sur la tête du bébé pour relier le moniteur. À la grande surprise du médecin, mon bébé lui a pogné le doigt avec sa petite main... nous avons bien ri!
Jennie

J'ai perdu les eaux à la maison. Nous sommes donc partis en auto, mais la 15 Sud à 8 heures le matin c'est impossible pour se rendre à Montréal. Nous nous sommes donc arrêtés chez mon père afin d'appeler l'ambulance. Rendus dans l'entrée de la maison de mon père, je dis à mon copain que je passe cette contraction et que j’entre après. Je lui dis de rentrer pour téléphoner. Il entre et ne ferme pas la porte donc je le vois à l'intérieur me fixant, mais ne téléphonant pas avec mon père qui le regarde en se demandant qu'est ce qu'il faisait là à cette heure. La contraction finit, j'entre et lui demande ce qu'il fait, que j'ai mal, alors il me dit « je ne peux pas. » Alors là mon père comprend. Il prend le téléphone et fait le 911, mais me lance un « C’est occupé. » Et qu'il va essayer le 0. Alors moi, en contractions aux 2 minutes, à genoux dans le salon avec mes eaux crevées, je pogne les nerfs et je finis par appeler moi-même mon ambulance toute seule en expliquant à la dame que non je suis pas seule, mais que personne n’a réussi à téléphoner, car leur panique a pris le dessus... Maintenant, je la ris, mais à cet instant, j'étais loin de la trouver drôle!
Valérie

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
Chaudron de sorcière à croquer – Brownies d’Halloween

AVERTISSEMENT : Ce dessert festif risque d’attirer vampires, licornes et petits fantômes du quartier. Préparez-vous au pire! 

Des conseils pour une bonne santé dentaire à l'Halloween

Difficile pour les jeunes de résister à l’attrait des mille et une sucreries récoltées à l’Halloween. Il existe des conseils simples que les parents peuvent suivre pour permettre à leurs enfants de célébrer l’Halloween tout en veillant à la santé de leurs dents.

Fêter l'Halloween à la maison

Cette année, on fête Halloween à la maison avec un party Glow in the dark façon Fiesta mexicaine! Voici comment préparer tout ça. 
 

La peur et l'anxiété chez l'enfant

Plusieurs enfants vivent des peurs et des craintes, voire même des phobies, qui sont angoissantes et qui requièrent une bonne compréhension du phénomène.

Nos Concours

Gagnez 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Participez pour gagner 10 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires