Grossesse/Maternité

Les soins des cheveux durant la grossesse

Ce ne sont pas toutes les femmes qui ont des cheveux épais et soyeux pendant la grossesse. Si les vôtres vous causent des ennuis, voici les explications qui s’imposent et quelques trucs pour vous aider.

Pour beaucoup de femmes, les cheveux tombent moins pendant la grossesse. Leur chevelure plus épaisse et radieuse que jamais fait beaucoup d’envieux. Pour d’autres, c’est la catastrophe! Les cheveux deviennent cassants et ternes. Pour certaines, plus aucun shampoing ne semble faire l’affaire, les cheveux sont gras et n’ont plus aucun volume. Heureusement, les choses promettent de se replacer après l’accouchement, mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire entre temps pour arranger les choses.

C’est (encore!) la faute des hormones

Les hormones ont un impact important sur la chevelure des femmes enceintes, que ce soit en stoppant la chute normale des cheveux ou en augmentant la quantité de sébum. L’œstrogène et la progestérone stimulent aussi la pousse des cheveux, ce qui change vos besoins du tout au tout. C’est pour cette raison que vos cheveux semblent totalement différents pendant la grossesse, et c’est aussi pour ça qu’ils tombent rapidement et en grande quantité chez un tiers des femmes après l’accouchement.

C’est vers le quatrième mois après la grossesse qu’on peut s’attendre à ce que les hormones et la chevelure soient revenues au beau fixe. En attendant, vous en verrez de toutes les couleurs, pour le meilleur et pour le pire.

Les bons soins

Pour éviter de trop stimuler la production de sébum et rendre vos cheveux encore plus ternes, vous devrez prendre les mesures qui s’imposent. Commencez par éviter la chaleur. Les fers et sèche-cheveux à haute température devraient rester dans le tiroir pendant les mois qui s’en viennent ou du moins quand vous n’avez pas de soirée spéciale.

Lavez vos cheveux tous les deux jours avec un savon doux, à base de karité. Vous pouvez aussi donner des masques doux à vos cheveux quand vous aurez l’impression qu’ils sont vraiment trop gras. Prenez soin de brosser vos cheveux régulièrement avec une brosse de bonne qualité pour répartir les huiles naturelles de vos cheveux, mais ne le faites pas trop souvent ni trop énergiquement pour ne pas augmenter la production de sébum.

Une visite chez le coiffeur

Dès le début de votre grossesse, vous pouvez profiter d’une visite chez le coiffeur pour parler des meilleurs produits pour vous et pour lui demander de rafraîchir votre coupe. Vous renforcerez vos cheveux et ça vous donnera un tracas de moins. En plus, vous pourrez discuter de votre coloration si vous aviez l’habitude d’y avoir recours.

Si vous voulez teindre vos cheveux, vous devrez utiliser un produit auquel vous êtes habituée pour diminuer les risques de réactions adverses causées par les hormones. En effet, parfois, la couleur n’a pas le résultat espéré à cause des hormones et certains produits donnent aux femmes enceintes des réactions allergiques quand elles n’y sont pas habituées.

La grossesse ne doit pas vous empêcher de colorer vos cheveux, mais attention de ne pas en faire trop souvent non plus pour ne pas abîmer vos cheveux qui seront déjà mis à rude épreuve après l’accouchement. Idéalement, faites votre coloration pendant le premier trimestre et attendez que vos hormones diminuent un peu après l’accouchement avant de vous aventurer dans de nouvelles teintes.

Perdre ses cheveux

Tout de suite après l’accouchement et peut-être même un peu avant, vous perdrez plus de cheveux que d’habitude. C’est normal puisque les hormones qui empêchaient vos cheveux de tomber arrêteront de faire effet. D’ailleurs, cette même réaction se produira lors de la ménopause en raison de la chute d’hormones. Ce que vous constaterez, c’est le retour du cycle normal qui veut que vous perdiez de 70 à 100 cheveux par jour. Comme cette perte n’a pas eu lieu pendant longtemps, votre chevelure se rattrapera un peu.

Certaines femmes se plaignent de perdre des poignées de cheveux et d’en retrouver sur leur oreiller. C’est assez normal pendant deux à quatre mois. Toutefois, si la situation persiste au-delà de six mois, vous devriez en parler à votre médecin ou à votre dermatologue. Ils recommanderont peut-être un test sanguin ou vous proposeront de continuer de prendre les vitamines de grossesse pendant un certain temps.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

La tête tranquille grâce à Braun!

Gagnez un thermomètre frontal sans contact de Braun!

Méli-Mélo de livres pour enfants de 6 à 8 ans

Gagnez 10 livres pour enfants de 6 à 8 ans

Commentaires