Grossesse/Maternité

Les nausées matinales

Outre l’absence des règles, quel est le symptôme ou disons plutôt le malaise courant des femmes enceintes? Bien évidemment, il s’agit des nausées matinales parfois accompagnées de vomissements.

Ce petit pépin touche entre 50 % et 80 % des futures mères. Les nausées s’échelonnent généralement de la 4e semaine d’aménorrhée jusqu’à la 12e semaine pour atteindre le sommet du désagrément vers la 9e semaine.

Par définition, une nausée est caractérisée par un haut-le-cœur ou une envie soudaine de vomir. Dans le cas des femmes enceintes, les nausées sont souvent définies comme étant matinales, même si elles peuvent survenir en tout temps. Par contre, généralement, elles tendent à s’estomper après le déjeuner. Cesdites nausées sont souvent la première manifestation de l’état de grossesse.

On connaît divers facteurs qui peuvent causer les nausées sans toutefois connaître LA cause première. Il y a d’abord l’influence des hormones de grossesse qui surcharge momentanément le foie. Celui-ci, ainsi engorgé, a de la difficulté à métaboliser cet excédant d’hormones. Il y a aussi une carence en vitamine B6 et en fer dans l’organisme de la mère. La femme peut également avoir une alimentation déséquilibrée qui influence son état nauséeux. Finalement, du type plus mystique, selon Mme Isabelle Brabant, sage-femme québécoise de renom, les nausées, non qu’elles ne soient pas liées à des composantes physiques, peuvent aussi provenir du psychique. C’est comme s’il y avait certains aspects de la grossesse plus difficiles à digérer et qu’on voudrait tout simplement rejeter. De là découle l’expression mal de cœur (ce qui nous pèse sur le cœur).

Voici quelques astuces pour limiter vos épisodes de nausées
  • Ne pas se lever trop brusquement au risque d’être étourdie en plus d’être nauséeuse
  • Manger des biscuits secs au lit avant même de mettre les pieds par terre
  • Privilégier les petits repas légers, mais fréquents, plutôt que des repas surchargés
  • Manger à sa faim ce que l’on a envie, sans sauter de repas
  • Éliminer le plus possible les aliments gras ou épicés de son alimentation tout comme les boissons très froides, acides ou sucrées
  • Privilégier les fruits et légumes cuits plutôt que crus, car ils se digèrent plus aisément
  • Éviter les odeurs fortes. Une autre personne peut alors cuisiner pour vous afin d’éviter à votre nez d’être surchargé d’odeurs plus difficiles à tolérer.
  • Éviter la caféine ou du moins limiter votre consommation à trois doses quotidiennes. N’oubliez pas qu’il y a de la caféine dans le chocolat, le thé et les boissons gazeuses aussi. Les boissons énergisantes (ex : Red Bull) sont à bannir du régime alimentaire.
  • Éviter le tabagisme ou les environnements enfumés
  • Ne pas faire une sieste immédiatement après les repas
  • Boire de l’eau citronnée et/ou pétillante (ex : Perrier)

Si vous êtes malheureusement incommodée par ce malaise, voici quelques trucs pour vous apaiser :

  • Avoir toujours sous la main des biscuits secs (style biscuits soda)
  • Écouter son corps et se reposer afin d’éviter le surmenage
  • Prendre ses vitamines prénatales un peu plus tard en matinée pour ne pas surcharger son estomac
  • Consulter un acuponcteur
  • Consulter un ostéopathe, surtout concernant les troubles connexes de la digestion tels que le reflux gastrique, les brûlures d’estomac et la constipation.
  • Discuter de sa situation avec son pharmacien et consulter le petit guide de la grossesse (guide indiquant des conseils pour divers malaises communs, disponible à votre pharmacie)
  • La phytothérapie : Le fenouil, la camomille allemande et le gingembre sous toutes ses formes (en infusion, biscuit, boisson gazeuse, racine, incorporé dans la nourriture, etc.) sont des plantes généralement utilisées dans le cadre d’un traitement contre les nausées reliées à la grossesse, surtout lors des trois premiers mois. Pour toutes les autres plantes, il est préférable de consulter une personne compétente (herboriste, naturothérapeute, etc.). Certaines plantes médicinales sont totalement à proscrire lors de la grossesse à cause des risques de fausse couche ou de malformations possibles qu’elles peuvent causer. Dans le livre de Mme Brabant, à la page 47, un tableau indicatif indique la liste des plantes contre-indiquées durant la grossesse et l’allaitement.
  • Avoir recours à la réflexologie en massant la zone associée au plexus solaire
  • Méditer, se détendre et faire du yoga tout en plaçant une main au niveau de l’estomac et l’autre sur la poitrine
Avoir recours à l’homéopathie

Si, malgré tous vos efforts, les vomissements sont importants, que vous perdez du poids et que les nausées persistent après le premier trimestre, il est préférable de consulter votre médecin à ce propos. Il sera en mesure de vous prescrire un médicament plus efficace et sécuritaire pour votre bébé tel que Diclectin (combinaison de vitamine B6 et de succinate de doxylamine).

Il n’y a pas une grossesse identique! Rien n’indique que lors d’une grossesse future que vous seriez aux prises avec les nausées.

Par Nancy Richard, Intervenante en périnatalité et accompagnante à la naissance et maman de Lili, 18 mois

Références
  • BRABANT, Isabelle. Une naissance heureuse, Éditions Saint-Martin, Québec, 2001, 438p.
  • PARENTS CANADA. Nausées et vomissements de la grossesse,    Savoir composer avec les nausées matinales  C’est pour quand? Revue prénatale, hiver 2009, p.34 à 36
  • WEST, Zita. La grossesse au naturel, Éditions Hurtubise HMH, Québec, 2002, 160p.  

Une liste des acuponcteurs et une autre des ostéopathes spécialisés en maternité sont disponibles aux Relevailles. Venez me rencontrer et je vous les remettrai.

Centre de ressources périnatales Les Relevailles de Montréal

Fondé en 1985, le Centre de Ressources périnatales (CRP) Les Relevailles de Montréal vise à favoriser l’adaptation harmonieuse à la grossesse et à la vie avec un nourrisson en soutenant les parents dans l’enrichissement de leurs compétences. Le CRP s’adresse à tous les futurs et nouveaux parents avec leur bébé. Le Centre leur propose une gamme d’activités et de services, avant l’arrivée de bébé ou avec lui, afin de mieux connaître, comprendre et échanger sur leur nouvelle réalité : cours, ateliers, rencontres, service à domicile « Coup de Main », consultations privées (individuelles ou en couple), soutien téléphonique, centre de documentation spécialisé et boutique. Notre équipe dynamique et passionnée vous accueille dans des locaux adaptés aux besoins des bébés et de leurs parents. Les bébés sont considérés comme des participants à part entière. Les activités se déroulent à un rythme tenant compte de leurs besoins. Ils sont les bienvenus en tout temps. Le CRP offre également des formations spécifiques en périnatalité qui sont adaptées aux divers besoins des intervenants et des professionnels. Centre de Ressources Périnatales « Les Relevailles de Montréal » 14115, rue Prince-Arthur, bureau 341 Montréal (Québec)  H1A 1A8 Téléphone : 514-640-6741, Télécopieur : 514-640-7621  [email protected]

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires