Grossesse/Maternité

Le chant prénatal - 2e partie

Nous poursuivons notre découverte. Vous constaterez toute la richesse que propose cette approche. Et qui sait? Peut-être adopterez-vous cette activité lors votre prochaine grossesse!

Dans l’article Le chant prénatal, vous connaissez ?, nous en avons appris davantage sur l’origine du chant prénatal, pourquoi s’y intéresser et les bienfaits qu’il procure aux futures mamans qui le pratiquent. Abordons maintenant les bienfaits pour bébé, la place du père et le chant dans l’accouchement.

Les bienfaits pour le bébé

Le bébé dans l’utérus entend la voix de sa mère, il la retrouve après sa naissance, et c’est là son meilleur point de repère. La peau du fœtus perçoit les vibrations bien avant que le système auditif soit fonctionnel. Sans le savoir, le père et la mère produisent donc par leur voix, une enveloppe sonore qui laissera sans aucun doute une empreinte sensorielle à leur enfant.

Lien affectif

Il n’y a pas seulement que les vibrations de la voix qui atteignent le bébé, mais aussi le climat affectif dans lequel l’enfant évolue. La mère varie la hauteur, l’intensité, le timbre de sa voix selon qu’elle s’adresse à son enfant ou pas, et selon son humeur et son état d’esprit. Sa voix parlée est une véritable chanson chargée de messages affectifs. Les vibrations de sa voix chantée sont encore plus palpables et sont ressenties comme des micro-massages agréables tant pour la mère que pour l’enfant. Les chansons proposées dans les ateliers de chant prénatal, qu’elles soient douces, plus énergiques, souvent thématiques, proposent des moments de partage significatifs et nourrissent la vie affective du bébé.

Stimulation par le rythme et la résonnance

Le rythme fait partie de la vie du fœtus. Très tôt, il est stimulé par des rythmes différents. Le battement du cœur, les émotions, l’activité physique, le tonus de la mère se répercutent sur le rythme cardiaque du bébé. Le mouvement de balancement, souvent avant-arrière ou latéral, suggéré durant les ateliers de chant prénatal entraîne une impulsion dans le corps, ce qui agit au niveau du cerveau. La femme qui se balance en chantant ne se rend pas toujours compte qu’un simple mouvement comme celui-là peut avoir des effets à plusieurs niveaux comme l’équilibre, la mémoire, la coordination motrice et le bien-être corporel de bébé.

Sécurité

Nous venons de parler de balancement. Ce geste donne aussi à l’enfant ses premiers repères dans le temps et dans l’espace. Chanter en faisant des mouvements de balancier a un effet au niveau des tissus et des liquides et favorise la circulation dans le corps. Le bébé éprouve alors une sensation de totale sécurité. On observe aussi que des mélodies chantées durant les ateliers au cours de la grossesse sont reconnues par le bébé après la naissance. Elles constituent une passerelle entre le pré et le postnatal et aident à calmer et à sécuriser le bébé.

Oxygénation

Comme le rythme cardiaque mentionné plus tôt, la respiration est aussi à la base du rythme biologique et l’air inspiré et expiré par la mère donne la cadence à la vie de son enfant in vitro. La qualité respiratoire mise en place par la maman à travers le chant a sans aucun doute pour effet une meilleure oxygénation du bébé.

Meilleur espace

Si la mère conjugue bonne posture et respiration ample, profonde et régulière, elle donne à son enfant plus d’espace, ce qui lui permet d’être confortable pour croître dans l’utérus. La bascule ressentie lors de l’expiration chantée invite le bébé à prendre sa place bien au centre du bassin. De plus, pour la maman qui pratique régulièrement le chant prénatal et qui s’exerce souvent avec les sons graves résonnant dans le bassin, la détente des tissus de cette zone profitera au positionnement de son enfant. D’ailleurs, rares sont les cas de bébé en siège chez les mamans participant aux ateliers de façon assidue.

À sa naissance, on ne se surprend pas de constater que le bébé éprouve le besoin de retrouver les rythmes et la voix de sa mère en étant tout contre elle. En entendant à nouveau les battements de son cœur et la voix qu’il connaît, il retrouve la sécurité par le mouvement et la vibration.

Renforcement du lien parental par le chant

Le lien intense qui se développe entre la femme et l’enfant qu’elle porte est parfois abstrait pour l’homme et c’est souvent difficile pour lui de se sentir inclus dans cette relation.

La place du père

L’homme reste souvent spectateur durant cette aventure qu’est la grossesse. Mais il peut se préparer à devenir père en établissant un lien physique et verbal avec son enfant.

  • En plus d’entrer en contact avec son enfant par le toucher, au travers le ventre de la mère, le père peut associer une communication sonore afin d’amplifier le lien.
  • La voix masculine passe très facilement à travers la paroi utérine. L’enfant reconnaîtra la voix de son père, au plus grand bonheur de celui-ci! Les pères qui participent aux séances de chant prénatales disent avoir plus de facilité à s’adresser à leur enfant par des chansons que par la parole seule. Les fréquences graves de la voix d’homme apportent détente et sécurité.
  • Lorsque la mère inspire, les odeurs passent à travers le placenta et se rendent jusqu’au bébé. C’est une autre façon pour le père de s’intégrer à l’environnement sensoriel de son enfant.
  • Le chant permet finalement à l’homme de trouver sa place au moment de l’accouchement. Le soutien moral, physique et psychologique de la maman est possible par des gestes simples : rythmer sa respiration sur la sienne, émettre certaines vocalises avec elle lors des contractions, soutenir des sons. Il permettra aussi à la maman de rester détendue, concentrée, confiante.

Le chant permet donc aux parents de s’adresser à un petit être bien réel et non plus à une idée de ce que sera leur enfant à sa naissance. Le but des ateliers de chant prénatal est d’offrir à chacun de pouvoir trouver sa place dans ce trio père-mère-enfant en acceptant ses idées et ses réactions propres.

Le lien social

Avec l’arrêt, même de courte durée, de la vie professionnelle, l’individualisme des grandes villes, les relations d’amitié pour lesquelles on manque de temps, les rencontres médicales trop courtes, il n’est pas rare que les femmes se sentent isolées et désemparées. Devant ce besoin d’échanger avec d’autres sur leur expérience, elles constatent que les occasions sont peu nombreuses. L’atelier de chant prénatal en est une.

Pour les femmes d’origine étrangère, il permet de se familiariser avec la langue et de se sentir valorisée en partageant des chants traditionnels. Beaucoup de femmes précisent que grâce au chant prénatal, elles arrivent à se détendre, à mieux respirer et même à oublier un moment, leurs difficultés. La convivialité, la gaieté, l’humour, le partage du vécu offrent une source d’équilibre importante. Les amitiés formées durant les cours durent souvent au-delà de la période de la grossesse!

Voix et accouchement

Que ce soit en Inde avec le chant carnatique, en Chine, en Égypte ou en Italie où on utilise des répétitions de mots en se balançant rythmiquement, la voix est utilisée depuis toujours et de façon variée par les femmes enceintes au moment de l’accouchement. On se sert de ces rites vocaux comme moyens d’expression, mais aussi comme analgésiques parce qu’ils sont associés à la libération d’endorphines avec lesquelles la douleur diminue.

Le travail

Comme nous l’avons déjà mentionné, la respiration est à la base du chant. Elle représente aussi une part essentielle dans les techniques d’accouchement. Le principe est d’expirer pendant une contraction. Quand on chante, on souffle, alors chantons des sons graves pour passer à travers les contractions! L’avantage : émettre un son grave dépense peu d’air, alors la femme peut traverser sa contraction en chantant un son grave tenu sans devoir gérer sa respiration de façon volontaire. Aussi, la bouche demeure ouverte et offre une détente de la mâchoire.

Lorsque les contractions se rapprochent et augmentent en intensité, la femme se concentre de plus en plus. Elle peut choisir une position confortable et diminuer son activité pour se mettre à l’écoute de sa respiration. Ces sons chantés sur O ou OU et descendants dans les graves ont un effet analgésique et détendant qui contribue à accompagner efficacement la dilatation du col de l’utérus.

Il n’y a pas de recette. Le chant prénatal n’est pas magique, mais il aide bien souvent les femmes à vivre leur accouchement pleinement et positivement. À chacune revient de s’écouter et de se sentir libre de s’exprimer comme elle le veut.

Le chant prénatal représente une activité agréable et riche. Loin de vouloir faire de leur enfant un « super-bébé », les mamans qui ont pratiqué le chant prénatal durant leur grossesse partagent tout de même leurs observations. Nombreuses sont celles qui ont témoigné des différences entre l’enfant vibré par leur voix et celui qui n’a pas vécu cette préparation : enfant plus calme, plus attentif, sommeil plus détendu, réactions aux chansons entendues durant la grossesse (apaisement), les mamans sentent un lien entre l’avant et l’après naissance.

À vous maintenant de choisir l’activité qui vous plaira, selon vos intérêts et vos envies!

Lectures inspirantes

Le chant prénatal

Marie-Laure Potel
Éditions Désiris
ISBN : 9782915418507

 

Bien dans ma voix, bien dans ma vie

Marie-Jo Cardinale et Annie Durieux
Courrier du livre
ISBN : 2702904858

 

Ateliers de chant prénatal

Studio Tre Punti

www.studiotrepunti.com

Karine Michon
Musicienne, enseignante et conférencière

Détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en musique, Karine Michon est chanteuse lyrique et enseignante. Musicienne passionnée et amoureuse des enfants, elle sait transmettre sa passion avec enthousiasme. La tête débordante d’idées, elle a créé le Studio Tre Punti qui offre des activités artistiques pour enfants dont la musique, la danse, les arts plastiques et le yoga. Karine a pour objectif de participer au développement des enfants par les arts et les bonnes habitudes de vie. Sa douceur, son ouverture et son dynamisme font de ses ateliers artistiques des moments mémorables pour petits et grands.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires