Grossesse/Maternité

Comprendre et soigner l'anxiété post-natale

De tous les troubles de l’humeur imputables au post-partum, la dépression est certainement la forme la plus connue. Pourtant, ce n'est pas la seule : les jeunes mamans peuvent également souffrir d’anxiété post-natale, un trouble qui n’est ni rare, ni sans conséquence. 

Lorsque l’on parle d’anxiété post-partum, on ne fait pas référence aux angoisses dites adaptatives et normales que vivent généralement les nouveaux parents. Contrairement à la dépression post-partum, sujet de nombreuses études puisque ses conséquences peuvent être désastreuses, l’anxiété post-natale est méconnue et peu diagnostiquée, d’une part parce qu’elle se manifeste souvent en même temps que la dépression et de l’autre, parce que les jeunes mamans ont tendance à banaliser leurs symptômes et à ne pas consulter.

Quoi qu’il en soit, l’anxiété post-natale toucherait entre 13% et 15% des femmes.

Les manifestations de l’anxiété post-natale

D’une femme à l’autre, l’anxiété post-natale peut se traduire de différentes manières. Chez certaines d’entre elles, ce désordre post-partum se manifestera sous la forme de crises de panique. Dans la plupart des cas, elles pourront remarquer une augmentation de leur rythme cardiaque, une transpiration excessive et/ou des douleurs thoraciques. Bref, tous les symptômes classiques du trouble panique.

Jacynthe, maman de trois garçons raconte : « Après la naissance de mon dernier, j’étais incapable de prendre l’autoroute en voiture. À tous les coups, j’hyperventilais et je croyais que j’allais perdre connaissance. »

On rapporte aussi l’apparition de peurs incontrôlables dont les plus communes sont la crainte de mourir, de perdre le contrôle de ses gestes ou de devenir folles. Ici, on ne parle pas de pensées spontanées; on parle plutôt d’idées obsédantes et envahissantes. La mère s’imagine alors des scénarios catastrophes et elle est alors incapable de se raisonner. « J’avais cette peur, complètement folle et troublante, que mon fils tombe de sa balancelle, dit Maria, maman de trois enfants. Je ne supportais pas qu’une personne autre que moi l’y installe. Je le voyais tomber et se fracasser le crâne. »

Comment guérir ?

« Souvent, le premier réflexe des gens qui ont des attaques de panique, c’est l’évitement, explique la Dre Leanna Zozula, directrice clinique chez PsyMontréal. Ils évitent les sources de stress. » Pourtant, selon cette dernière, ce mécanisme de protection vient augmenter les peurs et peut finir par créer une agoraphobie.    

Lorsque surviennent les peurs, il faut plutôt les confronter. Rien ne sert de prendre le problème de front; il faut plutôt y aller graduellement et être bien outillés. « C’est avec le renforcement psychologique, dit le Dre Zozula, la compréhension de nos mécanismes de défense et la recherche de trucs que l’on peut vaincre nos anxiétés. »

Ce ne sont pas 100% des femmes affectées par un trouble d’anxiété post-natale qui ont besoin d’une thérapie. « Certaines peuvent arriver à s’en sortir d’elle-même, précise l'experte. Cependant leurs chances de voir le trouble resurgir lors d’une prochaine grossesse sont plus élevées que celles qui suivent une thérapie. »

Le Dre Zozula préconise donc une thérapie comportementale et cognitive et mentionne aussi l’importance d’être bien entourée. « Savoir que l’on est supporté psychologiquement, dit-elle, ça fait une énorme différence. » En effet, il est important que les femmes en souffrance parlent de ce qu’elles ressentent et qu’elles ne se sentent pas comme un fardeau. « Aussi, dit la psychologue, le fait de reconnaître qu’on a besoin d’aide, c’est déjà un pas vers la guérison. »

Les hommes aussi peuvent souffrir d’anxiété post natale

L’anxiété post-natale n’étant pas liées à 100% à des facteurs hormonaux, les papas aussi peuvent être affectés par ce trouble. Tout comme des parents adoptifs d’ailleurs.

« Il existe peu de littérature sur le sujet, souligne Dre Zozula. Cependant, on sait que bien souvent, lorsqu’une femme reçoit un diagnostic d’anxiété ou de dépression post-natale, six mois plus tard, le conjoint souffre du même trouble. » Pourquoi? Parce que la nouvelle maman, pour se rétablir, doit faire passer ses besoins avant ceux des autres. Elle fait donc un transfert de responsabilités.

Le nouveau papa a donc une liste de tâches qui s’allonge, des nuits qui s’écourtent et de nouveaux facteurs de stress qui apparaissent. « Chez les hommes, précise la spécialiste, ce sont les facteurs environnementaux qui sont à l’origine des troubles postpartum. »  

Qui est à risque ?

On l’a vu, hommes ou femmes sont susceptibles de souffrir d’anxiété post natale. Ceci dit, certaines nouvelles mamans sont plus vulnérables. En effet, celles ayant des antécédents de crise de panique, d’épisodes d’obsessions et de compulsions ou qui souffrent d’une dysfonction de la glande thyroïde, seraient plus à risque d’avoir des épisodes d’anxiété post-natale.

Si vous souffrez ou pensez souffrir d’anxiété post-natale, vous devez savoir que nous n’êtes pas seules. Votre condition n’est pas un signe de faiblesse et surtout, n'hésitez pas à demander un soutien psycholgique.

Sources
Dre Leanna Zozula, directrice clinique chez PsyMontréal
Postpartum Mood Disorders

Image de Annie Harvey

Maman de trois garçons, rédactrice Web et chroniqueuse.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
Les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

Chaque année, des milliers de Canadiens et de Canadiennes succombent à une crise cardiaque parce qu’ils ne reçoivent pas le traitement médical approprié assez rapidement.

8 musées à visiter en famille

Quelle bonne idée de visiter un musée avec les enfants ! Excellente façon de les ouvrir sur le monde en plus d’aiguiser leur sens de l’observation et d’émoustiller leur curiosité. Voici 8 musées à visiter sans plus tarder !

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Les risques méconnus du diabète

Février est le mois du coeur. Une occasion parfaite pour se conscientiser à l’importance de notre santé cardiovasculaire afin de vivre longtemps et en pleine forme entourés de ceux qu’on aime. Mais quel est le lien avec le diabète?

Nos Concours

Gagnez l’édition québécoise du jeu Telestrations!

Participez pour gagner votre copie du jeu Telestrations
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram Youtube

Une tempête dans un verre d’eau

Activités de la semaine

Les meilleures activités et sorties de février