Grossesse/Maternité

L'alcool pendant la grossesse pourrait altérer le sperme du garçon

Les mères qui consomment plus de 4,5 verres d'alcool par semaine pendant la grossesse pourraient altérer la fertilité future de leurs fils.

L'étude danoise qui doit être vérifiée par des recherches complémentaires a été présentée au congrès annuel de la Société européenne de reproduction humaine (ESHRE) et publiée simultanément dans son journal Human Reproduction.

Lorsque les mères ont bu 4,5 verres ou plus par semaine pendant leur grossesse, la teneur en spermatozoïdes du sperme de leurs fils, mesurée vingt ans plus tard, est plus basse d'un tiers par rapport à celui d'hommes non exposés à l'alcool in utero.

À l'inverse, avec une consommation de moins de 2 verres/semaine pendant la grossesse, le volume du sperme et la concentration en spermatozoïdes sont plus élevés, selon l'étude dirigée par le Dr Cecilia Ramlau-Hansen au Danemark.

Mais ce résultat pouvant être biaisé (par exemple par une déclaration inexacte de la consommation d'alcool par la mère) il n'est pas possible d'en tirer des conclusions, estime-t-elle.

 

Un verre contient 12 grammes d'alcool, soit l'équivalent d'une bière (330 ml), d'un petit verre (120 ml) de vin ou de spiritueux (40 ml).

« Notre étude montre une association entre une consommation modérée d'alcool (4 à 5 verres par semaine) durant la grossesse et les plus basses concentrations en spermatozoïdes », indique Mme Ramlau-Hansen. Mais elle ne permet pas d'affirmer que l'alcool en est la cause et de plus amples recherches sont nécessaires avant d'établir un lien causal, souligne-t-elle dans un communiqué de l'ESRHE.

L'étude concerne 347 garçons dont les mères ont répondu à un questionnaire sur leur santé et leur mode de vie pendant leur grossesse. Suivis entre 2005-2006 alors qu'ils étaient âgés de 18 à 21 ans, les garçons étaient répartis en quatre groupes selon le degré d'exposition : le moins exposé (consommation maternelle de moins d'un verre par semaine) a servi de point de comparaison avec les trois autres (respectivement 1 à 1,5 verre par semaine, 2 à 4 verres, ou 4,5 ou plus).

Si l'impact de la consommation maternelle d'alcool sur le sperme des fils était confirmé, cela pourrait contribuer à expliquer la baisse de qualité du sperme observée ces dernières décennies, avance-t-elle alors que la pollution (pesticides et autres perturbateurs endocriniens) est plus souvent mise en cause.

 

Source

Agence France-Presse (AFP)

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram Youtube

La carie dentaire de la petite enfance

Activités de la semaine

Les meilleures activités et sorties du mois d’août 2022