Grossesse/Maternité

Statistiques des naissances au Québec pour 2016-2017

Les récentes statistiques des naissances au Québec nous apprennent quelques tendances pour 2016-2017. À quel âge les femmes ont-elles un enfant? Ont-elles plus ou moins d’enfants qu’il y a 10 ans?

Nombre de naissances

La dernière année a connu une baisse du taux des naissances. En 2017, il y a eu 83 900 nouveau-nés au Québec, alors qu’en 2016, il y en a eu 86 400. La diminution observée est significative quand on considère le nombre de naissances moyen des 10 dernières années, soit 87 675 : on constate une baisse de 3775 nourrissons en 2017.

L’automne et Noël, les périodes préférées pour faire des enfants? C’est ce qu’indique le tableau statistique de l’Institut de la statistique du Québec. Les mois enregistrant le plus de naissances sont encore une fois juillet, août et septembre pour 2016 et 2017.

Garçon ou fille?

En 2016, il est né 44 500 garçons et 41 900 filles. Ce rapport entre les sexes est seulement un peu plus élevé que la norme, car il naît naturellement plus de bébés de sexe masculin. Côté prénoms, les plus populaires ayant été donnés en 2016 sont Emma et William.

Âge de la mère

La majorité des femmes ont entre 25 et 34 ans lorsqu’elles donnent la vie. Cela fait en sorte que l’âge moyen de la maternité au Québec en 2016 est de 30,6 ans. La barrière des 30 ans a été franchie en 2011, et la tendance se maintient, car les femmes ont leurs enfants de plus en plus tard. En 1976, par exemple, l’âge moyen était de 27,3 ans.

Quand on tient compte du rang de l’enfant, on peut voir que l’âge de la mère à la naissance du premier enfant est en moyenne de 29,0 ans. Au deuxième enfant, l’âge moyen passe à 31,1 ans, puis à 32,6 ans au troisième bébé.

Nombre d’enfants par famille

Grâce à l’indice synthétique de fécondité, on peut estimer le nombre moyen d’enfants que les femmes de 15 à 49 ans auraient si elles connaissaient le taux de fécondité de l’année étudiée. Ainsi, en 2016, cet indice était de 1,59. À titre comparatif, il était respectivement de 1,6 et de 1,62 en 2015 et 2014.

Selon le bilan démographique 2017, ce recul de l’indice de fécondité s’explique par une fécondité moins élevée chez les femmes de moins de 30 ans, et ce, depuis 2008-2009. Fait intéressant, la fécondité des femmes de 15 à 19 ans n’a jamais été aussi faible, avec un taux de 6 sur 1000.

Accélération de la croissance de la population au Québec

En date du 1er janvier 2017, la population du Québec était estimée à 8,35 millions de personnes. Il s’agit d’une augmentation de 68 500 habitants par rapport à l’année précédente. Cette croissance de la population en 2016 s’explique par :

  • Une rare diminution du nombre de décès
  • Une hausse de la migration nette
  • Une augmentation du nombre de résidents non permanents

En 2017, la croissance de la population s’est accélérée, mais pas à cause de l’accroissement naturel. C’est ce qu’estime le dernier bilan démographique. Dans les faits, la baisse du nombre de naissances des premiers mois de 2017 laisse présager une chute de l’accroissement naturel annuel. Les résultats préliminaires envisagent plutôt une augmentation de la migration nette et des résidents non permanents.

Par Mamanpourlavie.com

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Méli-mélo de livres pour enfants!

Gagnez 5 livres pour enfants

Commentaires