Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

les recits daccocuhements...

Auteur Message

Solo0507

Inscrit le :
05 juin 2009

Posté le: 24 août 2009 20:46:46 EDT  
bon ça y est je pleurs!!

beau recit nancy ..tes ti poux sont merveilleux!! 

revenir en haut

mlle_victoire

Inscrit le :
20 avr. 2009

Posté le: 25 août 2009 13:05:16 EDT  
Alors voici mon récit d'accouchement

Le mardi 3 février je me couche tôt (21 heures) pcq je suis un peu fatiguée. Un peu après minuit, le 4 donc (date de la DPA, quelle ponctualité!) quelques grosses contractions commencent. J'essaie de me rendormir mais ça me tient réveillée. Alors je me lève pour les minuter et je patiente en chatant sur MSN avec quelques filles, RuMiel entre autre (merci les filles et vive le décalage horaire). Toutes les contractions sont à moins de 10 minutes d'intervalle mais ça varie à la hausse et à la baisse. N'osant pas prendre de bain à cause d'une possible fissure de la poche des eaux la veille, je vais prendre une douche à 4 heures du mat. Les contractions continuent quand même et j'en ai quelques unes aux 5 minutes. Je me dis qu'il est temps d'y aller.

Comme depuis minuit il fait une tempête, je réveille zhom à 5 heures du matin pour qu'il ait le temps de pelleter et déneiger. À 5h30 on part pour l'hosto, heureusement c'est tout près (on a même arracher un morceau du pare-chocs en surmontant un remblai de neige!). À 6h on me met sur monitoring. Il y a bien contractions mais trop irrégulières. Col à 1 cm, mi-longeur. Alors comme j'ai RV avec ma doc à 9h00, on me laisse repartir.
De retour à la maison, je prends un bain puis fait une sieste en attendant le RV. Les contractions continuent mais pareilles : pas en haut de 10 minutes, pas en bas de 5 et à la hausse et la baisse d'une à l'autre.

Au RV de 9h00, j'explique la situation à la doc. Elle m'examine et surprise : col à 3 cm déjà! Elle me dit que c'est pour aujourd'hui et selon elle avant minuit. Yé! Elle me dit de retourner à la maison et de repartir à l'hosto après ½ heure de contractions régulières au 5 minutes.

Alors la journée se passe à attendre. Zhom est à la maison avec moi et chronomètre les contractions. Ça se rapproche tranquillement. Vers 13h00 ça ralentit beaucoup alors déception mais après 1 heure ça reprend. Finalement à 16h45 les contractions sont régulières aux 5 minutes. On attend de voir ça dure combien de temps et on mange un morceau en attendant pour avoir la forme pour la soirée. À 17h30 on part à l'hosto, d'autant plus que les contractions ont baissé aux 4 minutes. Ça commence à être assez douloureux. 17h45 mise sous monitoring. Après ½ heure on me confirme qu'on me garde! Yé ! Cette fois c'est la bonne! Ma doc arrive entre temps et m'examine : col toujours à 3cm mais beaucoup plus souple.

Je me rends dans une jolie salle d'accouchement où je commence à attendre. Le temps ne passe pas vite et les contractions sont douloureuses. Moi qui voulait accoucher naturel, je commence à céder. À 21h00 4 cm et la douleur augmente, j'ai mal même entre les contractions. À 23h00 j'en peux plus, je pleure à chaque contraction et je réclame la péri. Mais on me dit que je ne peux pas l'avoir tout de suite pcq mon col n'est qu'à 5 cm et ça va ralentir le travail. On consent néanmoins à enfin me laisser aller dans le bain tourbillon, où je reste 2 heures durant. La force des contractions diminuent sans pour autant diminuer leur fréquence, c'est déjà ça. De plus, je n'ai plus mal entre les contractions. À 1 heure du matin on me demande si je veux sortir. Je réponds oui à condition qu'on me pose la péri illico. L'anesthésiste arrive 20 minutes plus tard et me pose la péri dans le temps de le dire. Je peux enfin m'allonger et dormir un peu. Ça fait plus de 24 heures que je suis en travail est c'est le premier vrai répit que j'ai, je suis crevée.

Jusqu'à 6h30 du matin, la doc passe aux heures voir mon col qui évolue tranquillement mais régulièrement. Zhom somnole sur une chaise en attendant. À 7h30 surprise : le col est dilaté, on est prêt à pousser dixit la doc. Les 2 derniers centimètres se sont effacés en 1 heures! On m'installe pour pousser mais une contre-expertise dit que le col est toujours à 8 cm. On me réinstalle donc dans le lit. À 8h30 col toujours à 8 cm mais le col commence à enfler. Diagnostic : le bébé est mal positionné. Au lieu d'avoir le visage vers mon dos, il l'a vers mon ventre. Il est gros et déjà trop engagé pour espérer le retourner. Alors les docs optent rapidement pour une césarienne. Moi ça ne me dérange pas, à la limite je m'en fous, je suis tellement fatiguée.

Il faut quand même attendre deux heures qu'une salle d'opération se libère. À 10h30 je rentre en salle d'op. On m'installe pendant que Zhom attend à l'extérieur. Le stress, la fatigue et l'anesthésie me fond trembler tout le haut du corps de manière incontrôlable. À 10h50, zhom rentre dans la salle d'op habillé comme un chirurgien, on l'installe à côté de moi sur un tabouret et il me flatte les cheveux et la main, ce qui me réconforte beaucoup. À peine 5 minutes plus tard on entend un cri et on nous dit : « C'est un garçon »! On le lave et l'habille, puis on nous l'amène pour que Zhom le tienne dans ses bras. Aussitôt qu'il entend la voix de Zhom il arrête de crier et nous restons tous les trois ainsi pendant que l'on finit mes soins. Nous versons quelques larmes, de joie surtout mais aussi de soulagement que tout soit fini. Lorsque peu après on nous amène dans la salle de réveil, je suis encore trop faible pour prendre mon petit garçson dans mes bras. Cependant on m'installe sur le côté et je peux alors l'allaiter pour la première fois. C'est merveilleux, il fait ça comme un pro du premier coup et s'endort tout contre moi. Après près de 36 heures de dur labeur, nous sommes enfin une famille.
 

revenir en haut

val009

Inscrit le :
31 janv. 2009

Posté le: 25 août 2009 13:50:20 EDT  
Nancy P., je crois que tu l'as pas écrit pour nous mais là...je pleurs comme un veau! J'ai hate et peur et pas hate et pas peur. Ha! Les femmes enceintes

Merci  

revenir en haut

Nancy P.

Inscrit le :
29 juin 2007

Posté le: 25 août 2009 18:11:33 EDT  
Non, c'est vrai je l'ai pas vraiment écrit pour le forum. Je voulais que mes garçons aient un souvenir de leur naissance. C'était tellement fort ce que j'avais vécu. Je voulais que mes petits sachent à quel point j'étais contente de les rencontrer. 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
01 août 2009

Posté le: 31 août 2009 23:09:07 EDT  
Mon accouchement =D
bon je mit lance sa sera un peu long looll

vendredi matin 8h10 japelle a la materniter savoir si il on de la place vu que ma presion etais haute , il me dise oui vien ten , alors

8h30 partie en autobus vers maison neuve rosemont.

11h00
jarrive ma presion es belle mais ma gynecoloque me demande quand je souhaiterais accoucher alors moi

: AUJOURDHUI SVP

elle daccord je vais voir si il a de la place pour toi

apres un 20 minutes dattende elle revien et dit bonne nouvelle tu a de la place alors lets go !!

moi : youpie ( un gros 10 minutes a pleurer a de joie )
1h15 de lapremidi
arriver dans la salle daccouchement direct le soluter et tout et tout , je suis mtn ouverte a 4 cm et effacer a 70 %

17h00 debut des contraction ( que je ne sentais pas dutout .... )

19h29 rupture des membranne et perte des eau en regardans a combien jetais ouverte . tjrs a 4 cm mais effacer a 100 % .

20h00 epidural je sens trop les contraction mais dans le dos dans la colone plus presisement .

22h00 je resent des contraaction dans le ventre mais son endurable cool ses pour bientot !!


de 22h00 a 2h30 du matin gros mal dans le dos encore dans la colone ses pas endurable .

de 2h30 a 4h00 gros mal sur les cote et les hanche ,

4h00 ma gynecoloque regarde a combien je suis ouverte et me dit pauvre chouette je comprend pourquoi tu souffre depuis 2h30 tes prete a accoucher on voie sa tete et le travail es deja commencer !!!


apres une heure et 4 minutes de poussage elle es enfin la ^^ je suis la plus heureuse

mais si jaurais pu tenir mes jambe et si je naurai pas eu aussi mal au dos et a la colone je laurais eu en 15 minutes ...mais breff

sa en valais la peine je laime ma chouettee (L)  

revenir en haut

Solo0507

Inscrit le :
05 juin 2009

Posté le: 1 septembre 2009 00:52:09 EDT  
awwww Félicitation!! j'AI HATE J'AI HATE J'AI HATE!!! 

revenir en haut

Jazz8

Inscrit le :
10 mars 2009

Posté le: 2 septembre 2009 17:20:40 EDT  
Oui Félicitations Romance!!

Moi aussi j'ai tellement hâte! Je dépasse ma DPA de 3 jours...ça s'en vient!!! 

revenir en haut

Syanna

Inscrit le :
20 nov. 2008

Posté le: 3 septembre 2009 16:32:32 EDT  
Bravo Romance!

Vous viendrez nous raconter ça hein? Wink  

revenir en haut

sasou_jenn

Inscrit le :
27 avr. 2009

Posté le: 12 septembre 2009 16:11:30 EDT  
Naissance de Lee-Anna le 4 sept. 09
Bonjour, j'ai adoré venir lire les divers récits d'accouchement tout le long de ma grossesse alors il était de mise pour moi de venir y mettre le miens le plus rapidement possible. Le voici:

Le mardi premier septembre, maman a un rendez-vous chez son médecin. C'est Ariane, une interne, qui fait son examen et qui lui apprend qu'elle est rendue dilatée à 4 cm. Elle lui fait donc un deuxième stripping. Le soir même, maman ressent des contractions et décide de se rendre à l'hôpital avec papa. Cependant, on lui apprend que le travail n'a pas encore avancé et qu'il est préférable pour elle de retourner à la maison. Le jeudi, en début de soirée, maman commence à avoir mal dans le dos, mais comme elle n'a pas beaucoup dormi la nuit précédente, elle croit que ce maux de dos est du à cela. Elle va prendre un bain et le tout se calme. Plus tard dans la soirée, elle commence à avoir une fringale et décide de se rendre à l'épicerie à pied pour aller acheter des fruits. De retour à la maison vers 22h, les contractions recommencent et maman décide de regarder un peu la télévision avant de s'emballer. Vers 22h45, maman décide d'aller prendre un bain et appelle marraine Catherine pour lui dire de se tenir prête au cas où elle déciderait de partir à l'hôpital. À 23h15, maman rappelle Catherine et lui demande de venir la chercher. À 23h45, elles arrivent à l'hôpital et une infirmière demande à maman d'aller attendre assise sur un lit. Vers minuit, on lui installe le monitoring. Ensuite, à 12h20, le médecin résident vient vérifier le col de maman et lui apprend qu'elle est rendue à 6 et qu'ils vont la garder. Catherine part donc appeler ton papa au travail et ta grand-maman Patricia. Papa est tout énervé au téléphone, il demande s'il doit venir tout de suite ou s'il doit attendre la fin de sa journée de travail, soit dans 30 minutes! Maman et Catherine entend les infirmières et les médecins se demander qui ils transféreront dans une chambre en premier, car la voisine de lit de maman semble plus souffrante qu'elle-même si son travail est moins avancer. Ils envoient donc une deuxième résidente vérifier si maman est vraiment à 6! À 1h20, maman envoie Catherine aller chercher papa à la maison, car il était supposer y retourner se laver avant de venir à l'hôpital, mais finalement il a changé d'idée et Catherine le croise dans le parking de l'hôpital. Pendant ce temps, une infirmière envoie maman dans sa chambre, le lieu où elle restera jusqu'à ta naissance. Maman lui demande de lui faire couler un bain et comme elle embarque dans le bain, papa et Catherine arrive. Comme elle sort du bain, maman entend grand-maman arriver. Maman décide de demander l'épidurale et va prendre une marche avec papa en attendant que l'anesthésiste arrive. Ensuite, papa et Catherine retourne à la maison pour que papa puisse prendre une douche. Maman reçoit l'épidurale à 3h et quelques minutes plus tard, elle demande à grand-maman de lui donner son livre pour qu'elle puisse prendre des notes sur l'accouchement. Tout le monde trouve amusant le changement d'attitude de maman suite à l'épidurale. Le médecin vient se présenter. Ce n'est pas un des médecins qui a suivi maman durant sa grossesse, car elle vient de se joindre à leur équipe durant la semaine. Elle s'appelle Catherine Chartier et elle est très gentille. À 4h25, la résidente vient vérifier le col de maman, il est rendu à 8. Le médecin et elle décident de lui rompre les eaux et ensuite, le col est à 9. À 5h35, le col de maman est complètement dilaté, mais au lieu de lui demander de pousser, le médecin vérifie ta position et constate que tu es en postérieur. Avec l'aide de l'infirmière, maman se couche sur le côté afin d'essayer de te faire changer de position. Maman a très mal, car elle sent que tu pousse. L'infirmière demande à l'anesthésiste de revenir et celle-ci lui injecte un supplément à l'épidurale pendant que maman est en position assise. Ainsi, l'effet se fait sentir dans les jambes de maman. Jusqu'à 7h25, maman est couché sur un côté puis sur l'autre. Lorsque le médecin vérifie ta position, elle constate que tu as commencé à tourner. On installe donc maman en position de pousser. Papa et grand-maman aide maman à ramener ses jambes et à avancer la tête lors des poussés. Le médecin réussi à te faire tourner complètement pour faciliter ta sortie. À 8h, après moins de 30 minutes de poussés, tu vois le jour et on te dépose sur le ventre de maman. Tu y reste environ 20 minutes, soit le temps de la sortie de ton placenta. Ensuite, l'infirmière vérifie tes signes vitaux. Tu reçois un APGAR de 9-10 et tu pèse 7lbs et 12 oz. Pendant ce temps, maman se fait coudre car elle a déchiré au deuxième degré. Plus tard, lors de ton premier bain, l'infirmière annoncera à maman que tu mesure 20 pouces.  

revenir en haut

cads

Inscrit le :
17 mai 2009

Posté le: 23 septembre 2009 19:25:46 EDT  
C'est beau de vous lire... continuez! 

revenir en haut

Hika

Inscrit le :
18 avr. 2008

Posté le: 26 septembre 2009 16:46:13 EDT  
Comme qui dirait..... je me lance aussi!
J'étais du pour le 9 juin 2009. Je suis rentrer a l'hopital le 30 mai, parce que ma pression était un peu trop haute à leur gout. ( j'avais appeler a l'hopital pour savoir quoi faire et elle m'avait dit de venir a l'hopital pour faire un vérification). Donc la médecin décide de me garder, car si je reviens chez moi elle est certaine que ma pression va augmenter. Alors il prévoit un déclenchement pour le lendemain.Donc nous sommes rendu au 31 mai, a mon grand malheur, il ne me déclanche pas car il manque de personnel ... lors d'un déclenchement , il doit toujours y avoir une inirmière avec toi! Alors nous passons la journée a ne rien faire, lire des magazines et a s'entrainer aux mots cachés.
Nous sommes rendu le premier juin, encore il ne me déclenche pas au matin.....manque de personnel( comme si c'était sensé s'amlioré.....). Le soir la gentille médecin, me met un sachet de thé ( c pas un sachet de thé....mais je ne me souviens plus du nom) pour faire ouvrir mon col . Avec ça, ils n'ont pas le choix de me délencher....enfin a ses dire. J'avais tellement hate au lendemain matin... ils allaient p-e me déclancher dans la journée.....très grosse déception encore.il ne m'on déclancher juste a
11H arrive, une infirmière entre dans la chambre et me dit que c'est LE MOMENT, il me mette l'ocytocin , pour la déclenchement. Pendant 2 ou 3 heures, javais des contractions, mais sa allait plutot bien. Mais faire 13h les grosses contractions commence. Je réagisait trop au médicament, j'avais des contraction de 5 à 7 minutes ( je vous jures que j'en voulait a la prof des cours prénataux, pour avoir dit de 60 à 90 secondes les contractions......grrrrrr) J'ai endurer jusqu,a 18:00 sans péridurales....mais là j'e pouvais plus et j'était pas si avancer.je vous jure mon copains en a masser un coup. Bon mainteant la péridurale... j'ai geler du coté droit, mais plus ou moins du coté gauche, alors je me donnais les 3 doses plus l'autre dose donner par les nurse PLUS la dose d'un autre édicament. Làa j'était ben geler... je tombais dans les vapes qqn minutes ( 20-30 min) et ensuite je me révieillais avec le mal de coeur ... mon infirmière arretait pas de dire que c'était bon de vomir pendant l'accouchement sa faisait ouvir, J'ai vécu se petit manège jusqua se que mon bébé sorte. 4h am là il me dise qu'il est mal positionné, et que p-e j'aurais besoin d'une césarienne ( QUOI J'AI PAS VÉCU TOUT ÇA ' POUR FINIR EN CÉSARIENNE CERTAIN) Mais une heure plus tard, il avait tourné comme il faut et je pouvais accoucher .... Mais rendu là, je n'en pouvais plus... j'était fatigué, j'avais mal malgré ma péridurale qui gelait juste a droite. Je vous jure j'ai du faire peur aux autres maman qui attendait pour accoucher... j'arretais pas de dire ( assez fort, mais quand même sans crier que j'avais mal, que j'en pouvais plus, la médecin a finalement décider de le sortir avec la ventouse, elle voyait bein mon mal. Mais c'eat assez épeurant une ventouse... moi je croyais que c'était comme un sivon de toillette, mais c'est branché dans le mur et ca a une suction de je ne sais pas combien. Assez traumatisant. Mais là il est rendu 6:10 am, un beau gros bébé de 8 livres et7 onces .. avec un cone head. ENFIN j'avais fini d'avoir mal... la résidente s'excusait de me faire mal pendant qu'elle me recousais ( il m'ont couper 2 ou 3 cem pour m'aider). C'était rien comparativement a un accouchement de 16 H. Il l'on amené a la poupounière, car il était fatigué et il voulait qu'il puisse se reposer... j'en étais presque contente, j'ai pu me reposer moi aussi....
Je l"aime et je me consoles en me disant que l'humain a la faculté d'oublier, on se souvient d'avoir eu mal , mais non de la douleur. et aussi qu'il paraity que le 2e c'est toujours moins long ...

p-s désolé pour les fautes d'orthographe et les fautes de frappes.

hika
 

revenir en haut

Moussette

Inscrit le :
04 avr. 2008

Posté le: 26 septembre 2009 17:22:42 EDT  
Moi aussi j'ai accouché (en moins de 3 hres)!

Crevée les eaux à minuit pile suite à un éternuement, les contractions ont débutées environ 15minutes plus tard. À l'hopital, les contractions ont rapidement été aux minutes. Souvent des doubles et des triples contractions (pas de décontractions entre). ouf! À 1h30 j'annonce que je veux la péridurale (et oui, j'ai flanchée!J'ignore si c'est à cause de l'accupuncture, mais c'était terriblement plus intense qu'à mon premier).
À 2h15 l'anesthésiste arrive. Me pique vers 2h30, rate son coup, recommence. Une contraction, j'ai envie de pousser. Mais, je suis à 7cm et je dois me retenir. Une autre contraction 1 minute plus tard, cette fois l'envie de pousser est intolérable, petite vérification, et ça y est. Je pousse, la tête est là. Bref, mon fils est né à 3h01 du matin. Ce fut bref, mais intense!!! Oh lala.. je suis étonnée d'avoir encore des cheveux! (je me les tirais pendant les contractions! hihihi)

Mais, le lendemain j'étais assez en forme. Et voilà pour celles qui se demandaient où j'étais passée! hihi 

revenir en haut

Petite_Kimmy

Inscrit le :
02 sept. 2008

Posté le: 2 octobre 2009 16:42:27 EDT  
Je me lance aussi...enfin. Ma petite coccinelle a maintenant 5 mois.
J'avoue que je ne pouvait pas rien demander de mieu...une grossesse sans complication, et un accouchement de rêve, surtout pour un premier bébé.
Ma DPA était pour le 26 avril 2009. À mon rendez-vous chez mon médecin le 29 avril, on fixe une date pour une induction, le 4 mai 2009. Plus le temps avance, plus je me dit que je vais me faire provoquer, ce que je ne souhaite pas du tout. Le vendredi 1er mai, je ressent des grosses contractions le matin, mais rien de régulier. Je prévient alors mon conjoint qu'il y a des chances que je l'appelle d'urgance au boulot. Mais en après-midi, plus rien... Le soir, après une grosse semaine de travail, mon conjoint décide d'aller faire un tour dans le spa...alors j'y vais également pour me reposer. Il devait être environ 23h30. A exactement 1h11 le samedi matin, une grosse contraction. Dix minutes plus tard, une autre. Ça continu comme ça pendant environ 1 heure. Après une douche chaude, les contractions sont aux 5 minutes. À 4 heures du matin, on part pour l'hôpital. J'appelle mon frère en chemin entre 2 contractions car il assiste à mon accouchement avec mon conjoint.
J'arrive donc à l'hôpital vers 4h20, je suis dilatée à 2cm seulement. Après 1heure, on m'offre d'aller dans le bain, se que j'accepte sur le champs. J'y reste seulement 45 minutes. Mes contractions se sont rapprochées beaucoup, environ aux minutes, et elles doivent durer environ 45 secondes chaques. Quand je sort du bain, on me réexamine, et surprise, je suis déjà rendue à 6cm...et plus de membrane. Cèst pour ça que c'était pire, j'ai perdu mes eaux dans le bain. À ce moment, il était environ 6h30. Mon frère m'apporte des débarbouillettes d'eau froide, mon chum me soutient du mieu qu'il peut. On me demande si je souhaite avoir la péridurale, mais l'anesthésiste n'est pas sur place... Alors je décide d'attendre avant de le faire venir...et une chance pour lui. Environ 55minutes plus tard, on s'installe pour pousser..."Quoi, déjà?!?" Après trois grosses poussées, ma petite Daphnées est sortie, à 7h31 le 2 mai 2009.
Une petite fille de 7lbs 8oz, mesurant 20po. Un bébé en pleine santé qui a tous ses morceaux! 

revenir en haut

Solo0507

Inscrit le :
05 juin 2009

Posté le: 2 octobre 2009 19:24:03 EDT  
petite _kimmy : tu m,encourage j'ai une indiction prévue pour le 8 octobre et je voudrais tellement ne pas avoir à me rendre la !! je garde espoire Razz  

revenir en haut

lisa

Inscrit le :
20 janv. 2006

Posté le: 2 octobre 2009 20:43:44 EDT  
Amielle , ouin, à te lire, pour une fille comme moi qui aime accoucher, tu me donne le gout en sale!
Félicitations pour votre 4em. 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
02 avr. 2009

Posté le: 3 octobre 2009 11:44:53 EDT  
Voici mon histoire...
J'étais dû le 21 seprembre 2009.Mais plus les jours avançaient,plus que je me fesais à l'idée que bébé serait en retard...Finalement le 29 septembre,vers 6h du matin,j'ai de forte contractions dans les reins Surprised .Je me dis cela va passé.Mon chum part travaillé et je me recouche.Mais les contractions me font si mal que j'appelle ma mère et ma sage femme.Mon chum est content car il est revenue après 10 min. de son travail.Après un check up,on me dit que je suis ouverte à 6.Finalement je commence à pousser à midi et à 1:25pm ma cocotte est née.Tout ça en 8h à peine.

voilà!xox
 

revenir en haut

Solo0507

Inscrit le :
05 juin 2009

Posté le: 3 octobre 2009 11:49:28 EDT  
Amielle ton récit est vraiment crue c'est le fun a lire on sait a quoi s'attendre..ce seras pas rose! Very Happy  

revenir en haut

Pleine_de_vie

Inscrit le :
23 janv. 2009

Posté le: 3 octobre 2009 15:16:22 EDT  
Voici mon récit d'accouchement! Je sais, il est trèeees long, mais je ne vois pas comment, ni où j'aurais pu couper! Il me semble que ça n'aurait pas fait justice à la beauté de ce moment!

Pour celles qui aiment simplement les faits, les voici:

J'ai eu une phase de latence de 6 heures, puis j'ai perdu mes eaux à 8h30 am. Quatre heures plus tard, mon garçon était dans mes bras. J'ai accouché complètement au naturel! Sans épidural, sans poussées contrôlées, dans la position que je voulais et sans aucun pitocin à la fin pour faire sortir le placenta. J'ai eu une toute petite déchirure au niveau de la petite lèvre et deux points à l'interieur au niveau du périnée.

Pour celles qui aiment les détails, voilà:

Mon Petit Coeur,
Depuis que je te sais en moi, je suis remplie de tant d'amour, tant de joie. Seules les femmes ayant porté la vie peuvent comprendre de quoi je parle. Depuis le tout début, je veux le meilleur pour toi et moi, et me prépare au moment où enfin je ferai ta rencontre après un long voyage que nous aurons fait tout deux.

Cette semaine là, je ne me sentais pas comme d'habitude. Une fébrilité m'habitait. Comme lorsque l'on réalise à quel point Noël est près ou bien quand tu te souviens tout à coup que demain c'est congé pédagogique et que tu l'avais oublié!

Mercredi le 23 durant la soirée, j'ai beaucoup de « fausses » contractions, mais je commence à y être habituée. Je me dis que tu prépares ton arrivée petit à petit et que dans pas si longtemps, nous serons ensemble.

Je me réveille vers 2 heures du matin, consciente que j'ai eu plusieurs contractions légèrement douloureuses qui m'ont sorties de mon sommeil. Je décide alors d'attendre la prochaine pour voir à quel intervalle elles arrivent. 10 minutes plus tard, une nouvelle vague arrive, à peine perceptible au départ, elles s'intensifient pour me laisser une légère sensation de brûlure dans le dos, puis disparaîssent. Une petite voix me dit que c'est probablement d'ici quelques heures que tu feras ton arrivée. Je décide alors de me lever pour chronométrer les contractions plus sérieusement. Elles varient entre 11 et 6 minutes. Au réveil de papa, vers 4h30, je lui annonce que j'ai des contractions différentes de ce que j'ai eu auparavant et de se tenir prêt au cas où!

Je prends le reste de la nuit relax et prend même le temps d'aller écrire un petit mot à mes copines virtuelles les Mamans de Septembres ainsi qu'à mes amis de Facebook! Je termine les tâches que je voulais faire avant notre départ, prend ma douche et fais ma valise pour la maternité. Il est maintenant 8h00 et je décide d'aller faire un somme pour voir qu'elle effet ça l'aurait sur les contractions. À mon grand malheur, les trois suivantes s'espacent de plus en plus. C'est alors que je sens un craquement dans mon bassin! Ça y est, je perds mes eaux!

Je lâche un coup de fil à Papa pour lui dire sans paniquer de ne pas trop tarder à revenir à la maison! J'en ai encore probablement pour plusieurs heures mais vaux mieux ne pas prendre de risque! Une fois arrivée, on prépare les dernières choses, Papa va sous la douche, se rase et s'habille. De mon côté, les contractions sont de plus en plus intense. À chacune d'elles, je dois m'appuyer contre une table, un comptoir ou bien un fauteuil pour tolérer la douleur. Me voyant dans cet état Papa trouve que j'ai l'air de bien mal gérer la douleur pour quelqu'un commençant à peine son travail!

Durant le trajet en voiture j'ai très mal! Je me rappelle alors mes cours de yoga et que je dois être détendue pour moins souffrir et te laisser descendre en moi. Je prends donc de grandes respirations! En regardant l'heure je réalise que les contractions sont rapprochées, très rapprochées! J'ai parfois à peine quelques secondes entre chacune d'elles. Arrivés à l'hôpital, Papa me dépose pour aller se stationner. Je me dépêche a marcher jusqu'à la maternité entre deux contractions! Vite, vite j'y suis presque! Ouff, ah non, une autre contraction qui arrive! Je tente de grimacer le moins possible et me contenir! Je sors alors ma carte d'hôpital et annonce aux infirmières que je viens faire l'admission, que je vais accoucher et que j'ai perdu mes eaux! Une d'elles me demande si j'ai des contractions. Tu parles si j'en ai! Je lui dis oui d'un simple hochement de tête, la douleur est trop forte pour parler!

Une fois dans la salle d'observation, elle veut me faire un monitoring. Je suis incapable de restée allongée sur le dos et je lui complique la tâche! Je vomis deux fois tant la douleur est intense et j'ai qu'une idée en tête, celle de marcher pour me soulager des contractions! Manon, l'infirmière revient finalement et veut vérifier mon col, c'est en enlevant ma culotte et en découvrant tout plein de sang qu'elle réalise à quel point le travail doit être avancé! En vérifiant, son visage change. Elle me dit : « Ok ma belle, là tu es à 9 et je sens la tête du bébé. On va vite aller à la chambre pour te préparer a pousser! » À peine rendue dans la chambre je sens déjà une pression vers le bas. Je suis incapable de m'immobiliser et j'ai besoin de me balancer d'un pied a l'autre pendant les contractions tout chantonnant. Papa revient et me dit qu'il vient de téléphoner à ma maman pour qu'elle vienne nous rejoindre. Il me demande si je veux qu'il appelle notre accompagnante Jocelyne et l'infirmière lui dit qu'elle n'aura pas le temps d'arriver!
10 minutes plus tard, j'ai finalement réussi à mettre ma jaquette d'hôpital et je ressens une très très forte envie de pipi! Assise sur la toilette, je sens un soulagement! Comme je suis bien dans cette position! Le Dre. Lamontagne arrive et vient me voir dans la salle de bain en me disant que j'ai fais ça bien vite et me rassure en me disant que ça va bien aller, que tu es déjà tout prêt!

J'annonce au personnel que je n'ai pas envie d'accoucher allongée, que je serai incapable de tolérer la douleur de cette façon. Elles vont donc chercher le banc de naissance et l'installent sur le lit. J'essais de m'asseoir dessus entre deux contractions, mais étant trop forte, je m'appuie sur le banc au plus fort d'une d'elles. Je me retrouve donc en position quatre pattes et je réalise a quel point je suis bien ainsi. Je leur demande si je peux accoucher de cette façon. Tout le monde semble mal à l'aise, car jamais auparavant une femme a accoucher de cette façon à l'hôpita, du moins, sur leur quart de travail! Dre Lamontagne accepte tout de même et me laisse aller. Personne ne me dit quand pousser, je laisse simplement mon corps te rapprocher millimètre par millimètre de moi.

Les contractions s'espacent enfin! Comme c'est bon de pouvoir me reposer quelques minutes entre deux vagues de douleur! Pour faire passer le mal quand ça devient trop intense, je me berce en faisant des ronds avec mes hanches et en chantant. Je me sens complètement submergée, je suis dans une bulle, dans un monde à part, le temps semble s'être arrêté!
À chaque poussée, je sens une chaleur qui me brûle de plus en plus et je sais que c'est toi, qui te fraye un passage à travers moi. Jocelyne qui a finalement pu arriver à temps, me fait des compresses d'eau chaude pour calmer la sensation de brûlure. Ahh que ça soulage! Quand finalement ta tête est sortie, je fais sortir le reste de ton corps tout en me relevant en position agenouillée. Dre Lamontagne te fait vite passer entre mes jambes pour que je puisse enfin te rencontrer.
Il est maintenant 12h23. Tu es là allonger devant moi, me criant ton voyage, ton histoire, le long parcours que tu as fait avant de me rencontrer! Tu es si beau, tellement vivant, tellement fort! Un moment passe avant que je te prenne dans mes bras, on avait besoin de se voir avant et de faire connaisance! J'enlève rapidement ma jaquette pour te coller contre moi! Comme tu es chaud, encore tout humide! Tu sens tellement bon! Une fois dans mes bras, tu cesses doucement tes cris et te blottis contre moi. Ahh comme c'est bon! Mon c?ur de Maman est déjà tellement plein d'amour!

Le temps que l'on vérifie si je vais bien, on te place en peau-à-peau avec Papa. Tu semble si paisible! Le personnel commence a s'inquiéter, ça fait maintenant près d'une demi heure que tu es parmi nous et le placenta n'est toujours pas sorti. On commence à parler de m'amener en salle d'opération et ça me fait peur! Finalement, ohh surprise, une contraction arrive et le fait enfin sortir! Dre Lamontagne peut alors me faire les deux petits points que j'avais besoin et tout est fini! Je me sens euphorique et ne cesse de répéter que c'est mon accouchement de rêve! Je remercie encore et encore mon Dre et les infirmières de m'avoir permis de vivre mon accouchement de cette façon! Naturellement, dans des chuchotements, dans le respect et dans la douceur. Avec toutes ces circonstances réunis, mon corps savait, il savait comment te mettre au monde sans aucune aide!
 

revenir en haut

dauphins20

Inscrit le :
29 sept. 2008

Posté le: 4 octobre 2009 14:58:14 EDT  
Mon accouchement!
Voici ma petite histoire:

J'ai eu mon suivi de grossesse à Montmagny, car je restais ici quand j'ai su que j'étais enceinte. J'avais une maison sur la Côte-Nord où je redescendais après chaque rendez-vous aussitot mon congé de maternité commencé ( un gros 9h de route!) à 36 semaines, j'ai décidé de resté dans le coin de Montmagny ( ma belle-mère reste ici et j'ai une chambre chez elle)... mais surprise à 39 semaines, je reçois un appel de mon conjoint, on vient de vendre notre maison, je dois descendre pour signé les papiers. Je vais voir mon médecin pour être sur de ne pas accouché en route Wink il me donne le ok je n'ai aucun travail de faite! On est lundi. Le jour suivant je pars pour la Côte-Nord. Je suis un peu inconfortable, mais bon je me dis que c'est la route qui donne ça. Je suis censé redescendre le samedi, mais le jeudi, je vais voir un médecin à Sept-Îles pour être sûr que mon col n'a pas bougé et que je peux redescendre. Elle me donne le OK. Donc, on commence à préparé les choses et vu que l'on est pas mal avancé, on décide de partir le vendredi matin. Durant la nuit, vers 4h45, je me réveille pour allé faire pipi... et je me rend compte que je * dégoute*. Je ris je me dis que je ne suis même plus capable de me retenir pour allé au toilette... sauf qu'en revenant des toilettes: je dégoute encore. Trop endormie, je me recouche... et j'allume! Je perds mes eaux! Doucement, je me glisse hors du lit, et j'apelle à la maternité de l'hôpital pour savoir si je devais me présenté. OUI OUI !!! J'essaie de réveillé mon chum, qui ne comprends rien à ce que je lui dis... jusqu'à temps qu'il comprenne que je suis en train de perdre mes eaux et que je vais accouché! Donc douche rapide et on part pour l'hopital!  

revenir en haut

dauphins20

Inscrit le :
29 sept. 2008

Posté le: 4 octobre 2009 15:07:31 EDT  
dsl j'ai un bogue je dois écrire mon message en 2 ou 3 parties

Rendu à l'hôpital: effectivement je perds mes eaux Smile Mais je ne suis dilaté qu'à 1cm. Vers 9h le médecin m'offre de me déclenché vu que les contractions ne sont pas très forte. Vers 12h les grosses contractions commence aux 2 min. Ouf. 17h bain tourbillon ( moi qui adore l'eau: je déteste le bain, j'ai plus mal et ca fonctionne pas) je continue donc a usé le plancher du corridor Smile 19h, ca fait 7h que j'ai des contractions aux 2 min je suis vidé je demande le premier calmant: ca ne me fait rien. Alors vers 20h30 je demande l'épidurale. 21h: je flotte sur un nuage. 22h: je suis complète, on m'installe pour poussée. 22h15: AYOYE je ressens toute mes contractions... le médecin augmente l'épidurale, et l'augmente mais ca ne marche pas... 23h45: je perds connaissance à la fin de la poussée. Ma fille descend mais elle prend son temps! Le médecin m'offre d'utilisé la ventouse vu que je suis épuisé ( c'est ça ou la césarienne donc GO pour la ventouse!) À la troisième tentative, avec une poussée de 2 min15, ma fille pousse son premier cri! Je suis en extase, tout va bien elle va bien. Marianne est née à 00h04! Le médecin me la donne, je suis émerveillée!. Quelques minutes plus tard, l'infirmière doit faire des soins à ma fille ( la nettoyer etc) donc elle l'a reprend et mon conjoint les accompagne. Durant ce temps je ne vois pas que le médecin sort des caillots et des caillots de mon ventre... Je me rends compte que l'infirmière à côté de moi me donne des poches de soluté en appuyant dessus pour qu'elle rentre plus vite.. 

revenir en haut

Se connecter pour répondre