Finances

Choisir sa nouvelle maison

Ça y est, le coussin financier est assez épais pour acheter une maison pour y loger votre petite famille. Vous êtes prêts et enthousiastes, mais comment choisir la bonne?

Devenir propriétaires, c’est un pas majeur dans la vie d’un couple : il ne faut donc pas se tromper en faisant ce grand saut!

Voici des conseils qui pourront sans doute rendre votre prise de décision moins compliquée et moins lourde.

Première étape : déterminer vos besoins

C’est le moment de procéder à un petit interrogatoire entre conjoints! En fait, vous devez vous poser quelques questions pour être en mesure de bien déterminer ces besoins.

  • Le travail : évidemment, vous devez tenir compte de la proximité de votre lieu de travail, de même que de celui de votre conjoint. Vos emplois respectifs sont-ils relativement stables? L’un de vous deux pense-t-il ou est-il susceptible de changer de boulot à court ou à moyen terme? Si oui, son secteur d’emploi lui permet-il d’être mobile? Si vous répondez non à cette dernière question, l’éventail de choix de secteurs où vous pouvez résider vient de s’amincir…
  • Votre horaire de travail : si vos heures de travail et celles de votre conjoint vous permettent de vous rendre au travail par les transports en commun, vous pourrez choisir une résidence en ville ou en banlieue et à proximité de la gare de train ou d’une station de métro.
  • Les enfants : s’ils sont d’âge préscolaire, il faut s’assurer qu’il y a un CPE ou quelques garderies dans le secteur qui vous attire. En ville et en banlieue, c’est généralement plus facile, mais la recherche ne sera pas aussi fructueuse dans certaines régions. Et bien entendu, assurez-vous qu’il y a une école primaire dans les municipalités qui sont dans votre mire.
  • Le transport : selon CAA-Québec, l'utilisation d'une voiture compacte entraîne des frais de 9500 $ par année. Une telle somme permettrait le remboursement d'un emprunt hypothécaire de 136 175 $ (amorti sur 25 ans)… c’est un pensez-y-bien!
La ville, la banlieue ou la campagne?

Tout est une question de goûts, même s’il faut tenir compte des réponses aux questions précédentes… Aucun de ces trois lieux de vie n’est moins accueillant pour les familles, mais ils comportent tous les trois des avantages : à la ville, les commodités et commerces sont tout près, mais la situation est différente à la campagne et dans certains cas, en banlieue.

La campagne vous permet cependant d’acquérir un grand terrain de même qu’une maison à prix généralement abordable, ce qui n’est pas forcément le cas en banlieue, où elles sont désormais plutôt chères, alors que dans la métropole, c’est encore plus cher évidemment.

La banlieue peut offrir un compromis intéressant entre la ville et la campagne, puisqu’on peut encore y trouver des terrains d’une superficie acceptable tout en ayant accès aux commerces, à l’épicerie, aux pharmacies et au train de banlieue.

Pour connaître la proximité de toutes ces commodités dans les régions que vous privilégiez, vous pouvez consulter le site Centris.ca, qui trace un portrait détaillé de la communauté de toutes les municipalités des différentes régions du Québec : un répertoire des services de garde, la présence d’établissements scolaires, un répertoire des services de santé et l’accessibilité du transport en commun. On y trouve même des informations sur la population par âge et le revenu moyen des familles.

Enfin, notez que certains agents immobiliers recommandent d'acheter une propriété modeste dans le plus beau quartier que vous pouvez vous payer plutôt que d'acheter une maison plus coûteuse dans un quartier modeste…

Deuxième étape : les prévisions du marché et vos moyens financiers

Pour connaître les prévisions du marché immobilier, vous pouvez consulter le Service d'analyse du marché de la SCHL (Société canadienne d’hypothèque et de logement), c’est la meilleure façon de vous donner une bonne idée du marché.

Ensuite, pour évaluer avec précision la capacité de votre budget d’absorber cette dépense importante, le site de la SCHL vous guidera dans le calcul de vos dépenses et des mensualités de remboursement de vos dettes.

Le site Micasa.ca contient également des informations pertinentes sur cette étape cruciale de la prise de décision concernant l’achat d’une maison.

Troisième étape : l’exploration

Après avoir défini vos besoins et votre capacité financière, vous pouvez maintenant cibler les quartiers qui vous attirent… et les explorer.

Voici ce que vous devriez inspecter :

  • L’environnement : le secteur ou le quartier est-il aux prises avec des problèmes environnementaux? Il faudra poser la question à votre agent immobilier et peut-être fouiller un peu sur Internet. Quelques mots-clé sur Google et vous aurez une idée de ce qui se passe dans cette ville.
  • L’apparence : jetez un coup d’œil aux allées et aux terrains des résidences privées du voisinage; sont-elles bien entretenues?
  • Le taux de criminalité : vérifier auprès du service de police de la localité l’activité criminelle de l’endroit pourrait vous éviter bien des surprises, par exemple sur vos tarifs d’assurance maison ou automobile.
  • Les transports en commun : sont-ils facilement accessibles et desservent-ils bien la région et ses environs? À quel prix? Selon quels horaires? Et surtout : allez-vous les utiliser?
  • Quotidien : La présence de commodités, de commerces et d’institutions (santé et éducation)
  • Secteur : La valeur des propriétés environnantes équivaut-elle à la maison convoitée?
  • Autre : prenez le temps de vérifier les sources de bruit et de nuisances. S’il y a un parc à proximité, peut-être est-il éclairé tard le soir et que de la musique y est diffusée? S’il y a des commerces, l’achalandage pourrait vous déranger. Ne minimisez jamais l’impact des nuisances potentielles sans les avoir vérifiées d’abord. Votre qualité de vie pourrait vraiment s’en ressentir…

Pour vous aider dans vos recherches, le site Realtor.ca de l'Association canadienne de l'immeuble est à mettre en favori. Quelques informations pour personnaliser vos recherches et vous aurez accès à la banque totale des maisons disponibles par l'entremise d'un agent d'immeuble.

Maison unifamiliale, copropriété ou plex?

Votre courtier pourra vous guider pour prendre cette décision. Vous devrez tout de même tenir compte de quelques facteurs qui seront des arguments en faveur d’une ou deux options : par exemple, avez-vous le temps pour entretenir un terrain? Avez-vous besoin d’une salle à manger distincte de la cuisine? D’un bureau? Combien de chambres?

La maison unifamiliale est la plus populaire auprès des familles, mais le prix à payer pour cette intimité est entre autres la responsabilité d’entretenir un grand terrain.

La maison jumelée est habitée par une seule famille, mais elle est reliée à une autre par un mur commun. Elle peut offrir bon nombre des avantages de la maison individuelle isolée et son achat et son entretien sont généralement moins coûteux.

Le duplex est constitué d’un bâtiment comprenant deux logements individuels superposés. Il comporte des avantages d’ordre financier : une partie des frais d’entretien sont déductibles d’impôt et le loyer aide vraiment à payer l’hypothèque.

Dans un logement à copropriété (condo), vous êtes le propriétaire de l’unité que vous habitez et vous partagez des droits de propriété pour les aires communes de l’immeuble (comme le terrain et les installations comme une piscine). L’avantage est que vous n’avez pas à vous occuper de l’entretien du terrain.

La maison en rangée (aussi appelée maison de ville) fait partie d’un ensemble de maisons individuelles reliées les unes aux autres par des murs mitoyens. Le prix de ces maisons est moins élevé que celui des maisons unifamiliales ou même des jumelés. Même si chaque maison de ville a une cour séparée, elle n’offre pas autant d’intimité que la maison individuelle, ni autant d’espace d’occupation.

L’étape des visites

Vous finirez par ressentir un coup de foudre pour une résidence. Vous devrez tout de même mettre un peu vos sentiments de côté et garder un œil critique lorsque vous effectuerez vos visites. Voici une liste des principaux éléments que vous devriez inspecter (tirée du site Micasa.ca) :

  • L'état extérieur de la maison : Vérifiez l'état du toit, des gouttières, de la brique, du crépi, de la peinture, du parement, des terrasses et des balcons.
  • L'efficacité énergétique : De quel type de chauffage et d'isolation la maison est-elle dotée? La maison est-elle entièrement isolée?
  • Qualité de l'air : L'air est-il frais et sain dans la maison? Vérifiez les conditions et les matériaux qui maintiendront un environnement intérieur sain.
  • L'état du sous-sol et du vide sanitaire : Y a-t-il des traces de moisissure? Voyez s'il y a des traces d'humidité, des fuites d'eau ou des fissures.
  • Problèmes structuraux : Les fenêtres sont-elles coincées? Les planchers sont-ils inégaux? Ces problèmes peuvent être l'indice d'un défaut de structure.
  • La pression d'eau : Ouvrez les robinets ou actionnez la chasse d'eau pour faire cette vérification.
  • Y a-t-il une place de stationnement? La maison possède-t-elle une entrée privée ou partagée?

Le site Micasa.ca propose également des articles sur l’achat d’une maison : L’achat d’une maison en huit étapes, L’achat d’une maison étape par étape.

Image de Josée Descôteaux

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires