Famille

Assurance hypothécaire ou assurance privée?

Vous avez assuré votre prêt hypothécaire avec votre institution prêteuse? C’est bien, mais est-ce le meilleur choix dans votre cas? Voici des pistes de réflexion à considérer.

Bien des personnes me demandent « ne sommes-nous pas obligés de prendre l’assurance de notre institution prêteuse? » La réponse est évidemment que non, mais ne vous attendez pas à ce que le conseiller de votre succursale vous dise que vous pouvez vous assurer ailleurs! Il a ses produits à vendre et c’est de bonne guerre.

Expliquons tout d’abord les grandes lignes des protections d’assurance des institutions bancaires. Vous retrouvez normalement trois types de protections, soit l’assurance vie, l’assurance invalidité et l’assurance maladies graves.  

L’assurance vie

Elle va couvrir le solde hypothécaire normalement à 100 % advenant le décès de l’un ou de l’autre des copropriétaires. C’est une assurance décroissante, c’est-à-dire qu’elle correspondra toujours au solde de votre hypothèque. Les banques utilisent un taux fixe pour établir la prime. Elle restera donc toujours la même tout le long de l’hypothèque. Vous voyez immédiatement qu’au début de l’hypothèque cela peut s’avérer correcte comme prime si vous avez exemple 150 000. $ d’hypothèque, mais n’oubliez pas que la prime sera encore la même pour 100 000. $ d’hypothèque, pour 50 000. $, pour 25 000. $ et ainsi de suite.

Les Caisses Desjardins n’utilisent pas un taux fixe, car ils recalculent votre prime en fonction de l’hypothèque au moment du renouvellement. L’argument marketing de Desjardins est qu’ils vous feront payer seulement en fonction de votre solde réel. C’est bien, mais ils oublient souvent de dire aux clients que le taux de l’assurance, lui, va augmenter, car il est basé sur votre âge réel au moment du renouvellement. C’est rarement à l’avantage du client à moins que vous payiez rapidement votre hypothèque, par exemple sur 5 ou 10 ans… Ce qui n’arrive pas souvent. De plus, contrairement aux banques, Desjardins rajoute un pourcentage sur votre taux hypothécaire au lieu d’un montant fixe pour l’assurance. Cela a comme conséquence que vous aurez payé beaucoup plus d’intérêts à l’échéance de votre hypothèque. Cela serait trop long d’élaborer là-dessus dans un simple article; si vous voulez plus d’information, écrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous donner plus d’exemples.

Certaines banques ont commencé aussi à offrir une prime d’assurance en fonction du solde réel de votre hypothèque (souvent pour les marges hypothécaires). Elles vous diront que vous payez seulement pour l’hypothèque que vous utilisez. Encore une fois, attention! Votre prime variera en fonction aussi de votre âge. Si votre hypothèque est pour plus de 20 ans, c’est souvent à votre désavantage. Ne vous fiez pas à la prime de la première année, elle sera basse au début, mais elle augmentera d’année en année.

L’assurance invalidité

Elle offre une protection qui couvre essentiellement votre paiement mensuel hypothécaire en cas d’incapacité de travailler en raison d’une maladie ou d’une blessure. Parfois, la couverture inclut aussi vos taxes municipales et scolaires si vos impôts fonciers sont pris à même votre paiement hypothécaire.

Vous avez un délai de carence à assumer, c'est-à-dire un délai avant que votre paiement soit couvert. Il peut être de 30, 60 ou 90 jours. Votre paiement est normalement couvert pendant 2 ans ou jusqu’à l’âge de 65 ans. La norme tend beaucoup plus vers la clause des 2 ans, car vous comprendrez que la prime sera moins élevée si la banque vous couvre pendant 2 ans plutôt que jusqu’à vos 65 ans.

Où je vous invite à faire attention, c’est sur la définition d’invalidité dans le contrat. Voici deux exemples :

  • Vous êtes considéré invalide si votre état vous empêche d’occuper les tâches habituelles de votre emploi.
  • Une autre pourrait être, vous êtes considéré invalide si votre état vous empêche d’effectuer tout travail rémunérateur que vous êtes raisonnablement apte à effectuer en fonction de votre éducation, de votre formation ou de votre expérience

Voyez-vous la différence? Il est plus facile de se faire payer avec la première définition, car elle se limite à votre emploi au moment de l’invalidité. La 2e par contre est beaucoup plus large, car elle couvre tout ce que vous avez pu faire comme travail dans le passé. C’est souvent cette clause qui prévaut quand on vous propose une protection jusqu’à 65 ans. La première définition se retrouve généralement dans les protections d’un maximum de 2 ans.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 6 – Juste pour rire

Gagnez une paire de billets VIP pour la comédie musicale Mamma Mia!

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Stodal® : le sirop à toujours avoir à porter de la main!

Gagnez une bouteille de fabuleux sirop pour la toux.

Commentaires