Finances

Les difficultés financières du congé de maternité

Le congé de maternité peut être stressant financièrement parce que vous ne recevrez qu’un pourcentage du salaire auquel vous êtes habituée. Quelques explications et quelques trucs s’imposent.

Au moment du congé de maternité, le salaire diminue, pourtant les dépenses augmentent. Pour plusieurs familles, cette année passée avec bébé marque le début d’une longue période d’insécurité financière. Rassurez-vous, cette phase illustre mal ce qui vous attend vraiment, mais vous devrez quand même vous ajuster et trouver quelques façons d’économiser si vous voulez en profiter sans être trop stressée.

Une diminution de salaire de 25 % à 45 %

Quel que soit l’état de vos finances, il est probable que la diminution de votre revenu vous affectera. Nous avons fait une simulation pour vous donner une idée des ajustements que vous aurez à faire en prenant les 50 semaines auxquelles vous avez droit.

Une mère salariée qui reçoit normalement un salaire brut de 673 $ par semaine recevra 471,10 $ pendant 25 semaines, puis 370,15 $ pendant le reste de son congé de maternité. Cette diminution de salaire de 200 $ à 300 $ par semaine aura nécessairement un impact sur le budget de la famille! De plus, ce montant est imposable, donc il s’ajoute au revenu déjà gagné dans l’année. Bien des mères vous diront qu’il est plus prudent de mettre un peu d’argent de côté chaque mois pour se préparer à payer l’impôt qui ne manquera pas de vous être demandé par les deux paliers de gouvernement.

Ajoutez à cela les nouvelles dépenses qui seront au programme, dont les meubles, les couches, les vêtements, le lait (si vous n’allaitez pas), les lingettes, les céréales, les suces, les accessoires et les gadgets, et vous constaterez que vos finances prendront un sérieux coup de fatigue. Pour éviter que ces changements vous prennent par surprise, commencez par visiter le simulateur du Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) pour effectuer le calcul qui vous confirmera combien vous recevrez par semaine.

Économiser pendant qu’il est encore temps

Maintenant que vous êtes au courant de ce qui vous attend et si votre grossesse n’est pas encore terminée, vous pouvez en profiter pour vous serrer un peu la ceinture dès maintenant pour mettre de l’argent de côté. Sans économiser la totalité des 200 $ qui manqueront, vous pouvez peut-être mettre une centaine de dollars par semaine de côté? De cette façon, vous prendrez l’habitude de dépenser plus raisonnablement avant de ne plus avoir le choix de le faire, et vous pourrez maintenir ce mode de vie plus longtemps.

Si vous avez plusieurs mois de préparation à votre portée avant l’accouchement, ouvrez un CELI dans lequel vous ferez un virement automatique. Si vous n’avez pas la bosse des chiffres, pensez à rencontrer un conseiller financier qui déterminera avec vous le montant qu’il faudrait mettre de côté pour maintenir votre rythme de vie. Quand votre bébé arrivera, ce coussin sera bienvenu et vous permettra de profiter de ces précieuses journées sans travail.

Changer de rythme de vie

S’il est trop tard pour économiser en vue de ce congé d’une année, le choc sera plus accentué. Commencez par établir un budget en listant toutes les nouvelles dépenses du foyer. Devrez-vous acheter des meubles? Devrez-vous tout acheter ou pourrez-vous récupérer un certain nombre de choses parce que vous avez déjà d’autres enfants ou de la famille pour vous fournir?

C’est d’ailleurs une bonne période pour accepter les dons de vos proches. Quand on a notre premier enfant, on hésite parfois par orgueil ou par crainte du jugement des autres à utiliser des objets et des vêtements usagés, mais vous aurez tellement de dépenses au cours des prochaines années que vous pouvez accepter de bon cœur tous les cadeaux qu’on vous fait! Vous verrez qu’avec le temps, les gros sacs de vêtements qu’on nous apporte se feront de plus en plus rares et vous vous ennuierez de ces gros cadeaux qui vous ont tant fait économiser.

Les dépenses qui n’existent plus

Sur une note plus positive, il faut aussi souligner que certaines dépenses sont réduites pendant le congé de maternité. On sort moins et on n’a plus besoin de payer les déplacements, les diners et les autres dépenses liées au travail. La fatigue et le jeune âge de notre enfant font également en sorte que les sorties au restaurant et au cinéma se font plus rares, et c’est ce qui donnera un premier coup de main à votre portefeuille. N’oubliez pas de tenir compte de ces économies en calculant votre budget.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Commentaires