Finances

Financer les études universitaires sans débourser un seul dollar!

Oui, vous m’avez bien lu. On peut payer les frais d’études postsecondaires de son enfant en investissant simplement les subventions gouvernementales…

Les subventions gouvernementales qui seront à leur tour bonifiées par la subvention canadienne à l’épargne-études (SCEE) et l’incitatif québécois (IQEE).

Les tenants du débat enflammé sur le coût des études universitaires devraient songer à tenir compte des programmes d’épargne-études existants. Ils sont très généreux, mais peut-être pas suffisamment bien compris et utilisés.

Oui, les études universitaires sont onéreuses. D’ailleurs, Statistiques Canada confirme que l’endettement des étudiants va en grandissant. De 1995 à 2005, le nombre d’étudiants ayant accumulé des dettes de plus de 25 000 $ est passé de 17 à 27 %. Sans l’aide des parents ou des grands-parents, ces jeunes sont obligés de se dénicher un boulot d’appoint, de se débrouiller seuls ou d’abandonner faute de moyens.

Or, on peut très bien se constituer un fonds de plus de 26 000 $ sans investir le moindre cent de votre poche. Avec la prestation universelle pour garde d’enfants (PUGE), les parents ont la possibilité de rediriger 100 $ par mois pendant 6 ans dans un Régime Épargne-Études (REEE). (Puisque la PUGE est imposable aux deux paliers gouvernementaux, vous pourriez choisir d’utiliser une partie de la Prestation fiscale canadienne pour enfants ou du Soutien aux enfants du Québec, des subventions qui ne sont pas imposables.)

Comme avec un REER, les sommes investies vont croître à l’abri de l’impôt. Ensuite, pour chaque dollar cotisé, la subvention canadienne pour l’épargne-études va ajouter 0,20 $, alors que 0,10 $ supplémentaire proviendra de l’incitatif québécois (IQEE). Donc, vous obtiendrez une subvention de 30 % pour avoir cotisé avec des dollars provenant d’une subvention!

Financer les études sans verser un seul dollar

PUGE

6 ans X 100 $ par mois

7 200 $

Subvention canadienne
pour l’épargne-études

Subvention de 20 %

1 440 $

Incitatif québécois
à l’épargne-études

Bon d’études de 10 %

 720 $

Solde du REEE après 18 ans*

26 553 $

Pour les familles plus pauvres, il est possible de recevoir des sommes supplémentaires tant du provincial que du fédéral. Le nouveau BEC (bon d’études canadien) prévoit même un montant de 2 000 $, pour les familles à faible revenu.

Comprenez-moi bien, il ne s’agit pas d’une stratégie très complexe ne qualifiant que quelques exceptions. Tout ceci est à la portée de TOUTES les familles. Il faut seulement que les parents s’y intéressent et fassent un MINIMUM d’efforts. 

Mais ne me faites pas dire ce que je ne dis pas. Il y a des exceptions. Des gens dans la précarité ou affligés par la maladie doivent se servir de la prestation universelle pour garde d’enfants pour se nourrir et se soigner. Je ne parle donc pas de ceux-là.

Comme vous, je connais de nombreux parents qui conservent toutes les prestations PUGE dans un compte d’épargne séparé qu’ils comptent remettre à leurs enfants au moment de leurs 18 ans.

Une simple accumulation dans un compte d’épargne de banque ou de caisse sans intérêt (dans les deux sens du terme) n’a pas de sens! Les 7 200 $ versés en 6 ans ne vaudront pas plus de 7 200 $.

Soyez aussi avisés que si l’enfant ne fait pas d’études postsecondaires, vous pourrez lui remettre les sommes accumulées (sauf la SCEE et le IQEE qui devront être remboursées aux gouvernements) pour le projet de son choix. Autrement, vous pourrez les transférer à votre propre CELI ou votre REER.

*Notre exemple suppose un versement mensuel de la prestation universelle pour garde d’enfants dans un fonds commun admissible ayant produit une moyenne annualisée de 7 % net au cours des dernières décennies.

Fabien Major

Conseiller en sécurité financière

Fabien Major gravite dans les communications et médias depuis 1984. En 1996, il s’est spécialisé en finances. Il a complété avec succès les examens des fonds d’investissements et de sécurité financière. Depuis 1998, il a participé à des centaines d’heures de formation continue notamment aux HEC de Montréal et à la bourse de New York. En 2006, il a fait ses études en administration des affaires (MBA) avec le module international à Shanghai, Beijing et X’ian. Comme conseiller indépendant et consultant en communications financières, il collabore avec plusieurs publications et médias canadiens, dont AffairesPlus aux Éditions Transcontinental. Il gère des portefeuilles de placements pour les particuliers et pour les entreprises depuis 1997. Vous pouvez le suivre sur son blogue Major Blog, sur Facebook et sur Twitter.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 11 – Geneviève O’Gleman

À gagner: Le duo Les lunchs + Soupers rapides

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Commentaires