Enfant

Développer les habiletés sociales chez un enfant

Apprendre à parler et à ne pas frapper n’est pas toujours suffisant pour donner un bon départ à un enfant dans un monde où les interactions sociales seront de la première importance.

Bien évidemment, tous les enfants ne sont pas à l’aise en public. Certains enfants sont timides et introvertis et ne seront jamais aussi sociables que des copains de classe ou de garderie pour qui la sociabilité va de soi. Mais pour tous les enfants, les bases de la communication sont les mêmes et elles peuvent être explorées et approfondies avec l’aide de leurs parents. Voici quelques repères pour vous aider à développer les habiletés sociales de vos enfants.

La rencontre

La première chose que les parents peuvent apprendre aux enfants, c’est à bien entrer en contact avec les autres. Il faut d’abord leur donner la liberté de le faire, en les mettant dans des situations où ils verront des enfants de différents âges. Ils se détacheront ainsi un peu de la famille avec laquelle ils sont habitués de parler et devront sortir de leur zone de confort.

Une fois que ce sera fait, il faudra leur enseigner la politesse. Dire bonjour, sourire, ne pas arracher les objets des mains des autres, ne pas pousser, attendre son tour avant de parler, aller derrière la file et connaître les formules de politesse rudimentaires aident beaucoup à rendre les premiers rapports sociaux agréables. Les enfants apprendront tout naturellement à s’intégrer quand les autres jouent à quelque chose, mais pour qu’ils n’aient pas de conflits pendant les premiers jeux, il vaut mieux aussi leur apprendre à partager. Inviter les autres à jouer et prendre soin de son hygiène personnelle font aussi partie de ces principes qui aideront à avoir de belles relations avec les amis. Ces règles sont généralement acquises avant que l’école commence, mais elles leur serviront à mieux gérer les interactions tout au long de leur parcours scolaire.

Les émotions

Identifier ses émotions et oser en parler est difficile pour beaucoup d’enfants. (C’est même assez difficile pour plusieurs adultes!) C’est pourtant très important de comprendre ce qu’on ressent et de remarquer à quel moment on le ressent. Vous pouvez encourager votre enfant à mettre des mots sur sa peine, sa colère, sa joie, son dégoût, sa nostalgie et son ennui. Quand il aura bien apprivoisé ses émotions et les réactions qu’elles engendrent, il apprendra à les contrôler. Il apprendra aussi à les reconnaître chez les autres, ce qui l’aidera beaucoup à savoir comment réagir selon leurs actions et leurs expressions faciales.

Vous pourrez trouver plusieurs livres qui aideront les enfants à comprendre les émotions, la collection Monsieur Madame, par exemple, ou Jojo l’ourson, en sont de magnifiques exemples. Le film de Disney/Pixar, Sens dessus dessous, est une autre bonne façon de mettre des noms et des visages sur ce qui les habite. Profitez du visionnement du film pour en discuter avec votre enfant.

Le contrôle de soi

Apprendre à ne pas tout casser suite à un refus ni hurler de fierté devant les perdants après une victoire est aussi une habileté sociale qu’il vous faudra travailler. Ça semblera assez paradoxal pour eux parce que vous tenterez de leur expliquer qu’il faut exprimer leurs émotions tout en les réprimant un peu, mais vous pourrez leur donner des indications pour le faire correctement.

Prendre une grande respiration avant de dire à quelqu’un qu’il l’a mis en colère, par exemple, aidera souvent à prévenir des situations délicates. Savoir comment se calmer, comment prendre sa place même quand il est gêné, comment s’adapter aux changements, comment contrôler les mauvais comportements et qu’il faut respecter la propriété d’autrui sont autant de façons de se maîtriser qui l’aideront à aborder ses relations sociales avec beaucoup plus de sérénité.

Les différentes relations avec les autres

Pour éviter les surprises et les frustrations, on peut aussi leur expliquer que tout le monde ne réagira comme votre enfant l’avait espéré. Il trouvera des amis extraordinaires, mais aussi des enfants à éviter dans la cour d’école et d’autres qui lui seront complètement indifférents. On ne peut pas être ami avec tout le monde, mais on peut être gentil quand même.

La résolution de conflit

La résolution de conflit est une chose qu’on apprivoise toute sa vie. Pour les enfants, cette résolution se résume à comprendre ce qui se passe, essayer d’en parler pour améliorer les choses et chercher de l’aide d’un adulte responsable s’il ne trouve pas de solution qui désamorce la situation.

Apprendre à bien se connaître

Votre enfant vivra beaucoup de choses à la garderie et à l’école dont vous n’aurez pas conscience, mais de temps en temps, il vous racontera des événements qui le perturberont plus que d’autres. Ce sera une bonne occasion de parler à l’enfant de ses qualités et de ce qu’il a à travailler. Plus l’enfant aura conscience de qui il est, plus il aura d’assurance et de contrôle et moins ces événements le blesseront. Il sera également moins confus et pourra plus rapidement passer à autre chose.

Pour les parents

Il est également bon de savoir que les enfants traversent parfois des périodes à vide où personne ne veut jouer avec eux ni leur parler. Ces périodes sont très pénibles pour les parents qui ne peuvent pas intervenir en classe et ont peur que leur enfant soit seul et malheureux. Sachez que beaucoup d’enfants traversent ces moments de baisse de popularité et que ce n’est que passager. Il y a des cohortes scolaires plus difficiles que les autres, même les professeurs vous le diront. Parfois, ce sont des événements qui dérapent dans la cour de récréation et qui marquent l’imaginaire des petits. D’autres fois, et c’est fréquent en 5e et 6e année, c’est simplement que les enfants en ont assez les uns des autres (et que la poussée d’hormones fait des siennes!)  Ces situations sont totalement hors de votre contrôle et si vous n’êtes pas en position pour régler le problème, vous êtes quand même dans la meilleure position qui soit pour aider votre enfant à reprendre confiance en lui à la maison.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
Fêter l'Halloween à la maison

Cette année, on fête Halloween à la maison avec un party Glow in the dark façon Fiesta mexicaine! Voici comment préparer tout ça. 
 

L'Halloween au temps de la Covid-19

Pour une deuxième année consécutive, l’Halloween fait jaser. Après Dame Nature qui a fait des siennes l’an dernier, c’est au tour de la COVID-19 de gâcher les plans des tout-petits.

Desserts parfaits pour Halloween

Pour souligner l’Halloween dans la bonne humeur, quoi de mieux qu’un dessert drôle et thématique? En voici plusieurs que vous pourrez facilement faire avec les enfants.

Déguisement : pour rester dans la limite de l’acceptable

À l’origine, ce n’était qu’une fête. Une soirée spéciale où on enfilait des costumes terrifiants, pour éloigner les fantômes. Cette Halloween, ludique et festive, s’est ensuite invitée dans les écoles et voilà qu’elle nous cause de sacrés maux de tête. 

Nos Concours

Gagnez 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Participez pour gagner 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires