Enfant

Se préparer pour la rentrée scolaire à 5 ans

Malgré le CPE ou le service de garde, la toute première rentrée scolaire peut être source de stress pour les enfants, mais aussi pour les parents. Voici quelques trucs pour qu’elle se déroule en douceur.

Gérer la séparation

Plusieurs enfants ont déjà l’habitude d’être séparés de leurs parents : en effet, pour ceux qui fréquentent les services de garde ou CPE, la séparation à la rentrée ne sera pas aussi difficile que pour ceux qui sont toujours à la maison. Avant la rentrée scolaire, le mieux est donc de profiter des vacances d’été pour habituer votre enfant à la séparation, en le confiant de temps à quelqu’un d’autre, par exemple les grands-parents. Les périodes peuvent être de plus en plus prolongées.

Votre enfant gagnera aussi à passer du temps avec d’autres enfants de son âge, à des endroits où il sera invité à sociabiliser, comme au parc ou à la piscine.

La plupart des établissements scolaires offrent à leurs futurs étudiants la chance de visiter les locaux. Pendant l’été, faites parfois un détour pour passer devant la future école de votre enfant.

Un nouveau rythme

Les vacances d’été, c’est aussi l’occasion d’être un peu plus souple, en particulier avec les horaires. On se couche plus tard, et on fait la grasse matinée – si possible! Voilà pourquoi, une à deux semaines avant la rentrée, il est fortement recommandé d’adopter peu à peu le rythme que nous imposera l’école : bref, on se lève et on se couche plus tôt. Pratiquez la routine du matin avec les enfants, question de ne pas courir et être à la dernière minute, le Jour J. Pensez que les enfants plus jeunes ont toujours besoin de beaucoup de sommeil (de 10 à 12 heures par jour). Ils prennent aussi plus de temps à s’habiller que nous. Bref, pour que la transition entre les vacances et l’école soit la plus douce possible, on s’entraîne!

Soyez positif!

Votre enfant se fera d’abord une idée de l’école par rapport à ce que vous en dites vous-même : si vous en parlez en mal, il appréhendera certainement la rentrée et il pourrait développer une vision négative de l’école. Des phrases anodines, comme « la fête est finie », peuvent avoir beaucoup de résonnance pour les jeunes enfants et teinter dès le début leur aventure scolaire. Présentez-lui ce nouveau lieu comme étant un endroit attirant, amusant, ou il se fera une foule d’amis!

Dans le même ordre d’idées, si vous êtes anxieuse et le laissez paraitre, votre enfant risque fort d’être anxieux à son tour.

Être à l’écoute

Prenez le temps de parler de la maternelle avec votre enfant : s’il a des craintes, écoutez-le, et rassurez-le. Ce n’est pas parce que celles-ci vous semblent anodines qu’elles le sont pour lui. En effet, si la plupart des enfants sont excités à l’idée de commencer enfin l’école, pour d’autres, ce changement s’avère une véritable source de stress. Accompagnez-le dans ce processus, et faites-lui sentir qu’il a le droit de se sentir comme ça, mais que vous serez toujours là et ferez tout en votre possible pour que cette nouvelle aventure soit des plus agréables.

Témoignages

Racontez vos histoires les plus drôles à propos de l’école, et dressez une liste de tous les bénéfices qu’il en retirera. Vous pouvez aussi demander à des enfants plus vieux que lui de faire un témoignage sur leurs premières journées d’école et la maternelle. 

Soyez franche

À la maternelle, on chante, on dessine, on joue et on se fait de nouveaux amis : mais même si on veut lui tracer un portrait positif et amusant de l’école, il est aussi important de lui expliquer qu’il y aura certaines règles à respecter. De savoir que tous les élèves doivent se soumettre aux mêmes règles peut en effet sécuriser votre enfant. 

Le grand jour

L’école vous fournira bien entendu une liste du matériel dont votre enfant a besoin durant son année scolaire ; il est sage de tout préparer cela à l’avance, avec votre enfant. Au jour J, on lui propose de mettre des vêtements dans lesquels il se sent bien et qu’il arrivera à enlever facilement, au besoin. Pour les souliers, il est peut-être préférable d’opter pour des velcros au début, particulièrement si votre enfant a toujours de la difficulté à nouer ses lacets.

Votre enfant verse quelques larmes devant la porte de l’école? C’est normal, ne vous en faites pas. L’important, c’est que vous restiez détendue. Souvenez-vous de garder le sourire. La rentrée des tout-petits se fait de façon progressive et vous serez probablement invitée à entrer en classe avec lui. Profitez-en pour faire le tour de ce nouvel environnement à ses côtés. Repérez les jeux qu’il aime, les amis qu’il connaît déjà… 

Tissez des liens avec l’enseignant

Faites confiance à l’enseignant, qui saura s’occuper de votre enfant et lui faire oublier son gros chagrin. Parlez donc ouvertement avec ce nouvel adulte dans la vie de votre enfant et, si besoin est, établissez un plan de rentrée. Souvenez-vous que l’enseignant de votre enfant en a vu d’autres et qu’il est expérimenté. Si votre enfant sent que vous faites confiance à son enseignant, il sera plus enclin à l’écouter.

Faites confiance à votre enfant

Finalement, souvenez-vous qu’il est impératif de faire confiance à votre enfant : il saura bien assez vite évoluer dans l’école et se débrouiller sans vous, rien ne sert de le couver! Vous l’avez vous-même fait à son âge, non? Faites-lui sentir qu’il est prêt : il se sentira plus fort, plus solide.

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 d?sinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac ? dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires