Désir d'enfant

Augmentez votre fertilité par la naturopathie - partie 2

Dans le dernier article Augmenter votre fertilité par la naturopathie - partie 1 nous avons abordé quelques conseils alimentaires ainsi que l’amélioration de certaines habitudes de vie clé pour augmenter la fertilité. Voici la suite.

Depuis 4 mois vous avez changé plusieurs de vos habitudes alimentaires : vous évitez l’alcool, vous êtes active, vous pratiquez la méditation cinq minutes par jour, vous avez même perdu quelques livres en trop. Mais la grossesse se fait toujours attendre. L’impatience commence à se répandre en vous, l’inquiétude monte tranquillement… N’ayez crainte, j’ai d’autres conseils pour vous.

Quand faut-il s’inquiéter?

Selon la Société des obstétriciens et des gynécologues du Canada, 25 % des femmes qui ont des rapports sexuels sans utiliser de moyen de contraception deviendront enceintes au cours du premier mois et 85 % d’entre elles deviendront enceintes au cours de l’année. Ces statistiques concernent surtout les jeunes femmes en bonne santé (moins de 35 ans). Dans ce contexte, une période d’essai de douze mois est recommandée avant de consulter des services spécialisés.

Toutefois, il est important de noter qu’il existe un déclin naturel de la fertilité lié à l’âge de la femme. Ainsi, une diminution de la réserve ovarienne se présente généralement vers l’âge de 35 ans. Il est donc recommandé aux femmes âgées de plus de 35 ans qui n’arrivent pas à concevoir après une période d’essai de six mois de ne pas attendre un autre six mois, mais plutôt de consulter en fertilité après cette période.

Pourquoi attendre 6 mois à 1 an avant de consulter, quand vous pouvez rencontrer un naturopathe agréé dès maintenant qui saura vous donner tous les outils personnalisés pour augmenter vos chances de réussite?
Quelques pistes pour augmenter votre fertilité
Augmentez votre niveau d’adiponectine

L’adiponectine est majoritairement sécrétée par le tissu adipeux, qui implique, entre autres, la régulation du métabolisme des lipides et du glucose. Un taux d’adiponectine élevé diminuerait le risque de diabète de type II (référence). L’adiponectine augmente la sensibilité à l’insuline, elle contribue à diminuer la production de glucose et à réduire le contenu en triglycérides. Les concentrations d’adiponectine sont diminuées chez les individus obèses (référence).

Un taux d’adiponectine élevé est associé à une meilleure fertilité.

L’adiponectine représente un lien important entre l’obésité et la reproduction. Des niveaux plus élevés d’adiponectine sont associés à une amélioration de la fonction menstruelle et de meilleurs résultats dans les cycles de reproduction assistée (référence).

Comment augmenter votre taux d’adiponectine
Traitez l’hypothyroïdie et auto-immunité thyroïdienne

La glande thyroïde a déjà eu le surnom de « 3e ovaire ». Cette glande a une grande influence sur les menstruations, la grossesse, l’allaitement, et même sur le temps utérin ainsi que sur l’enfant. Selon le médecin Mark Starr, à quelques exceptions près, tous les patients avec des problèmes de fertilité souffraient l’hypothyroïdie. Selon lui, la médecine refuse l’hypothyroïdie comme cause majeure de l’infertilité et de fausse-couche, car les prises de sang sont souvent normales.

Le livre du Dr Barnes, reconnu comme étant un grand spécialiste de cette glande, mentionne plusieurs recherches et références médicales supportant l’idée que l’hormone thyroïdienne est un moyen efficace pour le traitement de l’infertilité (référence).

La fécondation et les taux de grossesse sont plus fiables chez les femmes avec une maladie auto-immunitaire thyroïdienne, appelée la maladie de Hashimoto. La présence d’anticorps antithyroïdiens dans les follicules ovariens peut jouer un rôle crucial dans l’infertilité féminine liée à l’auto-immunité thyroïdienne (référence).

Selon ces deux spécialistes, l’hypothyroïdie subclinique (plusieurs symptômes d’hypothyroïdie présents, malgré des résultats de bilan thyroïdien normaux) est très fréquente, en touchant près de 40 % de la population.

Sachez qu’il existe des nutriments essentiels pour le bon fonctionnement de la glande thyroïde. Consultez un naturopathe agréé pour fortifier et augmenter la vitalité de votre glande thyroïde.
Balancez vos hormones

Lorsque vos hormones vous jouent des tours, il est temps d’aider votre corps à les équilibrer. Si vous souffrez d’un syndrome prémenstruel fort, ou même léger, vous auriez intérêt à consulter un naturopathe agréé pour qu’il puisse vous donner des conseils afin de mieux équilibrer vos hormones naturellement.

Effectivement, un équilibre hormonal adéquat est nécessaire pour la conception. Trop d’œstrogènes ou pas assez de progestérone peuvent vous empêcher d’avoir cette grossesse tant désirée.

Saviez vous que?

La fécondité est 53 % plus faible chez les femmes qui ovulent avant le jour 11.

Il existe un taux de grossesse plus faible chez les femmes avec de courtes phases folliculaires, c’est-à-dire celles qui ont un cycle court (tel que défini par atteindre le niveau pic d’œstrogènes avant le jour 11 du cycle).

Un long cycle menstruel augmente le risque de fausse-couche de 130 %.

Des cycles longs (36 jours ou plus), des cycles irréguliers et des saignements entre les règles ont été associés à des antécédents d’infertilité. De longs cycles ou des cycles irréguliers ont été associés à deux fois plus de chances de souffrir d’infertilité. Les saignements entre les règles ont également été associés à une probabilité accrue d’infertilité.

Les saignements menstruels de plus de 5 jours augmentent la fertilité.

Une étude auprès de 470 femmes a permis de déterminer que la grossesse était plus susceptible de se produire après des cycles de 30 à 31 jours et qu’il y a 40 % moins de risque après des cycles plus courts. La fausse-couche était trois fois plus fréquente après des cycles qui étaient soit inférieurs ou plus de 30 à 31 jours. La conception a eu lieu le plus souvent après une période d’au moins 5 jours de saignement durant la menstruation, et la fausse-couche était de 60 % moins susceptible de survenir après des périodes d’une durée supérieure à 5 jours, par rapport à 5 jours de saignements.

Un taux élevé de LH perturbe la fertilité et augmente le risque de fausse-couche.

L’hormone lutéinisante (LH) en grande quantité dans la phase folliculaire*, souvent vue dans le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), a été associée à une diminution de la fonction de reproduction.

*Phase folliculaire : première partie du cycle menstruel allant des règles à l’ovulation.

Traitez le syndrome des ovaires polykystiques qui réduit le taux de natalité de 5 %.

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) affecte jusqu’à 10 % des femmes américaines. Dans le SOPK la sensibilité réduite à l’insuline conduit à une augmentation de l’insuline circulante. Cet excès d’insuline déclenche une augmentation de l’hormone lutéinisante (LH), qui fait augmenter les niveaux de testostérone. Les niveaux élevés d’insuline, LH et la testostérone sont responsables de la diminution de la fertilité et de la fausse-couche. La naturopathie offre différentes solutions pour aider les femmes aux prises avec le syndrome des ovaires polykystiques. N’hésitez pas à demander conseil.

Équilibrez votre système immunitaire

Un bon système immunitaire sain, bien équilibré, permet d’augmenter vos chances de concevoir. Si vous souffrez l’asthme, d’eczéma, d’allergies alimentaires, d’allergie au pollen, poussières, acariens, herbe à poux... alouette... ceci vous concerne.

Réduisez l’activité des cellules NK
  • Les lymphocytes NK, ou cellules NK (sigle de l’anglais Natural Killer, signifiant « tueur naturel »), aussi appelés cellules tueuses naturelles font partie de la première ligne de défense de l’organisme. Leurs taux peuvent être élevés en cas d’inflammation, de cancer, d’infection virale, et de maladies à médiation immunitaire (référence).
  • L’activité des cellules NK est supérieure chez ceux qui souffrent de stérilité.
  • Lors d’une étude, l’activité des cellules NK du groupe infertile (40,2 %) est significativement plus élevée que le groupe témoin (31,5 %).
Les Th

*Les cellules T sont des lymphocytes. Les Th1 travaillent à éliminer les envahisseurs qui se produisent à l’intérieur de nos cellules (virus et certaines bactéries intracellulaires). Les cellules Th2 visent à détruire les agents pathogènes qui se produisent en dehors de nos cellules (bactéries et parasites). Un système immunitaire sain peut « choisir » quels types de cellules produire et peut facilement basculer entre Th1 et réponses de type Th2. Un système immunitaire malsain peut rester « coincé » dans une de ces réponses, conduisant à une production excessive d’un seul type de cytokines.

La plupart des gens sont « coincés » dans une réponse Th2. Un système immunitaire sans un envahisseur à combattre va commencer à attaquer tout ce qu’il peut - pollen, particules de nourriture, la poussière, les squames, etc. Lorsque Th2 devient allumé, il active les éosinophiles et les réactions IgE de type qui conduit à des symptômes que nous reconnaissons comme des « allergies ». Pour certaines personnes, cela peut devenir sévère, conduisant à l’asthme, l’eczéma et des réactions anaphylactiques.

Comment équilibrer mon système immunitaire?

Un naturopathe agrée a plusieurs stratégies pour équilibrer un système immunitaire « malsain » : probiotique, prébiotique, oméga-3, vitamine D et A, plantes médicinales, etc. Prenez rendez-vous avec un naturopathe agréé afin d’avoir un plan personnalisé.

Comme vous avez pu le constater, plusieurs solutions permettent d’optimiser vos chances de concevoir. Si l’impatience commence à se répandre en vous et si l’inquiétude monte tranquillement, pourquoi attendre quand plusieurs possibilités s’offrent à vous? Rencontrez un naturopathe agréé dès maintenant!

Dominique Abran
Naturopathe

Dominique Abran, membre de l’Association des Naturopathes Agréées du Québec (ANAQ), est heureuse de mettre à profit son expérience de naturopathe et de mère afin de vous aider à maintenir et à rétablir votre état de santé, grâce à des moyens naturels. La naturopathie offre une approche globale basée sur une multitude de ressources permettant à l’être humain de retrouver son équilibre et de progresser vers une santé optimale. Visitez son site internet www.manaturopathe.com. Dominique Abran, Naturopathe agréée Clinique Santé du Quartier 1133 St-Joseph Est Montréal H2J 1L5

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 d?sinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac ? dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

La grossesse et l'alcool en questions

6040 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!