Blogues

Un masque d’Halloween qui fait peur aux enfants : bra-vo champion!

Tu es un adulte ou peut-être un adolescent, si tu es un adolescent je te pardonne c’est correct, il y a des affaires qu’on ne comprend pas nécessairement à l’adolescence.

Chose certaine, il y a comme des lois non écrites qui disent que dans un party d’adolescents où tu veux être hot ou finir par frencher Laurence de ton cours d’éduc, tu peux vraiment te mettre un masque de gars qui crache du sang de style zombie. C’est vrai que c’est mâle pis c’est correct. Je l’ai déjà fait quand je vendais des billets à l’entrée d’un show de métal en 2007 et j’étais chick (c’est dans l’temps où j’avais le temps de m’épiler les sourcils).

Mais aujourd’hui, j’aimerais te prendre la main et t’expliquer que l’Halloween avec des tout-petits c’est une grosse soirée pour des parents.

C’est la soirée où le cocktail excitation et inquiétude est à son comble. Le petit fantôme sur le pas de la porte quand tu mesures 2 pieds est deux fois plus grand que toi quand tu as 3 ans, tout est surdimensionné, tout est nouveau, tout est noir. Ça devient un travail de confiance entre l’enfant et l’adulte de le convaincre de se rendre à la porte des maisons qui ont une déco plus dark avec de la musique qui fait des Ouhhh! et des Ahhh! Il faut souvent répéter « je suis avec toi », « ça va bien aller » et sincèrement thank god qu’il y a le facteur friandises qui les attend comme l’oratoire St-Joseph en haut des escaliers.

Avant d’être une maman je ne réalisais pas l’ampleur que c’était pour un petit coco que de faire la cueillette.

C’est un humain gentil

À toutes les années depuis que je trick or treat avec les p’tits, il y a toujours un grand fafouin avec un masque trop cave pour la ligue qui gueule dans la rue comme un cave avec ses amis caves. Souvent le cave ne sait pas qu’il est cave, pour lui, il passe l’Halloween en voulant faire rire son monde, mais en fait, la réalité, c’est que la plupart du temps le cave n’est jamais si cave que ça, je t’explique pourquoi.

L’Amoureux et moi, à chaque année, on a toujours la technique du « c’est-pas-vrai-qu’on-dormira-pas-c’te-nuite ». Parce que lorsqu’un de nos enfants rencontre sa peur la plus grande et que la peur marche et respire, je laisse le p’tit à Marc-André et je vais voir le méchant masque en lui disant : « Hey, salut man, j’aurais un service à te demander. Le p’tit là-bas a vraiment peur de toi. Pourrais-tu svp enlever ton masque et lui montrer que tu es un humain gentil pour que je puisse dormir d’ici Noël? ».

Je le fais pas en gueulant comme une matante pas contente, je le fais comme une humaine relativement saine d’esprit. Les gens disent toujours oui, parce que je pense que c’est comme dans Occupation double, une fois que tu as mis le masque, tu oublies que tu l’as et que le monde te voit. Quand ils réalisent qu’il fait autant peur, ils se mettent souvent à sa hauteur à visage découvert en lui jasant un peu pour le calmer, je m’amuse à lui poser des questions du genre tu travailles où, c’est quoi ton émission de télé préférée pour que Louka réalise que c’est vraiment une vraie personne.

Dans la tête d'un enfant

Je pense qu’on ne réalise pas l’impact de l’image qu’on étampe dans la tête d’un enfant qui a peur mais en même temps, je pense que c’est ma job de parent de rassurer mon enfant, de lui montrer que l’Halloween, c’est une mise en scène pour vaincre ses peurs. Ceci dit, comme adultes, il faut réaliser que pour certains enfants, c’est une première dans l’univers des morts-vivants et qu’il faudrait y aller mollo dans la colonne du réel…

C’est une fête pour avoir du plaisir et pour le suit méga-dégueu, garde ça pour ton french avec Laurence. Elle va surement trouver ça ben ben sexy et d’après moi, tu vas gagner des points!

Geneviève Jetté

Éducatrice à l’enfance de profession, bricoleuse, amoureuse et passionnée de littérature jeunesse, Geneviève est la maman de Louka (5 ans) et Rémi (2 ans). Sa vie familiale à la maison est teintée de peinture, de dessin, d’aquarelle, de lectures, de thés, de musique et de projets. C’est lorsqu’elle s’est mise à pleurer dans la section littérature jeunesse d’une librairie adjacente au Cegep qu’elle fréquentait que Geneviève a su que le domaine de la petite enfance était l’univers qui lui collerait à la peau pour toute sa vie. Blogueuse pour la boutique Mère Hélène, elle signe aussi Tatouée Maman sur Mamanpourlavie.com et la chronique Consommation dans les revues Bébé Magazine et Grossesse Magazine. Son principal défi : chasser la routine à grands coups de créativité pour rendre le train-train quotidien plus agréable. Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Commentaires