Blogues

Randonner avec les enfants et en redemander!

1-Commencez tôt dans leur vie à les intéresser à la randonnée!

Dès l’âge de deux ans, j’ai calculé que mes enfants peuvent marcher une bonne heure et demie avant de ne plus avoir d’intérêt. Ainsi, ils grandissent en apprivoisant les périples de longue durée et en apprenant à gérer la fatigue, la faim, la soif et l’intensité d’une activité physique.

Une habitude qui se développe….Plus un bambin apprend à se balader sur de bonnes distances, moins il risque de vous faire faux bond lorsque vous en aurez spécialement envie.

2-Surtout, ne dites pas que vous allez marcher!

J’ai vite compris qu’il fallait absolument éliminer le verbe marcher de mon vocabulaire sous peine de recevoir un  ‘’Nooooon » assourdissant.

Aucun enfant ne rêve de marcher pour marcher. Ainsi, chez moi, on part à l’AVENTURE, en EXPÉDITION, on va DÉCOUVRIR de nouveaux sommets, mais JAMAIS on part faire de la marche. Compris?;)

3-Préparer le terrain: annoncez la sortie à l’avance

Mes enfants détestent se faire surprendre le jour même, particulièrement si mon projet d’expédition est ambitieux (et qu’il prendra une bonne partie de la journée). Je me suis ajustée et je planifie afin de leur faire part de mes plans.

Par exemple, le samedi je vais annoncer le plan familial du dimanche. Je vais également faire préparer les vêtements la veille voire le pique-nique. On appelle ça la préparation mentale! (c’est sérieux! hi hi).

4-Prévoyez une gâterie spéciale…

C’est toujours gagnant! Au sommet ou à la mi-parcours, je sors de sa cachette des bonbons ou autres délices (nos préférés sont des oursons gélatineux sucré au jus de fruits-mium!).

C’est un incitatif à décoller tôt de la maison:  ‘’Si on est prêts tôt, nous arrêterons prendre une pâtisserie à la boulangerie avant de partir explorer ». Randonner deviendra une activité cool! Cette ‘’récompense’’ va servir tantôt de but ou de suspense ;). Le seul hic: vous êtes cuits! Ils réclameront toujours un en-cas spécial à grignoter. C’est de bonne guerre. Je me prends au jeu de les surprendre avec des friandises délicieuses ou autres grignotines.

5-Intéresser les enfants à ce qu’ils voient!

Rien de mieux pour intéresser les enfants que d’en connaître davantage sur leur environnement. Voilà une pancarte de renardeaux, l’occasion de faire des recherches sur cet animal dès que l’on rentre. La prochaine fois sera encore plus excitante, car nous en saurons davantage sur la faune ambiante.
Idem pour la flore. Que de découvertes à faire.

6-Persévérez! Oui, vous le parent!

Beaucoup de parents me confient ne pas arriver à intéresser leur progéniture à faire de la randonnée. Je vous assure qu’il faut persévérer et que cette persévérance va finir par payer. Les enfants optent souvent pour la facilité (et nous aussi, avouons-le) et il y a peu d’activités qui nécessitent autant d’efforts physiques longue durée. Mais cela vaut franchement la peine de les encourager. Encore et encore. Accepter qu’il peut y avoir quelques rebuffades. Il y en aura de moins en moins après d’agréables expériences. Quels beaux sentiments d’accomplissement et de fierté vous récolterez. Tenez bon.

7- Le bon matériel!

Une bonne paire de chaussures de sport fera l’affaire dans la majorité des cas! Confort assuré.
Attention au sac à dos! Les enfants en veulent tous un…au départ, mais se ravise en pleine promenade. Et devinez qui devra porter deux sacs à dos? Vous. Mon verdict: j’ai un sac à dos pour moi et un pour les enfants qui, au besoin, échangeront le tour. Je résume: moins de sacs au total que de randonneurs.

Surtout, paqueter le plus léger possible. Eau, collations, repas, et si vous ajouter d’autres trucs (ex: chasse-moustique) prenez des mini formats.

Allez, ouste, dehors!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez les jouets officiels de la série Go Go Cory Carson!

Participez pour gagner la station de pompier, le train DJ et les personnages de la série.

Commentaires