Blogues

Le slow travel en famille

Vous connaissez le mouvement « slow » en vogue depuis les années 2000? Ce courant de pensée s’est retrouvé jusque dans notre assiette avec le « slow food ». Et si vos prochaines vacances se déroulaient en mode lent?

Crédit : Caroline Jacques

En misant davantage sur une expérience de découverte en contrepartie de visiter de nombreux attraits, les uns après les autres? Rassurez-vous : « slow » ne signifie pas ennuyant, bien au contraire; il est ici synonyme de découvertes souvent insoupçonnées. Je vous partage mes débuts en mode voyage lent.

Trouver ses repères

Il y quelques années j’avais lu dans mon guide de voyage que ce qu’il ne fallait pas manquer en Australie de l’Ouest, c’était de « passer un dimanche dans la petite ville de Freemantle ». Il s’agit d’une accueillante banlieue de Perth située au bord de la mer. Un endroit où il fait bon vivre.

Pour bien « sentir » cette recommandation et parce qu’on aimait la « vibe » des premiers jours passés à arpenter la ville, nous avons pris une décision. Il en a résulté qu’un séjour qui devait se calculer en jours, s’est échelonné sur…des semaines. Ainsi, nous avons loué un appartement directement au propriétaire via un site de location en ligne et choisi de demeurer encore un peu, au lieu de continuer notre itinéraire.

Nous avions cette envie de savourer de l’intérieur, la culture ambiante. Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour nous forger des habitudes. Les enfants avaient leurs repères (le parc, la crèmerie, la piscine, etc.). Ils adoraient leur nouvelle routine. On s’y est même fait des amis avec qui nous sommes toujours en contact.

Court ou long séjour

Cette expérience extraordinaire a donc créé une empreinte indélébile dans notre histoire familiale. Non seulement, on a vu ce coin d’Australie, mais on l’a « vécu ». Personnellement, j’apprécie que les enfants se souviennent d’y avoir eu une chambre, des amis ou fait des BBQ festifs en plein air.

Oui, c’est possible…pour 5 jours ou 5 semaines.

Il est possible d’appliquer la philosophie du voyage lent à la plupart des séjours vers une nouvelle destination. Non, ce n’est pas obligé d’avoir de longues vacances…On peut très bien choisir d’explorer une nouvelle ville en mode « slow » et ce, l’espace d’une longue fin de semaine. Un exemple flagrant serait de choisir de découvrir à fond un ou deux quartiers de New York (manger, dormir, visiter, se déplacer en mode locale) au lieu de faire la tournée des attraits populaires et zigzaguer la ville au grand complet sans même pouvoir distinguer un seul quartier précisément.

En bref, encourager l’économie locale, rencontrer les habitants, prendre le transport en commun sont toutes des initiatives qui mettent en valeur l’expérience touristique. Tout le contraire de cocher à la chaîne des attraits visités les uns après les autres.

Vivre l’expérience

La spontanéité est de mise pour favoriser le « faire vivre » au lieu du « voir ». Nous avons adoré découvrir ce festival de village, un soir de vent chaud, au cœur de la Provence. Nul ne nous en avait parlé. C’est en nous installant plusieurs semaines au même endroit qu’on a pu mettre la main sur l’horaire des marchés et fêtes locales. De sympathiques rendez-vous et une impression de participer à la vie de la communauté.

En résumé, je vous mets au défi de prendre le temps de savourer pleinement votre prochaine destination. Malgré l’attrait des paysages, parions que c’est plutôt l’expérience que vous vivrez qui laissera une trace dans votre mémoire.

Publication initiale le 11 avril 2017

Maman Globe-Trotteuse

Caroline Jacques, alias la blogueuse voyage Maman Globe-Trotteuse, parcourt le monde en famille. Six continents, 3 fillettes, 1 mari et 1000 histoires à raconter. Elle fait la preuve que l’ambitieuse équation de concilier marmaille et aventures se révèle (souvent!) extraordinaires. Parce qu’ici ou ailleurs, c’est la vraie vie familiale qui se poursuit. Vous pouvez aussi la suivre sur Facebook et Instagram. Elle est l’auteure de la série littéraire intitulée Globe-Trotteuse (Hurtubise, Tome 2 à paraître en juillet 2020) inspirée de son vécu autour du monde.


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!