Bébé

Bébé découvre sa sexualité

Dès sa naissance, le nouveau-né expérimente sa sexualité! Celle-ci est présente dès la vie intra-utérine et se développe tout au long de la vie, bien qu’elle s’exprime différemment selon l’âge.

Trop souvent associée à la génitalité, la sexualité est en réalité beaucoup plus complexe. Elle renvoie notamment aux notions d’amour, d’affection, d’attachement, de tendresse, de sensualité, de plaisir, de reconnaissance de soi, de génitalité, etc. Puisqu’il s’agit d’une composante intégrante de la vie humaine, au même titre que le bien-être physique, mental et émotionnel, elle mérite une attention particulière. Son importance n’est donc pas négligeable dans le développement du bébé et du jeune enfant. Pour une meilleure compréhension de la sexualité infantile, les paragraphes qui suivent décrivent les grandes étapes du développement psychosexuel du bébé et du jeune enfant, de 0 à 6 ans. Considérant que chaque enfant se développe à son propre rythme, les âges indiqués apparaissent à titre de repères seulement.

De 0 à 15 mois : un petit être de plaisir!

La sexualité du poupon se développe d’abord grâce au sens du goûter. La bouche est la zone érogène par excellence. Le plaisir intense encouru lors de la succion non nutritive ou lors du tétage du sein ou du biberon est la première manifestation de la sexualité humaine. Cette première sensation d’excitation sexuelle survient donc, dans un premier temps, lors de l’alimentation. Alors qu’il grandit, bébé découvre peu à peu son environnement immédiat par la voie orale, grâce à ses lèvres et à sa langue. Ainsi, il n’est pas rare de voir un poupon sucer son pied, son pouce ou sa doudou avec un plaisir certain. Le sens du toucher prend également de l’importance. Pensez au tout-petit qui commence à manger seul à l’aide de ses mains, au plaisir qu’il ressent lorsqu’il joue avec la nourriture et lorsqu’il lèche ses doigts! Bref, bébé explore son corps et son environnement par le biais de sa bouche, puis à l’aide de ses mains.

Aussi, grâce à vos nombreux soins, le poupon découvre de plus en plus son corps sensuellement et sensoriellement. La douceur d’un tendre baiser, la chaleur de votre peau contre la sienne lorsque vous le réconfortez, la caresse du vent lorsque vous le langez, la légèreté de l’eau lorsque vous le baignez, la fermeté du contact lorsque vous le massez, sont autant d’exemples qui interviennent dans le développent de la sensualité et de la sexualité de bébé. Il est donc tout à fait normal que votre tout-petit ait des réactions génitales spontanées (érections chez le garçon et lubrification vaginale chez la fille), puisqu’il s’agit de phénomènes physiques réflexes en réponse aux touchers corporels, à la friction ou au besoin d’uriner. Dans le même ordre d’idées, il est parfaitement normal qu’il touche ses organes génitaux, puisqu’il découvre cette partie de son corps, au même titre qu’une oreille ou qu’un pied.

Les nombreux soins que vous lui prodiguez permettent également à bébé de développer son sentiment de sécurité physique et affective, tout comme son sentiment d’amour et de confiance, lesquels formeront sa personnalité. De plus, vous jouez un rôle important dans la formation de son identité sexuelle, puisque vous lui transmettez, et ce, dès la naissance, des caractéristiques qui sont propres à son sexe biologique (voix, choix des jouets, choix des couleurs, choix des vêtements, etc.). Bref, la sexualité est bel et bien présente dès les premiers mois de vie du poupon.

De 15 mois à 3 ans : un bébé maître et souverain! 

Avec l’initiation à la propreté, bébé acquiert une nouvelle zone érogène : l’anus. L’excitation provient alors du plaisir ressenti lors du relâchement ou de la rétention des défécations. C’est la décharge des tensions physiologiques qui provoque un grand plaisir au tout-petit. Bébé prend alors conscience qu’il est maître de son corps et qu’il peut également exercer un certain contrôle sur son environnement, notamment sur ses parents. Par exemple, il peut « pousser » au bon moment, ou bien il peut se retenir pour tester la réaction de ses parents ou de ses gardiens. Prenant ainsi conscience de son pouvoir sur soi et sur autrui, le tout-petit développe rapidement son sentiment d’autonomie.

Cette étape est généralement accompagnée par la phase du « NON », qui démontre son désir de s’affirmer. Elle coïncide aussi avec l’apparition du langage. Le jeune enfant s’amuse à identifier toutes les parties de son corps et de son environnement. Il s’agit, pour le parent, d’une belle opportunité pour lui apprendre un langage commun et correct en ce qui a trait les organes génitaux. Ces derniers seront d’ailleurs un peu plus explorés, puisque sans couche, l’enfant peut plus aisément les touchers et y expérimenter les sensations de plaisirs. Il est donc possible d’observer une petite fille se balancer d’avant en arrière sur un objet rebondi, comme un jouet en peluche, par exemple.

En ce qui concerne l’identité sexuelle du tout-petit, celle-ci continue de se fortifier, d’autant plus lorsque ce dernier arrive à voir ses organes génitaux et à les distinguer de ceux de l’autre sexe. Vers deux ou trois ans, bien que l’enfant soit capable d’identifier son sexe biologique et celui des autres, il peut néanmoins éprouver de l’ambivalence par rapport à la permanence de son propre sexe. Un petit garçon peut croire, par exemple, qu’il se transformera en petite fille un jour. Aussi, le regard des parents ou de l’entourage sur le tout-petit incitera ce dernier à adopter des caractéristiques féminines ou masculines, ce qui contribuera également à développer son identité sexuelle.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Boutique Séduction vous aide à briser la routine!

Boutique Séduction vous offre la chance de gagner un panier-cadeau

Nos Concours

Zoo de Granby - Dernière chance!

Participez pour gagner deux laisser-passer pour le Zoo de Granby!

Commentaires