Bébé

Bien dormir dès la naissance

Pour favoriser de bonnes habitudes de sommeil, il faut être vigilant dès la naissance. Pour certains bébés, tout se fera naturellement alors que d’autres auront plusieurs réveils nécessitant une intervention.

Le sommeil est un des aspects de la vie qui est essentiel au bien-être, autant pour la croissance que le développement cérébral. Déjà in utero, c’est vers 24 à 30 semaines que certains cycles de sommeil se développent. Aussi, les stimuli fournis par la mère dans ses activités quotidiennes influencent le développement des cycles de sommeil et de l’horloge biologique. C’est le cerveau qui régit l’organisation des cycles du sommeil. Après la naissance, l’organisation du sommeil est en grande partie influencée par la lumière du jour, l’horaire des boires et les activités quotidiennes. Ces éléments (appelés donneurs de temps) ont une grande influence pour régulariser les cycles de sommeil. Plus ils seront réguliers et stables, plus l’horloge biologique s’organisera facilement.

À la naissance, les cycles de sommeil sont d’une durée pouvant varier entre 40 et 60 minutes. Dans le premier mois de vie, les cycles se regroupent entre 2 à 6 cycles par 24 heures. Ce qui veut dire que déjà à cet âge, le bébé a la possibilité de dormir 6 heures d'affilée. Vers 3-4 mois, le cerveau est suffisamment développé pour consolider l’horloge biologique du bébé et verra le sommeil de nuit priorisé sur le sommeil de jour. À cet âge, on peut remarquer des périodes de sommeil ininterrompues de 9 heures, pouvant aller jusqu’à 12 heures vers l’âge de 6 mois.

Environnement adéquat

Plusieurs éléments sont en cause pour optimiser la qualité et la quantité de sommeil de votre bébé. Tout d’abord, il est important d’assurer un environnement adéquat.

La chambre sombre et silencieuse
Plusieurs bébés s’habituent difficilement à dormir dans le bruit. On devrait aussi s’assurer que la pièce est bien sombre pour éviter que la lumière extérieure vienne perturber le sommeil. Certains parents iront jusqu`à calfeutrer les fenêtres de la chambre pour éviter que la lumière du matin vienne réveiller leur enfant trop tôt.

Température et humidité ambiantes
Il y a aussi la température ambiante qui affecte la qualité du sommeil. La température de la chambre devrait demeurer entre 18 à 20 degrés °C avec un taux d’humidité entre 30-40 %. Une pièce trop chaude altère souvent la qualité du sommeil et cela pourrait provoquer des réveils durant la nuit. Il est préférable de vêtir votre bébé avec un pyjama chaud surtout s’il se découvre fréquemment en bougeant la nuit.

Chambre de bébé
Aussi, il est conseillé que le bébé dorme dans sa propre chambre. Bien sûr, lorsque le nouveau-né est fréquemment allaité la nuit, il peut s’avérer plus facile et pratique de le garder plus près. Mais dès qu’il grandit et que les besoins alimentaires diminuent, sa chambre est l’endroit le plus approprié pour favoriser un bon sommeil. Si vous n’avez pas le choix et que votre bébé doit dormir dans votre chambre, il est conseillé de placer un meuble ou un paravent pour que l’enfant ne vous voie pas lors des réveils nocturnes. Ceci pourrait l’inciter à vous réclamer.

Rythme biologique et siestes

Les parents devraient être vigilants quant aux signes de fatigue que leur bébé présente. Si on le voit se frotter les yeux, le nez, qu’il bâille ou devient maussade, c’est le moment propice pour le coucher. Certains parents croient qu’il faut attendre le plus longtemps possible après les premiers signes « pour être sûr que le bébé s’endorme plus vite ». En fait, c’est souvent l’inverse. Un enfant trop fatigué devient souvent plus agité et cela peut nuire à son endormissement. Il vaut mieux déterminer une heure adéquate de coucher qui s’appuie sur les indices de fatigue et garder cette heure la plus stable possible. Cela aidera à consolider son horloge interne et facilitera son endormissement ainsi qu’un bon sommeil.

Il faut aussi s’assurer que le bébé ne dorme pas trop longtemps le jour au détriment du sommeil de nuit. On suggère d’éviter que la sieste dure plus de trois heures et ne dépasse pas 16h en après-midi surtout après 6 mois lorsque le bébé ne fait que 2 siestes dans la journée. Une sieste trop longue affecte souvent l’endormissement du soir, ce qui peut expliquer les situations où les bébés s’endorment très tard le soir. Il faut aussi éviter que le bébé s’endorme à l’heure du souper (entre 16h et 18h), pour ne pas compromettre son endormissement et son sommeil de nuit, surtout autour de 3-4 mois lorsque les périodes de sommeil sans interruption s’allongent.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Stodal® : le sirop à toujours avoir à porter de la main!

Gagnez une bouteille de fabuleux sirop pour la toux.

Commentaires