Bébé

La glycémie chez les nouveau-nés

La glycémie, c’est un sucre présent dans le sang qui fournit de l’énergie à toutes les cellules de l’organisme : c’est aussi une des sources d’énergie les plus importantes pour le bébé.

Les bébés dont la glycémie est normale n’ont pas de problème : ils ont en effet toute l’énergie nécessaire pour grandir et se développer adéquatement. Il arrive néanmoins que la glycémie soit trop basse, ce qui, si on n’y remédie pas, peut rendre bébé malade. On parle alors d’hypoglycémie. Heureusement, cette situation est rare, et si votre enfant est né à terme et en santé, vous n’avez pas besoin de vous inquiéter ni de faire vérifier sa glycémie.

Glucose et glycémie

Alors qu’il est toujours dans votre ventre, bébé obtient du glucose à travers le placenta et le cordon ombilical. Ce glucose sert, d’une part, à le nourrir immédiatement, en lui fournissant de l’énergie. Une autre partie de ce glucose est cependant emmagasiné : elle sera utilisée après la naissance et un des rôles de ces réserves de glucose est de maintenir un taux adéquat de glycémie dans le sang, jusqu’à ce que bébé s’alimente convenablement. En effet, c’est le lait maternel qui, par la suite, deviendra la source de sucre de bébé : ce sucre se transforme en glucose qui, entre les boires, lui fournit de l’énergie.

Pourquoi bébé souffre-t-il d’hypoglycémie?

Il importe de dire que cette hypoglycémie ne dure généralement pas longtemps : en effet, la plupart du temps, la glycémie de bébé remontera après quelques heures (généralement après avoir mangé), mais il arrive qu’elle perdure de 24 à 72 heures. Heureusement, une fois qu’elle a augmenté, elle ne devrait plus redescendre.

Chez les bébés qui sont nés à terme et en santé, on estime que la glycémie atteint son niveau le plus bas 1 à 2 heures après la naissance. D’ordinaire, la glycémie augmente tout de suite après, grâce aux réserves de graisses et de glucoses emmagasinées pendant la grossesse. Les bébés plus petits, ou prématurés, sont donc plus à risque de souffrir d’hypoglycémie puisqu’ils n’ont peut-être pas réussi à emmagasiner des réserves assez importantes pour maintenir leur niveau de glycémie. Si la mère est diabétique, bébé pourrait aussi avoir eu de la difficulté à puiser dans ses réserves de glucose. En outre, on note que les gros bébés sont eux aussi assujettis à ce genre de problèmes pendant leurs 12 premières heures de vie.

Si la glycémie de bébé demeure trop basse trop longtemps, votre médecin procédera à des examens afin de découvrir les causes et les traiter.

Les nouveau-nés ont-ils tous besoin de faire vérifier leur glycémie?

Seuls les bébés qui sont plus vulnérables doivent faire vérifier leur glycémie. On parle des bébés trop petits, ou trop gros, par rapport à leur âge gestationnel, des bébés dont la mère est diabétique, ainsi que des bébés qui souffrent d’une maladie rare qui pourrait être responsable de l’hypoglycémie.

Quelques gouttes de sang (habituellement prélevées du talon de bébé) suffisent pour vérifier la glycémie. Ainsi, lorsqu’un bébé est considéré à risque, on procède à un test de glycémie une première fois 2 heures après sa naissance. On refait aussi un test avant le boire. On peut procéder à 3 ou 5 tests pendant les deux premiers jours de vie.

Est-ce que l’hypoglycémie est dangereuse?

Lorsque la glycémie est trop basse, on vérifie si bébé présente des signes de maladie. En effet, une glycémie trop basse qui perdure plusieurs heures peut rendre votre enfant plus vulnérable à certains problèmes à long terme, comme des lésions au cerveau. Un nouveau-né qui souffre d’hypoglycémie a besoin de boires supplémentaires. Si ces boires ne sont pas efficaces, on procédera alors à un traitement intraveineux.

Lorsque bébé commence à se nourrir convenablement, environ 3 jours après la naissance, la glycémie redevient habituellement normale.

Peut-on prévenir l’hypoglycémie de bébé?
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires