Bébé

Exerciseur pour bébé - pour et contre

Presque tous les enfants adorent l’exerciseur : Jumperoo, Joly Jumper et compagnie sont en effet très amusants et permettent aux parents d’avoir le temps, par exemple, de préparer le souper.

Votre enfant est fou de son exerciseur? Il y a de fortes chances que vous l’aimiez aussi. Effectivement, il est très amusant de voir son enfant passer un agréable moment et, dans l’exerciseur, il s’amuse beaucoup, beaucoup, beaucoup. En effet, plusieurs parents attendent impatiemment le moment de placer leur petit dans ce jouet si prometteur. Certains disent d’ailleurs qu’il peut aider bébé à marcher plus rapidement! Mais est-ce bien le cas? On en connaît maintenant plus sur cette plateforme qui fait la joie des enfants depuis une dizaine d’années et, malheureusement, il semblerait que tout ne soit pas si rose…

Avantages

Commençons d’abord par les bonnes nouvelles, si vous le voulez bien. Cette station de jeu permet à un enfant de jouer en position verticale, même s’il n’est pas encore capable de marcher, voire de se tenir debout par lui-même, et lui offre, dès lors, beaucoup de liberté, lui ouvrant la porte vers un tout nouveau monde. Bien sûr, il est confortablement installé dans la ceinture sécuritaire, pouvant ainsi tourner sur lui-même à loisir pour s’amuser avec les jouets qui se trouvent derrière lui. Ce faisant, votre enfant est en train d’apprendre que les objets existent toujours, même s’il ne les voit plus : ce qui est excellent pour contrer l’angoisse du 8e mois. Il peut aussi sauter à loisir, et ceci le fait beaucoup rire – et vous aussi, il va sans dire.

Désavantages

Une des raisons pourquoi l’enfant aime tellement passer du temps dans son exerciseur, c’est que tous ses jouets sont alors à proximité. Bref, il n’a pas besoin de fournir d’effort pour les attraper : dès lors, il ne développe pas sa motricité comme il le devrait.

Contrairement à la croyance populaire, l’exerciseur n’aidera pas non plus votre enfant à marcher : c’est même le contraire! Puisque bébé a tout à portée de main dans cette soucoupe fantastique, il perd le goût de se déplacer par lui-même. D’ailleurs, l’exerciseur serait la source de certains développements atypiques de l’enfant.

Par exemple, on observe que des bébés qui passent trop de temps dans cette station sauteront des étapes pourtant clés de leur développement, comme celle de marcher à quatre pattes. Maria de Notariis, physiothérapeute et coauteure de Regarde-moi - Le développement neuromoteur de 0 à 15 mois, expliquait au quotidien La Presse : « Le bébé fait toujours le même mouvement, il manque de variété. Durant sa première année, un enfant doit apprendre à se mouvoir et à se lever. »

L’ancêtre des stations d’exercices que l’on connaît aujourd’hui, c’est la marchette - ou déambulateur et trotte-bébé - que des générations entières ont utilisée. Rappelons que ces marchettes sont interdites de vente et d’importation depuis 2004 au Canada. Des études réalisées avant cette interdiction démontraient qu’environ 1 000 bébés se blessaient chaque année en utilisant une marchette, soit près de trois bébés blessés par jour.

Position debout

De plus, le poupon ne devrait pas être longtemps à la verticale, même s’il est sécuritairement attaché, puisque c’est en expérimentant plusieurs positions que votre bébé développera ses réflexes d’équilibre et de protection en cas de chute. Dans leur livre, Maria de Notariis et ses collègues ajoutent : « Il y a des conséquences à l’utilisation de ces aides à la station debout : des jambes raides et des pieds pointés ou une marche avec une base très large et un mouvement de pivot des jambes. Dans les deux cas, les mouvements seront lents et grossiers et les bébés seront incapables de franchir les obstacles. Les chutes seront fréquentes, car les mécanismes de réajustement postural seront quasiment inexistants (…). La marche indépendante peut être retardée. »

Quelques mises en garde

Faut-il bannir l’exerciseur? Non, mais il est important de s’en servir parcimonieusement. De plus, plusieurs parents sont tentés de placer leur enfant dans l’exerciseur vers ses quatre mois, mais Mme Caron Santha, ergothérapeute, nous met en garde contre cet usage hâtif : « Je ne le recommanderais pas pour un enfant de trois ou quatre mois. Le bébé manque de tonus autour des articulations. Il faut attendre que l’enfant ait assez de contrôle postural pour s’asseoir seul. » Ainsi, asseoir bébé trop tôt dans un exerciseur est malsain pour la formation des jambes et des os.

En somme, on ne commence pas l’usage de l’exerciseur avant 6 ou 7 mois, et on ne laisse pas bébé s’y amuser pour une trop longue période.

Puisqu’il s’agit d’un jouet plutôt dispendieux, on est en droit de se demander s’il en vaut vraiment l’achat, puisque l’enfant s’en désintéressera dès qu’il fera ses premiers pas.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le Zoo Ecomuseum : découvrir les animaux d’ici!

Participez pour gagner des laisser-passer pour le Zoo Ecomuseum.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Découvrez le Méga Parc des galeries de la Capitale!

Participez pour gagner un forfait turbofun, pour toute la famille!

Commentaires