Bébé

Les bébés écoutent aussi avec les yeux

Saviez-vous que les nourrissons exposés à diverses langues savent distinguer leur langue maternelle des autres?

Cependant, cette habileté s’estompe alors qu’ils atteignent l’âge de huit mois, à moins qu’ils ne soient familiers avec les langues auxquelles ils sont évalués.

« Des études dans le domaine de l’audition montrent que les bébés peuvent distinguer les sons de toutes les langues du monde à la naissance, mais, au cours de leur première année de vie, ils deviennent moins sensibles aux sons des langues étrangères», explique l’auteure principale Whitney Marie Weikum. « Je voulais savoir s’il en était ainsi pour les indices visuels », ajoute-t-elle, ce que son étude a d’ailleurs prouvé.

Ainsi, jusqu’à l’âge de six mois, les bébés font une discrimination visuelle entre les langues. Les bébés bilingues excellent davantage puisqu’ils font la distinction visuelle pour leurs deux langues maternelles.

Pour déterminer si les bébés utilisent les indices visuels, les chercheurs ont montré à des bébés des séquences vidéo silencieuses où trois personnes bilingues récitaient, en français et en anglais, des phrases extraites du livre Le Petit Prince. Les bébés étaient assis sur les genoux d’un de leurs parents devant un téléviseur de 27 pouces relié à un ordinateur. Les parents portaient des verres fumés afin qu’ils ne puissent pas voir l’écran et qu’ils n’influencent pas leur enfant. Chaque test consistait à montrer à l’enfant plusieurs séquences d’une durée maximale de 16 secondes. Chaque fois que le bébé détournait le regard, un expérimentateur appuyait sur une touche. Une analyse ultérieure de la vidéo numérique a permis de vérifier les temps de réaction. L’hypothèse considérée était que si le bébé regardait une séquence pendant une période plus longue que la moyenne, cela signifiait qu’il avait remarqué le changement de langue. Les bébés du groupe témoin observaient les mêmes personnes parler une seule langue, tandis que pour le groupe expérimental, les mêmes personnes s’exprimaient dans les deux langues. Les chercheurs ont ensuite calculé et comparé la durée moyenne du temps de réaction des bébés dans les groupes contrôle et expérimental.

Ils ont évalué 96 bébés, 24 d’entre eux étaient exposés à une langue seconde (le français), au moins 25 % du temps, tandis que les autres étaient uniquement exposés à l’anglais. Les épreuves ont été réalisées avec trois groupes constitués respectivement de bébés âgés de quatre, six et huit mois.

Pour savoir si les bébés pouvaient distinguer visuellement leur langue maternelle anglaise d’une langue aux rythmes différents (le français), les chercheurs leur ont montré les mêmes personnes récitant des phrases distinctes. Ils ont constaté que les bébés âgés de quatre et six mois regardaient les séquences beaucoup plus longtemps lorsqu’il y avait un changement de langue. Cependant, les bébés âgés de huit mois, provenant de milieux unilingues, ne remarquaient plus le changement de langue, contrairement aux bébés de milieux bilingues. « Voilà qui montre que les capacités des bébés sont fonction de leur environnement linguistique », affirme Whitney Marie Weikum.

« Cette étude est très importante pour deux raisons », estime le Dr Fred Genesee, spécialiste de la recherche sur le bilinguisme et professeur à l’Université McGill. « Elle apporte de nouvelles données scientifiques montrant que les bébés possèdent des capacités de traitement extrêmement puissantes qui facilitent l’apprentissage d’une langue. Selon moi, elle en dit également long sur la situation des bébés exposés à deux langues dès leur naissance. Il est communément admis qu’une telle exposition ne représente pas seulement un défi, mais un fardeau pour le bébé et qu’elle peut ralentir voir même nuire à son développement.. Or, les résultats de cette étude montrent qu’une telle perception sous-estime la capacité d’apprentissage des bébés. Selon les résultats de cette étude, la double stimulation à laquelle ils sont assujettis par la présence de deux langues, contribuerait à maintenir leur faculté de discrimination au-delà de celle des enfants unilingues, jetant ainsi les bases de l’apprentissage simultané du bilinguisme. »

Informations

Weikum WM, Vouloumanos A, Navarra J, Soto-Faraco S, Sebastian-Galles N, Werker JF. Visual Language Discrimination in Infancy. Science 2007; 316(5828):1159. Les bébés écoutent aussi avec les yeux, Bulletin du Centre d'excellence pour le développement des jeunes enfants 2008;7(2)11. Disponible sur le site du CEDJE ou en version PDF.

Centre d'excellence pour le développement des jeunes enfants (CEDJE)

Pour une compréhension plus approfondie de différents sujets concernant les enfants, consultez nos textes d’experts dans l’Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants, accessible gratuitement.


Cette semaine
Apprendre à faire de la bicyclette

Vous imaginez votre main qui lâche le siège de son vélo au ralenti et qui l’envoie vers… une chute certaine? Mais non, vous l’envoyez vers plus de liberté… c’est un grand jour!

TDAH – Survivre aux examens de fin d’année

La période des examens, ce moment juste avant les grandes vacances, où tous n’ont qu’une chose en tête : être à l’extérieur. Étudier, faire de son mieux et rester contré dans un local surchauffé, c’est évident pour personne.

Rester motivé, jusqu’à la fin de l’année scolaire

Les vélos n’attendent qu’à être enfourchés et l’appel du parc est criant. Les vacances d’été se dessinent à l’horizon, mais avant d’y arriver, il faut survivre aux examens de fin d’année. Comment rester motivé, alors que tout invite au jeu?

Dire adieu au primaire

Dans la vie, chaque changement majeur s’accompagne d’un deuil : deuil de sa vie de célibataire, deuil de ses anciens collègues, deuil de sa maison… Votre enfant aussi peut vivre un deuil à la rentrée.

Nos Concours

Gagnez la gamme complète de soins pour bébé de Klorane

Participez pour gagner une gamme de soins pour bébé