Bébé

Le système digestif de bébé

À sa naissance, le système digestif d’un bébé est immature et continue de se développer pendant plusieurs mois. Pour cette raison, il est normal qu’il puisse, à un moment ou à un autre, avoir des gaz et ainsi être plus irritable.   

Généralement bénins

Rassurez-vous, il est tout-à-fait normal que votre bébé présente de tels symptômes durant les premiers mois de sa vie. La plupart du temps, ils sont sans gravité. Dans le doute, un professionnel de la santé pourra vérifier la présence d’un problème nécessitant une attention spécifique tel que les coliques infantiles, la constipation ou le reflux gastro-œsophagien.

Intolérance et sensibilité alimentaire

Il est possible que la présence de douleurs intestinales révèle une intolérance ou une sensibilité alimentaire. Chez les bébés allaités, il peut s’agir d’une réaction à certains aliments dans la diète de la mère. Dans le cas d’une intolérance aux protéines bovines, les symptômes peuvent comprendre des épisodes de diarrhée, des nausées, des ballonnements, des reflux gastro-œsophagiens et des maux de ventre importants. Également, il est possible que l’intolérance ou l’allergie provoque de l’urticaire, de l’eczéma ou une enflure cutanée. Si votre bébé est nourri avec une préparation commerciale, il est possible qu’il tolère moins bien un ingrédient qui la compose. Un professionnel de la santé pourra vous guider dans les ajustements à apporter pour soulager votre bébé et vérifier s’il nécessite une préparation ou un traitement adapté à ses besoins.

Gaz intestinaux

La quantité d’air avalée lorsque bébé s’alimente ou pleure est également une cause fréquente de gaz intestinaux. S’il n’est pas évacué correctement, l’air est emprisonné dans le tube digestif et peut occasionner un inconfort important pour votre poupon. Dans un tel cas, son estomac pourrait sembler gonflé, être dur, voire sensible au toucher. Il est ainsi probable que bébé se tortille, serre ses poings, porte les jambes à son ventre ou les étire complètement. Même en vieillissant, la majorité des bébés continue d’avoir des gaz. Il s’agit d’un phénomène normal et sans danger pour votre bébé.

Comment soulager votre nourrisson

Les bébés avalent de l’air en quantité variable pendant les boires et il est important d’en évacuer le surplus. Plus bébé est calme avant et après la tétée, moins il risque d’en avaler inutilement. Le guide Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans suggère que lorsque bébé se tortille et semble inconfortable pendant le boire, essayer de lui faire un rot devrait être la première action à tenter pour le soulager. Il est par contre recommande de ne pas insister s’il ne fait pas de rot puisque certains bébés n’en ont tout simplement pas besoin. 

Voici quelques conseils pour aider à soulager l’irritabilité et les gaz de votre bébé :
  • S’assurer que les boires se déroulent dans un climat calme et propice à la détente.
  • Éviter autant que possible les interruptions durant la tétée.
  • Vérifiez l’angle avec lequel vous tenez le biberon durant la tétée. Le biberon doit toujours être incliné vers la bouche de votre bébé à un angle de 45 degrés et la tétine doit toujours être remplie de lait et non d’air.
  • Si votre bébé avale trop d’air durant la tétée, vérifiez si la tétine est obstruée ou si votre bébé est prêt pour une tétine à débit plus rapide.
  • Privilégiez les boires plus fréquents et en petite quantité.
  • Afin d’éliminer le surplus d’air dans son estomac et qui pourrait le gêner, essayer de faire un rot à votre bébé après chaque boire.

Les manifestations d’inconfort occasionnées par des gaz intestinaux peuvent engendrer un sentiment d’impuissance chez les parents, surtout en présence de pleurs soutenus. Heureusement, il s’agit d’un phénomène répandu, sans danger et qui tendra à s’estomper au fur et à mesure que l’appareil digestif de votre bébé gagnera en maturité.

Références : Institut national de santé publique – Guide mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ansNaître et grandir

Cet article est présenté par Enfamil

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires