Allaitement

L'allaitement : plus qu'un contact chaleureux

En octobre, c’est la semaine mondiale de l’allaitement maternel au Québec. Un temps propice pour revoir les faits entourant cette alimentation naturelle et pleine de bon sens!

En octobre, c’est la semaine mondiale de l’allaitement maternel au Québec. Un temps propice pour revoir les faits entourant cette alimentation naturelle et pleine de bon sens!

Que savons-nous?
  • L’Organisation mondiale de la santé recommande de nourrir le nouveau-né seulement en l’allaitant, sans lui donner d’autres liquides ou aliments, durant les 6 premiers mois de sa vie.
  • Cette organisation recommande aussi aux mères de poursuivre l’allaitement en complétant avec des aliments appropriés, et ce, jusqu’à ce que l’enfant ait 2 ans, si la mère et le jeune enfant le désirent.
  • De nombreuses études confirment les bienfaits de l’allaitement sur la nutrition, la croissance et le développement de l’enfant ainsi que sur la santé de la mère.
  • Le lait maternel contient des substances qui nourrissent le bébé et le protègent contre les infections.
  • Le lait maternel contient aussi des acides gras essentiels au bon développement du cerveau et du système nerveux du bébé.
  • L’allaitement favorise le développement intellectuel du jeune enfant.
  • L’allaitement rend le bébé plus résistant aux infections, comme la diarrhée, l’otite et la pneumonie.
  • En tétant, le bébé apprend à maîtriser son appétit en cessant par lui-même de boire lorsqu’il n’a plus faim. Cet apprentissage l’aidera à prévenir l’excès de poids.
  • Le contact chaleureux que procure l’allaitement renforce le lien de sécurité affective entre la mère et le bébé.
  • Des chercheurs ont observé une augmentation de la confiance en soi et une diminution du stress et de la mauvaise humeur chez les mères qui allaitent.
Être attentif au fait que...
  • l’allaitement n’est pas instinctif : il s’apprend.
  • certaines actions facilitent l’allaitement pendant les premières journées suivant la naissance.
  • l’allaitement se fait plus facilement lorsque la mère est soutenue et encouragée par son entourage.
Que peut-on faire?
  • S’informer, dès la grossesse, des services de soutien à l’allaitement offerts dans la communauté, comme des groupes d’entraide en allaitement ou des marraines d’allaitement.
  • Encourager le conjoint, ou toute autre personne proche de la mère, à être bien informé sur l’allaitement.
  • Commencer l’allaitement le plus tôt possible après l’accouchement.
  • Cohabiter avec le bébé dès la naissance, ce qui permet aux parents de reconnaître les signes indiquant qu’il a faim et qui facilite l’allaitement.
  • Identifier les personnes qui considèrent l’allaitement comme étant bénéfique et s’y référer au besoin pour recevoir du soutien et des encouragements.
  • Demander et accepter l’aide de l’entourage immédiat.
  • Assister à des rencontres d’information sur l’allaitement avec d’autres parents pour échanger et se rassurer.
Informations

L'allaitement maternel : Plus qu'un contact chaleureux. In: Tremblay RE, Barr RG, Peters RDeV, Boivin M, eds. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants. Montréal, Québec : Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants;  2008. Disponible sur le site. Page consultée le 5 octobre 2009.

Centre d'excellence pour le développement des jeunes enfants (CEDJE)

Pour une compréhension plus approfondie de différents sujets concernant les enfants, consultez nos textes d’experts dans l’Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants, accessible gratuitement.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires