Alimentation

L'épicerie - en faire un événement!

Voici des idées pour transformer ce moment « d’achats obligatoires » en une chasse au trésor!

Avant de partir à l’épicerie, invitez l’enfant à…
  • Consulter avec vous les sites Internet des épiceries pour découvrir des recettes, des anecdotes, des histoires, bref, de tout pour tous les goûts.
  • Choisir son sac réutilisable.
  • Aider à faire la liste des achats nécessaires pour la semaine. À l’inverse, vous pourriez faire la liste d’aliments à son insu afin d’en faire, une fois rendue sur place, une chasse au trésor. Pour un plus jeune enfant, vous pourriez lui remettre quelques images d’aliments que vous désirez acheter pour qu’il s’amuse à les trouver. Quel plaisir de participer aux achats comme les grands!
À l’épicerie, invitez l’enfant à…
  • Remarquer les couleurs, les odeurs, les bruits, etc.
  • Trouver les aliments inscrits sur la liste ou illustrés sur les images.
  • Choisir un aliment qu’il ne connaît pas et qu’il aimerait cuisiner et déguster.
  • Reconnaître les aliments frais et les légumes et les fruits mûrs. Apprenez-lui en utilisant des termes simples comme : je regarde la couleur, j’enfonce mon pouce délicatement, je sens l’aliment, etc.
  • Remettre l’argent au caissier. Pour un enfant plus âgé, apprenez-lui à vérifier si le montant de la monnaie remis et rendu est juste.
De retour à la maison, invitez l’enfant à…
  • Préparer un plateau coloré pour des convives.
  • Laver et parer les légumes. N’oubliez pas que travailler en équipe est toujours plus agréable!
  • Déguster, les yeux bandés, des fruits, des légumes, des pains, des fromages, etc. Demandez-lui d’identifier ce qu’il goûte.
  • Cuisiner avec vous les aliments.
  • Savourer ce qu’il mange : prendre le temps à chaque bouchée.
  • Décrire ce qu’il mange. Proposez-lui de faire appel à ses sens et d’utiliser des mots tels que : tendre, dur, humide, croquant, acide, sucré, lisse, etc.
Au marché public

Si vous avez la chance d’aller au marché public, prenez le temps de poser des questions aux marchands. Renseignez-vous sur la provenance des aliments que l’on retrouve dans son kiosque, sur la façon de les cultiver, sur la façon de les conserver, sur la façon de les cuisiner, etc.

Ce n’est peut-être pas nécessaire d’en faire autant à toutes les visites à l’épicerie, mais de temps en temps, cela peut certainement influencer positivement la façon de se nourrir.

Source consultée en août 2014 : Coalition québécoise sur la problématique du poids (2013). Un trio de recommandations pour permettre aux jeunes de développer leurs compétences alimentaires et culinaires à l’école 


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!