Alimentation

Ce que vous ne savez pas sur le gluten et la maladie cœliaque

Le nombre de régimes et de produits sans gluten disponibles pourraient faire croire que la maladie cœliaque et la sensibilité au gluten sont une mode. Cependant, il s’agit de conditions sérieuses et complexes qui méritent d’être comprises et démystifiées.  

Puisque mai est le Mois de la sensibilisation à la maladie cœliaque, nous avons posé quelques questions à Édith Lalanne, directrice générale de la Fondation québécoise de la maladie cœliaque et autres maladies induites par le gluten, afin de défaire les mythes qui entourent le gluten.

Du côté des statistique, on dit que 1% de la population vit avec la maladie cœliaque. Si l’on combine ce chiffre à ceux qui sont allergiques au blé et qui éprouvent une sensibilité au gluten, on atteint alors une prévalence de 3% et 6%.                                                                                         

Maladie, allergie et sensibilité

Lorsque l’on parle de la maladie cœliaque et des autres maladies induites par le gluten, la terminologie est très importante. Pour mieux comprendre de quoi il en retourne, Mme Lalanne explique : « La maladie cœliaque et l’allergie au blé font appel au système immunitaire. Ce dernier croit que le gluten est un ennemi et il s’emballe, s’attaquant à l’intestin grêle. Il s’agit d’une réaction physique qui, dans le cas de l’allergie au blé, peut aller jusqu’au choc anaphylactique. »

Quant à elle, la sensibilité au gluten non cœliaque (appelée communément intolérance au gluten) n’a aucun lien avec le système immunitaire. Elle s’apparente plutôt au syndrome du côlon irritable. « Cette sensibilité est encore mal connue et pour l’heure, il n’existe aucun diagnostic », précise Mme Lalanne.

S’il n’existe aucun diagnostic pour détecter la sensibilité au gluten non cœliaque, comment fait-on pour déterminer si un individu en souffre? « En fait, les médecins procèdent par élimination, souligne l'experte. Puisqu’il est possible d’établir avec certitude la maladie cœliaque et l’allergie au blé, une fois ces deux éventualités et les autres avenues exclues, un verdict de sensibilité au gluten non cœliaque est émis. »

La maladie cœliaque, l’allergie au blé et la sensibilité au gluten non cœliaque, touchent tous les individus de tous les âges, hommes ou femmes. De par son caractère génétique, la maladie cœliaque peut avoir des effets chez de très jeunes enfants (2-3 ans).

Le seul traitement possible

Plusieurs des symptômes de la maladie cœliaque ressemblent à ceux du côlon irritable. Pour cette raison, il faut éviter les autodiagnostics; il est préférable de consulter un médecin. Par le biais d’une prise de sang et d’une biopsie, ce dernier sera en mesure de vous aiguiller vers le seul traitement possible : un régime alimentaire stricte.

Bonne nouvelle!

Qu’importe l’âge à lequel tombe le verdict, l’important est la prise en charge. Plus vite l’alimentation sera modifiée, plus vite les bénéfices d’un régime sans gluten se feront sentir. « En arrêtant de consommer du gluten, les villosités intestinales redeviennent presque normales », dit Mme Lalanne. Bien entendu, chaque personne est différente; il en est de même de sa récupération.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Dormez en toute quiétude grâce à Angelcare

Gagnez un moniteur de mouvements respiratoires pour bébé avec video

Nos Concours

Cet hiver restez au chaud grâce à Louis Garneau!

Participez pour gagner des sous-vêtements en polar pour enfants et adultes

Commentaires